60 millions d'utilisateurs pour Spotify, dont 15 millions d'abonnés

Des investisseurs heureux 28
En bref
image dediée
Streaming
Par
le lundi 12 janvier 2015 à 18:17
Vincent Hermann

Spotify a vu son nombre d’utilisateurs actifs et d’abonnés grimper en flèche sur les derniers mois. Le service de streaming fournit ainsi de la musique à 60 millions de paires d’oreilles, et dont 15 millions sont des abonnés Premium. Des résultats qui placent l’entreprise loin devant la concurrence, notamment Deezer.

Spotify maintient ses 25 % d'abonnés

Les derniers chiffres de Spotify sont bons, voire très bons. La période des fêtes de fin d’année a apporté un flot de nouveaux utilisateurs au fameux service de streaming musical. Jugez plutôt : on comptait 40 millions d’utilisateurs en mai 2014, ils sont désormais 60 millions. Mieux, puisque les 10 derniers millions se sont inscrits sur les seuls deux derniers mois de l’année. Comme si la polémique face à Taylor Swift n’avait finalement été qu’une vaste campagne promotionnelle.

La vraie bonne nouvelle pour Spotify porte cependant sur ses abonnés : ils sont désormais 15 millions à payer 4,99 ou 9,99 euros/dollars par mois alors qu’ils étaient 12,5 millions au début du mois de novembre, et 10 millions il y a six mois. Une accélération que l’on peut certes attribuer en partie aux fêtes de fin d’année et à l’augmentation du nombre d’appareils mobiles et d’ordinateurs, mais également sur la promotion lancée juste avant Noël et permettant de payer les trois premiers mois à 0,99 dollar au lieu de 9,99. Le lancement des abonnements familiaux a sans doute joué également.

Le plus important pour Spotify avec l’annonce de ces résultats est que l’entreprise peut rester sur la ligne déjà établie dans le passé : elle parvient à garder 25 % de ses utilisateurs en tant qu’abonnés. Le chiffre reste stable globalement dans le temps, et les investisseurs seront très attentifs au maintien de cette droite.

Loin, très loin devant la concurrence

Avec ces scores Spotify laisse la concurrence sur le carreau. Le plus proche est Deezer, qui possède actuellement 16 millions d’utilisateurs, dont 6 millions d’abonnés, là encore avec des formules à 4,99 ou 9,99 euros/dollars. Mais si Spotify domine, son PDG Daniel Ek n’est guère satisfait de certaines caractéristiques de l’industrie dans laquelle il se trouve.

Il y a deux mois, en pleine polémique sur les propos de Taylor Swift sur les plateformes de streaming, il avait indiqué que Spotify avait reversé plus de deux milliards de dollars à l’industrie musicale. Une somme dont les auteurs, compositeurs et interprètes n’avaient pu qu’entre-apercevoir. Ce qui permettait d’ailleurs à Ek d’expliquer qu’il ne fallait pas confondre utilisateurs gratuits et absence de chiffre d’affaires puisque la publicité permettait également de remplir les caisses, à un rythme moins soutenu certes.

Reste une question que beaucoup se posent : comment évolueraient les résultats de Spotify si Apple se jetait à corps perdu dans la course au streaming ? Cupertino a racheté Beats pour 3 milliards de dollars et il est évident que des plans sont prévus dans ce domaine. Si ce service de streaming concurrent (qui possédait environ 110 000 abonnés au moment du rachat) devait être intégré ou « fortement » mis en avant dans iOS ou même dans iTunes, le coup porté pourrait être rude.


chargement
Chargement des commentaires...