Orange évoque son avenir, sa nouvelle interface Polaris et son Homepoint

Mais rien sur les offres ou la prochaine Livebox 37
En bref
image dediée
FAI
David Legrand

C'est ce matin qu'Orange tenait la troisième édition de sa grand-messe annuelle : le Show Hello. L'occasion pour Stéphane Richard d'évoquer les pistes d'évolution pour la société qui doit préparer son avenir sur le terrain européen, mais aussi faire face à Free Mobile, préparer l'arrivée de la 4G+ et embrasser les multiples révolutions numériques en cours.

Comme nous avons eu l'occasion de le voir récemment, bien que la concurrence se renforce ces dernières années, notamment sur le terrain du mobile, Orange reste le premier FAI et le premier opérateur mobile de France. Pour autant, la société ne doit pas se reposer sur ses lauriers et doit apprendre à mieux s'adapter au monde actuel. Après une Livebox Play décevante et un Bloc qui était un accessoire à l'intérêt limité, il fallait marquer le coup, et surtout préparer les mois qui viennent et qui vont être le théâtre de nombreux changements pour les FAI et opérateurs de téléphonie mobile : 4G+, 5G, VoLTE, arrivée des box sous Android TV, partenariats avec Netflix... 

Stéphane Richard a d'ailleurs déjà annoncé l'arrivée du service de SVOD sur ses box le mois prochain, alors que la société envoyait un communiqué de presse évoquant la 5G en amont de la troisième édition du Show Hello qui se tenait ce matin. C'est bien entendu le PDG Stéphane Richard qui est monté sur scène avec un peu de retard sur le planning initial.

Orange vante ses réseaux et annonce une interface unifiée : Polaris

Il a bien entendu commencé à vanter le réseau maison, que ce soit au niveau de la fibre ou de la 4G, la 4G+ arrivant à la fin de l'année sur Paris, Bordeaux, Douais, Lens et Lille et en 2015 de manière plus large, comme nous l'avons déjà évoqué. Il a aussi été question de l'application Mon Réseau, ou d'initiatives comme l'intégration d'antennes dans le nouveau Grand stade de Lyon ou les bornes Téléchargement Express. Orange précise qu'elle « permet de télécharger instantanément et sans abonnement des contenus accessibles depuis des points dédiés : transports, commerces, musées… [...] L’Express Download Station utilise des évolutions technologiques majeures : le Bluetooth Low Energy avec l’Orange Beacon pour localiser et notifier, et les derniers standards Wi-Fi WiGig pour la rapidité de téléchargement (powered by Qualcomm) ».

La première annonce de la matinée concerne Polaris. Derrière ce nom se cache la nouvelle interface unifiée du groupe, que l'on retrouvera sur la TV, mais aussi sur ordinateur, tablette ou smartphone. L'expérience se veut unique et continue, il sera par exemple possible de reprendre la lecture d'une vidéo sur un autre écran, comme cela est déjà possible sur certains services, comme Netflix. Cette interface arrivera dès demain, et sera généralisée d'ici la fin de l'année annonce le PDG. 

Orange HelloOrange Hello

MOOC, Beacon, Drive, Big Data, Wearables, Workspaces :  tous les mots clefs sont là

Il a ensuite été question des initiatives de la société en matière d'éducation avec la création de MOOC (des cours en lignes) via Solerni, mais aussi de l'Orange Beacon qui permettra de déployer des cours en classe. Un service qui aura aussi une vocation plus commerciale comme l'iBeacon d'Apple ou les Beacons de Vente-privée. Il a ainsi été question de partenariats avec La fourchette pour les restaurants, Pages jaunes pour les commerces, Quicksilver, etc. 

L'agrume en profite pour annoncer qu'en janvier 2015 « un deuxième Orange Beacon sera proposé : l’Orange Beacon Tag. D’un format réduit  et muni de nouvelles fonctions (comme un détecteur de mouvement), il sera destiné à être utilisé lors d’événements ou de manifestations de courtes durées, de quelques jours à quelques semaines ».   

