Google fait disparaître l'hébergeur BayFiles de ses résultats de recherche

Où sont les files ? 31
En bref
image dediée
Crédits : hillaryfox/iStock Editorial/Thinkstock
Justice
Xavier Berne

Depuis peu, l’hébergeur de fichiers BayFiles est complètement déréférencé de Google. Cette plateforme de téléchargement direct, créée il y a trois ans par les fondateurs de The Pirate Bay, n’apparaît tout simplement plus parmi les résultats du moteur de recherche, sans que l’on sache exactement pour quelle raison.  

bayfiles

BayFiles est un hébergeur de fichiers comme il en existe des dizaines aujourd’hui. Le principe est simple : vous uploadez en quelques clics un fichier de votre choix (film, musique, photos de vacances, etc.) sur les serveurs de BayFiles. Un lien est alors généré, lequel permet à n’importe quel internaute de télécharger ce même fichier depuis le site. BayFiles est cependant un hébergeur un peu particulier dans la mesure où il a été lancé durant l’été 2011 par les fondateurs de The Pirate Bay, le célèbre site de liens torrents, et ce dans le but de concurrencer les autres plateformes de téléchargement direct - à commencer par MegaUpload.

Google coupe les vannes vers BayFiles 

Mais depuis quelques jours, petit « hic ». Si vous recherchez « BayFiles » dans Google, le moteur de recherche ne vous renvoie plus vers l’hébergeur de fichiers (voir la capture ci-dessous). Vous trouverez différents sites évoquant BayFiles de près ou de loin, mais aucun lien permettant d’accéder à la plateforme de téléchargement direct. Même en tapant l’URL complète du site, « www.bayfiles.net », Google se refuse à faire apparaître le moindre lien permettant d’accéder à BayFiles.

En bas de page, le géant de l’internet n’indique par ailleurs rien du tout, alors que c’est à cet endroit qu’il informe d’habitude ses utilisateurs de la suppression de liens en raison d’une ou de plusieurs requêtes DMCA. De plus, si l’on savait que la firme de Mountain View supprimait certains sites « pirates » de ses suggestions de recherche (lorsque vous commencez à taper quelques lettres et que le moteur vous propose un mot entier), il n’en va pas de même pour les résultats de recherche. Il suffit de faire un test avec The Pirate Bay, IsoHunt ou Torrentz pour s’en rendre compte, puisque ces sites continuent d’être référencés par Google.

 bayfiles google

Du côté de BayFiles, on a donc du mal à comprendre d’où vient ce déréférencement soudain. L’hébergeur a d’ailleurs expliqué à TorrentFreak que son fichier robots.txt continuait d’autoriser l’indexation de sa page d’accueil par les moteurs de recherche. Les administrateurs du site semblent cependant vouloir temporiser, dans la mesure où Google n’est qu’une porte d’entrée vers sa page d’accueil (laquelle sert à uploader les fichiers), tandis que les liens de téléchargement s’échangent eux dans l’immense majorité des cas en dehors de tout moteur de recherche.

Nous avons contacté Google afin d'en savoir plus, et attendons actuellement une réponse.

On notera enfin que BayFiles est loin d’être l’hébergeur de fichiers le plus critiqué par les ayants droit, puisque le site n’apparaissait pas parmi les nombreux « sites à abattre » identifiés chaque année par la RIAA et la MPAA. À titre de comparaison, Google affirme d'ailleurs avoir reçu ces dernières années 19 227 demandes de suppression d’URL concernant BayFiles, contre plus de 9,6 millions pour Rapidgator


chargement
Chargement des commentaires...