Android L, TV, Auto, Wear, Drive for Work : ce qu'il faut retenir de l'I/O 2014

Objectif : la domination du monde 115
En bref
image dediée
OS
David Legrand

C'est à l'occasion de sa keynote d'ouverture de la Google I/O 2014 que le géant du web a dévoilé la croissance de sa plateforme Android, évoqué sa plateforme One, mais a surtout abordé les premiers éléments d'Android L Developer Preview. De multiples annonces étaient aussi au programme : Android TV, Drive for Work, le support des applications Android dans Chrome OS... on fait le point.

C'est Sundai Pichar, le Vice-Président en charge d'Android, de Chrome et des Apps, qui a ouvert cette keynote de la Google I/O. Après avoir fait le tour du monde des Google Developer Groups qui suivent l'évènement, il a été question des deux plateformes principales de la société : Android et Chrome.

Google IO 2014Google IO 2014

La première est importante puisque après être passée à 223 millions d'utilisateurs actifs en 2012, puis 538 millions en 2013, elle compte désormais plus d'un milliard de personnes, alors que les ventes mondiales de smartphones continuent de croitre. Du côté des tablettes, on apprend que la part de marché d'Android est progressivement passée de 39 % à 46 % l'année dernière, contre 62 % actuellement.

Android One : une plateforme à moins de 100 $ pour éviter la concurrence de FF OS ?

Mais le but de Google est toujours de chercher de la croissance dans les pays émergents, où les marges de progression sont énormes. Pour cela, le programme Android One a été lancé. Le but est de proposer une plateforme matérielle minimale ainsi qu'une solution logicielle Android se mettant à jour automatiquement, le tout visant un tarif compact. 

Google IO 2014Google IO 2014

L'exemple a été donné d'un modèle dual SIM, avec un écran de 4,5", lecteur de cartes SD, etc. Le tout est annoncé à moins de 100 dollars et sera proposé à travers des partenariats avec des marques spécifiques. Objectif : ne pas laisser se développer des alternatives concurrentes à base de Firefox ou de Tizen.

Android L Developer Preview : Google prépare l'avenir de son OS mobile 

Concernant les évolutions d'Android, il a finalement été question de la « L Developer Preview », qui sera disponible aux développeurs rapidement afin de leur montrer l'avenir de l'OS mobile tel qu'il sera intégré dans sa prochaine mouture, un peu à la manière des bêta d'iOS 8. 

Comme attendu, il s'agit tout d'abord d'une refonte complète du design et de l'interface qui est dans la tendance « flat » comme on le retrouve déjà dans un nombre croissant d'applications de Google. Mais d'autres modifications ont été évoquées. Par exemple, les applications seront désormais gérées par couches superposées, les développeurs pouvant simplement changer la couleur d'une couche, ou changer sa position par rapport aux autres couches. Le tout est regroupé sous la dénomination « Material design ».

Google IO 2014Google IO 2014

Google indique que son framework Polymer permettra d'exploiter un affichage unifié au sein de ses applications web, notamment pour disposer d'une meilleure expérience sur les sites mobiles, les règles de mise en place étant accessibles sur son site dédié au design de ses outils. D'autres éléments ont été détaillés au passage, comme les différents effets, la gestion améliorée des notifications, etc. Il est aussi question de la possibilité de n'accepter un déblocage sans code que si un élément est détecté comme proche, tel qu'une montre connectée par exemple. Sinon, un mot de passe sera demandé.

Le navigateur Chrome a bien entendu été retravaillé de manière à être plus efficace. Il proposera aussi un affichage sous forme de carrousel des pages web ouvertes sous forme d'onglets, ce qui est proposé sous iOS 7. La recherche du système sera aussi capable de se remémorer les éléments trouvés dans les applications et permettant d'y retourner directement de manière plus simple. 

64 bits, ART et Android Extension Pack au programme

L'amélioration des performances est aussi un point que Google a retravaillé, tout d'abord avec le passage de Dalvik à Android Runtime (ART) que nous évoquions récemment. Celui-ci est déjà paré pour le 64 bits :

Google IO 2014Google IO 2014

Du côté du GPU, Google annonce son Android Extension Pack qui contient de quoi gérer simplement de la tesselation, des shaders de géométrie ou de calcul, la compression des textures, et ainsi de suite, mais de manière spécifique à Android, sans doute là aussi pour améliorer les performances : 

Google IO 2014

Vers une gestion de l'énergie améliorée

Mais les performances ne sont rien sans une bonne gestion de l'énergie. Il a donc été question du projet Volta. Le but était ici de l'analyser sur un appareil afin de trouver les points à améliorer. Ainsi, les développeurs auront droit à une nouvelle API JobScheduler, et les utilisateurs pourront activer un mode de sauvegarde de l'autonomie un peu à la manière de ce que proposent certains constructeurs ou encore les Windows Phone, mais cela sera généralisé et de plus bas niveau. 

