Mozilla critiquée pour son intégration prochaine de Pocket dans Firefox

Bien sûr que vous ne saviez pas 109
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

La fondation Mozilla est actuellement critiquée pour sa décision d’inclure le plugin Pocket (anciennement Read It Later) dans son navigateur Firefox. Une partie des utilisateurs affiche son incompréhension face à l’intégration d’un produit commercial et propriétaire.

Firefox 38.0.5 intègrera directement le service Pocket

Les parents de Firefox prévoient une mouture 38.0.5 qui doit prochainement démocratiser Pocket auprès de ses utilisateurs (on peut tester la fonctionnalité avec la dernière Nightly). Pocket est déjà connu d’un grand nombre d’utilisateurs puisqu’il permet de mettre de côté des liens pour les retrouver sur l’ensemble des autres plateformes. On y accède le plus souvent par des plugins dans les navigateurs qui simplifient l’ajout de pages dans sa collection. Sur les plateformes mobiles, une application permet également de retrouver ses informations.

Mais Pocket est loin d’être la seule solution de ce type. D’où l’incompréhension notamment des développeurs de Wallabag, un produit concurrent mais open source. Nous avons demandé à Nicolas Loeuillet, le principal d’entre eux, ce qui le chagrinait dans ce choix de Mozilla : « L’add-on sera embarqué nativement. Ce n’est pas dans le fond un problème gravissime, puisque les informations ne transiteront pas a priori entre Mozilla et Pocket. Mais pourquoi avoir décidé d’inclure Pocket et pas les autres solutions ? ».

Pourquoi ne pas laisser le choix aux utilisateurs ?

Il souligne ainsi plusieurs problèmes avec cette décision. D’une part, « il aurait été facile de mettre en place un système équivalent à celui des moteurs de recherche dans Firefox ». En d’autres termes, l’utilisateur n’avait plus qu’à choisir le service qui lui convenait le mieux. Deuxièmement, « on ne connaît pas vraiment le modèle économique de Pocket. Même s’ils ont une offre Premium depuis quelques mois, on ne sait pas réellement ce qu’ils font des données ». Le développeur signale quand même que Mozilla chercherait à faire changer les conditions d’utilisation de Pocket pour qu’elles soient plus transparentes.

firefox pocket

Enfin, Pocket n’est qu’une solution parmi d’autres, et elle est propriétaire. Ce qui cadre assez mal avec la philosophie de Mozilla, comme nous le fait remarquer Nicolas Loeuillet, justement : « Évidemment, je propose un service concurrent donc la situation me déplaît. Mais il s’agit surtout d’une évolution de Firefox qui cause problème ». Pourquoi ? Parce que Mozilla « a choisi d’intégrer Pocket car c’est un service apprécié de l’éditeur et des utilisateurs. Je me demande si on ne risque pas de voir arriver un Firefox rempli de gadgets dans l'avenir ».

Le développeur nous signale que la situation serait différente si plusieurs services avaient été intégrés pour proposer un réel choix aux utilisateurs, plutôt que de pousser à l’utilisation de Pocket. Pour Mozilla, il n’y a pas de réel problème puisque ceux qui ne veulent pas s’en servir ne l’utiliseront tout simplement pas. Pour Nicolas Loeuillet, la situation commence à déborder : « On a Firefox Hello, qui permet de communiquer grâce à un partenariat avec Telefonica, maintenant l’intégration de Pocket, ça commence à faire beaucoup ». Sans parler de l’intégration récente des EME et MSE pour la gestion des DRM. Et que dire du propre service de liste de lecture déjà présent dans Firefox ?

Pour Mozilla, l'intégration se fait à ses propres conditions

Nicolas Loeuillet s’est d’ailleurs ouvert de ses craintes et questions à Mozilla, et c’est le vice-président Mark Mayo, responsable général de Firefox, qui a fourni des éléments de réponses intéressants. Ainsi, si Pocket n’est pas un produit fondamentalement open source, l’interface de communication dans Firefox, elle, est bien libre. Cette intégration se ferait aux conditions imposées par Mozilla sur « ce qui peut être fait, et ce qui ne peut pas l'être ».

En outre, la possibilité d’intégrer d’autres services équivalents est en cours de travail, Mayo précisant que certains développements doivent être terminés pour que ce soit possible. Enfin, le responsable ajoute que même si un service équivalent existe déjà dans Firefox, Pocket est de loin le plus utilisé et Mozilla n’aurait pas les ressources pour maintenir autant de projets en parallèle. En fait, un ticket ouvert dans Bugzilla le 16 avril dernier mentionnait déjà ce changement.

Du côté de Wallabag, Nicolas Loeuillet nous a indiqué attendre pour voir de quoi il retournerait : « Si Firefox s’ouvre aux autres services, ce sera une bonne nouvelle. Mais on attend de voir ce qu’il se passera, parce que Mozilla ne communique pas vraiment ». Il souligne d’ailleurs que l’éditeur n’a même pas communiqué ouvertement au sujet de l’intégration de Pocket. En attendant, un nouveau ticket a été ouvert dans Bugzilla pour attirer l'attention sur cette situation.


chargement
Chargement des commentaires...