Appareils électroniques dans les avions : l'EASA n'impose plus de restrictions

Bientôt des LT lors des décollages ? 62
En bref
image dediée
Crédits : iStock/ThinkStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

L'EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) vient d'annoncer un changement important : les compagnies aériennes peuvent désormais autoriser leurs clients à utiliser leurs terminaux mobiles comme bon leur semble. Fini le mode avion, le Wi-Fi, la data et les communications peuvent désormais être autorisées.

Depuis plusieurs mois, les restrictions imposées par l'EASA sur les compagnies aériennes fondent comme neige au soleil, tout du moins en ce qui concerne les terminaux mobiles. En effet, en décembre de l'année dernière, l'agence européenne avait assoupli sa réglementation en permettant aux appareils électroniques de rester en permanence allumé, mais parfois en mode avion uniquement. Air France et la Lufthansa avaient suivi le mouvement quelques mois plus tard.

Désormais, une nouvelle étape est franchie puisque l'EASA annonce que, désormais, elle « permet aux compagnies européennes d'autoriser les téléphones mobiles lors des phases de décollage et d'atterrissage ». Afin de clarifier les choses, elle ajoute que « les passagers seront en mesure d'utiliser leurs PED [NDLR : Portable Eletronic Devices comme smartphone, tablette, portable, liseuse, MP3, etc.] comme dans n'importe quel autre mode de transport : tout au long du voyage ». Cela inclut donc les appels, l'accès à la data via les réseaux mobiles, le Wi-Fi ainsi que le Bluetooth. 

Attention par contre : cela ne signifie pas qu'il est possible d'en profiter dès maintenant sur tous les vols. En effet, l'EASA donne simplement cette possibilité aux compagnies aériennes, pas directement aux voyageurs. Il est donc précisé qu'il « appartient à chaque compagnie aérienne de décider d'autoriser l'utilisation des PED. Pour ce faire, la compagnie aérienne devra passer par un processus d'évaluation, afin de garantir que les systèmes de l'avion ne sont affectés en aucune façon par les signaux de transmission des PED. Pour cette raison, il peut y avoir des différences entre les compagnies aériennes ». De plus, les compagnies peuvent dans certains cas demander à ce que les terminaux soient éteints. Mais quoi qu'il en soit, il faudra suivre les instructions de l'équipage.

Air France, qui  vient tout de juste d'annoncer la fin du mouvement de grève, ou encore la Lufthansa, n'ont pas encore réagi à cette annonce. Notez que cela peut prendre du temps. En effet, il avait fallu près de deux mois pour que ces deux sociétés ne demandent plus d'éteindre les appareils électroniques en vol.


chargement
Chargement des commentaires...