Notez que c'est ce moment qu'à choisi un manifestant pour tenter de surgir et crier « Google doit se développer une conscience », avant de se faire sortir par la sécurité. Un instant de grâce qui a été l'occasion pour le présentateur de plaisanter quelques minutes plus tard. D'autres manifestants sont d'ailleurs venus perturber la conférence plus tard, avec des slogans divers et variés, critiquant notamment les investissements de Google dans la robotique et ses « robots qui tuent des gens ». Des interruptions qui vont sans doute être analysées dans les heures et jours qui viennent afin d'en comprendre les fondements.

Google IO 2014Google IO 2014

Des patchs de sécurité dans les Play Services, la chasse aux malwares se renforce

La question de la sécurité n'a pas été oubliée et l'on nous annonce que les Play Services qui sont mis à jour toutes les six semaines contiendront désormais des patchs de sécurité et que des mesures contre les malwares vont être mises en place. Pichar a d'ailleurs tenu à rappeler que les Google Play Services étaient à jour sur 93 % des appareils, et sont à la base d'une grande partie des fonctionnalités désormais, comme pour éviter la question de la fragmentation du système à travers ses différentes versions proposées par les constructeurs de manière plus ou moins réactive.

Et concernant une meilleure gestion de la vie privée et des autorisations données aux applications ? Pas un mot.

Google IO 2014

Le SDK Android Wear désormais disponible : les smart watchs ont-elles un avenir ?

Une fois la présentation de la prochaine version d'Android effectuée, il a enfin été question des nouvelles plateformes que Google vise avec ces évolutions, et notamment d'Android Wear qui s'adresse à des appareils comme les montres connectées, avec une interface tactile, compacte et capable de gérer des appareils tiers. Ainsi, une montre peut lancer la lecture de la musique sur un smartphone auquel elle est liée par exemple.

Et après une preview, un SDK complet va être mis à disposition de tous par ici. La page n'est pas encore à jour à l'heure où nous écrivons ces lignes. Reste à voir les appareils qui seront annoncés et si l'usage qui en sera fait sera aussi intéressant que ce que l'on nous promet, les précédentes tentatives ayant rapidement montré leurs limites. Pour le moment, il a surtout été question de musique et de recettes de cuisine. Espérons que cela sera rapidement plus convaincant.

Pour le savoir, Google annonce l'arrivée de la LG G Watch et de la Samsung Gear Live aujourd'hui. La Moto 360 de Motorola arrivera, elle, un peu plus tard.

Google IO 2014Google IO 2014

Android Auto : Google aussi veut sa place dans votre voiture

Comme certains l'attendaient, le monde de la voiture a aussi été évoqué avec l'annonce d'une solution dédiée là encore : Android Auto. L'objectif : contrer CarPlay et les autres initiatives du genre avec tout ce que permet déjà Android. 

On a une interface à mi-chemin entre celle des smartphones et ce que l'on trouve sur les montres connectées, avec la même promesse : retrouver tout votre univers multimédia et des services complets directement au sein d'une interface tactile, à mille lieues de ce que proposent actuellement les géants de l'automobile, avec Google Maps comme point central.

Google IO 2014

Le tout est bien entendu accompagné d'un SDK disponible très bientôt et permettant de gérer des fonctionnalités audio ainsi que de messagerie. Des partenaires comme Spotify ou Pandora ont été évoqués. 40 nouveaux partenaires ont également été ajoutés à l'Open Automotive Alliance, les premières voitures étant toujours annoncées pour la fin de l'année.

Android TV est enfin une réalité : cette fois, ce sera la bonne ?

C'est ensuite au tour d'Android TV d'avoir été dévoilé. Après le raté de la Google TV, du Nexus Q et la réussite du Chromecast, on peut espérer que Google a enfin compris ce qu'il fallait faire et ce qu'il fallait absolument éviter.

Ici, l'interface est donc composée de grosses images, d'un moteur de recherche exploitant le Knowledge graph (qu'il est possible de contrôler à la voix ou non), et tout se base sur vos goûts afin de mettre des éléments plus ou moins en avant. Bien entendu, c'est le catalogue de Google qui est principalement présent. Espérons tout de même que d'autres pourront s'y faire une place de choix, donc visible.

Google IO 2014Google IO 2014

Les développeurs apprécieront néanmoins que les applications voient leur gestion unifiée du smartphone à la tablette en passant par la TV sans avoir besoin d'un gros développement spécifique à chaque plateforme. Du côté des jeux, il sera bien entendu possible de jouer à plusieurs, l'un sur sa tablette ou son smartphone, l'autre sur sa TV. 