L'opérateur veut aussi accélérer sa présence dans le monde automobile, ce qui tombe bien puisque le Mondial de l'auto débute d'ici deux jours. Outre un partenariat avec Tesla en complément d'autres constructeurs, il est question de l'initiative Orange Drive qui vise à proposer les services maison. Les objets connectés et le monde du « wearable » n'est pas épargné, et Orange veut y prendre sa place notamment avec son service Pops, permettant de connecter simplement des objets et déjà utilisé par certaines startups. La société indique aussi vouloir proposer des services pour l'eSanté.

Plus globalement, l'opérateur veut exploiter sa position et son savoir-faire en terme de stockage de données pour s'associer à de nombreuses sociétés dans le domaine du Big Data. Il a par exemple été question d'une analyse de votre consommation avec EDF, une solution qui n'est pas sans rappeler ce que propose déjà Budget Telecom et Quinergy par exemple. 

Du côté de Dailymotion, Stéphane Richard annonce que les boutiques du groupe proposeront des caméras en vente l'année prochaine, celles-ci étant pensées pour mettre en avant un nouvel usage : diffuser en direct des vidéos à travers Dailymotion Cloud, qui n'est pour le moment pas une offre grand public, et ce même en 4G et en haute définition :

Enfin, Orange va proposer un service permettant d'exploiter un espace de travail à distance avec Workspaces, mais aussi de disposer de bureaux à louer un peu à la manière des espaces de Coworking avec Stop & Work de Regus. Plus globalement, Stéphane Richard semble vouloir montrer qu'il compte bien profiter du rayonnement d'Orange et de sa position centrale en France pour intégrer la société un peu partout et dans tout un tas de services, quitte à donner un peu l'impression d'un éparpillement sur tous les mots clefs « hype » du moment sans vraie ligne directrice.

Orange repense ses boutiques et veut simplifier notre quotidien avec ses services

Du côté des services du quotidien, on apprend aussi qu'il sera possible d'exploiter les données connues par Orange pour remplir les données des formulaires, un peu à la manière de ce que propose Facebook par exemple. Le but sera notamment de simplifier les procédures d'inscription, avec des partenaires comme Vente Privée. Il faudra alors voir si tout cela se passe avec l'assurance d'une bonne protection de la vie privée et des données personnelles.

Des services bancaires seront aussi de la partie comme du micro-crédit (au Mali) ou Orange Money, Orange Cash qui arrive dans trois nouvelles villes (Nice, Lilles et Rennes) ou Mobile Connect. Rien de vraiment nouveau, mais il était ici surtout question d'évoquer les initiatives dévoilées au début de l'année.

Boutique Orange 2015

Afin de mieux faire connaître ces services et les produits aux clients, les boutiques vont être repensées une fois encore, et proposer de nouvelles façons de gérer l'arrivée des clients sera par exemple proposée. Cela commencera par contre par l'Espagne, la Pologne et Roumanie. La France suivra à l'été 2015.

Après avoir dévoilé son Bloc l'année dernière, Orange proposera dès le mois prochain son Homepoint à 79,99 euros. Peu de détails sont connus pour le moment (nous y reviendrons de manière plus complète dans une prochaine actualité), mais le but est ici de vous permettre de recharger un appareil (avec ou sans fil), de relier un élément simplement à votre réseau, etc. L'ensemble est plat et relativement compact, reste à voir si les fonctionnalités sont aussi convaincantes qu'annoncées.

Orange Homepoint

Finalement, il aura donc été question surtout des « 20 innovations », mais rien de vraiment nouveau sur les offres internet fixe ou sur le mobile. Rien non plus sur une éventuelle nouvelle Livebox. Si Stéphane Richard a plusieurs fois évoqué la position d'opérateur de la société, il semble vouloir surtout chercher à la présenter comme étant un acteur incontournable du monde des nouvelles technologies. Au risque d'oublier son cœur de métier ? 


chargement
Chargement des commentaires...