Comme l'on pouvait s'y attendre, les appareils Android TV seront aussi capables d'agir comme des clefs Chromecast et de diffuser du contenu, tout en étant géré depuis un appareil mobile ou un ordinateur sous Chrome par exemple.

De nombreux partenaires et une grosse amélioration de Chromecast

Du côté de la disponibilité, on apprend que les derniers TV de Sharp ou de Sony sont compatibles. Il en sera de même chez certains opérateurs français tels que Bouygues Telecom ou SFR. Nous devrions en savoir plus sur le sujet demain. Le premier devant annoncer une nouvelle box à l'occasion d'une conférence de presse, ce sera sans doute pour lui l'occasion d'évoquer ce point :

Google IO 2014

Google a aussi indiqué que des appareils pourront désormais être certifiés Chromecast Ready afin d'assurer qu'ils pourront diffuser du contenu comme la clef HDMI de Google. De nouvelles fonctionnalités ont aussi été annoncées au passage comme la possibilité de faire fonctionner Chromecast sans être forcément sur le même réseau Wi-Fi, ce qui ouvre la possibilité de le faire à distance, via un réseau 3G/4G par exemple.

Vous pourrez aussi choisir de manière plus complète les photos à diffuser en écran de veille par exemple, via vos propres images ou des banques mises à disposition par Google. Mais c'est surtout l'annonce de la gestion du mirroring à travers Chromecast qui devrait en intéresser certains, et sans doute commencer à signer la mort de Miracast qui n'aura décidément pas été aidé. Google précise qu'un travail a été fait du côté de la gestion de la latence afin d'améliorer les choses. Seuls certains appareils pourront en profiter dans un premier temps, via une mise à jour des Play Services, mais cela concernera un panel plus large avec le temps :

Google IO 2014Google IO 2014

Chrome OS s'améliore et s'ouvre aux applications Android

Il a ensuite été question des Chromebooks, qui fonctionnent semble-t-il assez bien outre-Atlantique mais moins chez nous du fait d'un nombre d'appareils disponibles bien plus faible, surtout que ce ne sont pas toujours les meilleures références qui arrivent en boutique. Un peu à la manière d'Apple et iOS 8, il sera désormais capable d'être notifié d'un appel sous Android au sein d'un appareil Chrome OS. 

Mais le plus gros morceau était l'arrivée de la possibilité d'exécuter des applications Android sous Chrome OS, un peu comme le propose Windows 8 via Modern UI. Une manière d'unifier les usages mais surtout de renforcer le catalogue d'applications et donc l'intérêt de la plateforme.

Google IO 2014

Le monde de l'entreprise toujours plus cher à Google, Drive for work arrive

On retrouvera aussi une nouvelle tentative de séduction du monde de l'entreprise avec des fonctionnalités supplémentaires au sein de « Drive for work », et un stockage illimité pour 10 dollars par mois par utilisateur,. Notons également une séparation plus nette entre les applications à usage personnel ou non, un peu à la manière de ce que propose Blackberry avec Balance. En espérant que cela sera moins restrictif.

Google IO 2014Google IO 2014

Google Fit Platform se montre en Preview, Play Games se renforce

Après un moment passé sur les outils dédié au « Cloud » et à l'analyse de données, il a été question de Google Play et de Google Fit Platform, qui n'est pour le moment proposé que sous la forme d'une Preview. Il s'agit de centraliser les données des utilisateurs d'objets connectés, notamment ceux en relation avec le sport et la santé. Des partenaires comme Adidas, Nike, Withings, etc. sont annoncés, avec des applications dédiées. Rien n'arrivera néanmoins avant plusieurs semaines.

Google IO 2014Google IO 2014

  

La section dédiée aux jeux, Play Games, va aussi être mise à jour avec une synchronisation des sauvegardes, des profils complets, des quêtes dans les jeux, etc. La monétisation a bien entendu été évoquée avec les efforts effectués pour simplifier le processus de facturation, notamment via la mise en place de contrats avec les opérateurs ou le support de Paypal. Si vous attendez l'annonce d'un véritable catalogue au niveau des séries pour renforcer l'offre de films déjà en place chez nous, c'est raté pour le moment. 

Google IO 2014

Finalement, il n'y aura par contre eu aucune annonce de tablette, de smartphone ou de programme partenaire pour la mise en place de tels produits comme certains le présentaient. Un éventuel Android 4.5 n'aura pas non plus été évoqué.

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de cette Google I/O au sein de nos commentaires, la vidéo de replay de la conférence sera accessible ci-dessous dès qu'elle sera disponible :


chargement
Chargement des commentaires...