Freebox Pop : fibre à 5 Gb/s et boîtier Android TV pour 39,99 €, forfait 4G illimitée à 9,99 €

Pas de Wi-Fi 6, mais du WPA3 152
Accès libre
image dediée
FAI
Sébastien Gavois

La Freebox Pop vient d’être annoncée. Elle permet de profiter d’une connexion fibre jusqu’à 5 Gb/s avec un boîtier multimédia sous Android TV. Elle est proposée à 39,99 euros par mois sans engagement (29,99 euros la première année). Avec, vous pouvez souscrire à un forfait Free Mobile 4G+ illimitée à 9,99 euros par mois.

Comme prévu, le FAI tenait ce matin une conférence de presse (voir le replay) pour annoncer sa nouvelle Freebox. Xavier Niel est monté sur scène pour nous proposer une rétrospective des 20 dernières années de Free (forcément à l’avantage du fournisseur d’accès).

Sa communication était axée sur trois points : « la meilleure connectivité possible », « l’accès aux contenus » et « le prix ». Il s’agissait également des trois axes de développement pour la nouvelle Freebox Pop – alias V8 – composée de deux boîtiers (modem et multimédia).

Elle sera proposée dans la journée, pour 39,99 euros par mois. Les livraisons devraient débuter cette fin de semaine selon le FAI. Une partie des souhaits que nous avions formulés se sont réalisés, mais il reste encore du travail au FAI pour proposer une offre cohérente et simple à comprendre.

Jusqu’à 5 Gb/s en téléchargement, 700 Mb/s en upload

Commençons par la partie modem, compatible xDSL et fibre optique. Xavier Niel a taclé certains concurrents qui « obligent » leurs clients à changer de box lorsque qu’ils passent à la fibre, oubliant au passage que c’est le cas sur sa Freebox Crystal, qui n’est même pas compatible VDSL2.

Sur la fibre (via une cage SFP), le débit est de « jusqu’à 5 Gb/s, partagés entre tous les équipements ». Elle ne dispose en effet pas de ports réseau 5 ou 10 Gb/s (contrairement à la Delta), mais un Ethernet à 2,5 Gb/s et deux autres à 1 Gb/s (dont un avec alimentation électrique, mais rien n’est détaillé sur ce point).

Le débit maximum en Ethernet est donc de 4,5 Gb/s. Le FAI précise d’ailleurs bien qu’il faut aussi consommer 500 Mb/s en Wi-Fi pour atteindre les 5 Gb/s annoncés. En upload, le fournisseur d’accès pousse à 700 Mb/s, contre 600 Mb/s auparavant. Sur la Pop il n’est pas question d’agrégation 4G+ pour les clients xDSL.

  • Freebox Pop
  • Freebox Pop
  • Freebox Pop

Du Wi-Fi 5 seulement, avec WPA3 et un répéteur maison

Du Wi-Fi est également de la partie, mais il reste encore en 802.11ac (Wi-Fi 5, via une puce Qualcomm) jusqu’à 2,1 Gb/s, alors que le Wi-Fi 6 (802.11ax) est présent dans les terminaux et même les box de certains concurrents. 

Un choix qui peut s’expliquer par la question du coût des puces, mais aussi par le fait que la norme n’est pas encore finalisée (les produits actuels se basent sur un brouillon de la norme). La Freebox Pop a par contre la bonne idée d’intégrer le WPA3, un protocole de chiffrement qui sera proposé à terme sur les autres box (aucun calendrier n’est précisé).

Free suit la tendance du répéteur Wi-Fi « intelligent » inclus dans son offre pour améliorer la couverture. Il a été développé par une « équipe dédiée chez Free ». Sa configuration est automatique et une LED de positionnement permet de vous donner des indications sur le meilleur endroit pour le poser (il semble s’agir d’un témoin de niveau de puissance).

« C‘est du mesh », ajoute Xavier Niel. Il nous a été confirmé que ce produit suit le standard 802.11s. Il compare sa solution à celles de Google WiFi et Amazon Eero. Le répéteur dispose également d’un port Ethernet gigabit (pouvant servir de backhaul ou pour brancher un ordinateur) et d’une alimentation de nouveau en Type-C.

Pour configurer son Wi-Fi (et l’ensemble des terminaux sur le réseau), une nouvelle application « Freebox Connect » est annoncée. Elle sera disponible dans la foulée et propose un système de contrôle parental en fonction des horaires, elle permet de regarder la consommation réseau des différents équipements de la maison, etc.

Elle reprend en fait la partie réseau de l’application Freebox. Là aussi, le tout-en-un c'est terminé. Enfin, la partie modem comprend également une alimentation en USB Type-C, un port USB 3.0 et deux ports RJ11 (téléphone et xDSL). Elle est animée par un SoC Broadcom dont les références ne sont pas précisées.

  • Freebox Pop
  • Freebox Pop
  • Freebox Pop
  • Freebox Pop

Un Player sous Android TV, avec une nouvelle interface Oqee

Le second boitier est donc le Player, lui aussi rond et tout petit : « il est dans ma poche » s’amuse d’ailleurs Xavier Niel, avant d’ajouter que « quelque chose d’aussi petit n’existe pas sur ce marché ». Il tacle Bouygues Telecom au passage (sans le nommer directement) : « on ne vous demande pas de changer de TV à chaque fois que vous changez de box ».

La partie multimédia de la Freebox Pop exploite un SoC  Amlogic S905X2 (12 nm, 4x Cortex-A53), fonctionne sous Android TV 9 et permet donc d’accéder au Play Store de Google, comme la Freebox Mini 4K. Côté fonctionnalités, on retrouve de la 4K HDR avec Dolby Vision (via la sortie vidéo HDMI 2.1), du DVB-T2 (DVB-T de seconde génération), du Dolby Audio, DTS HD, Dolby Surround 5.1, une compatibilité Dolby Atmos, de nouveau du Wi-Fi 5, du Bluetooth 5.0 LE, un port USB 3.0, un emplacement microSD, un port Ethernet gigabit, etc.

Elle est livrée avec (encore) une nouvelle interface TV entièrement « repensée », et baptisée Oqee. Elle permet d’accéder à 500 chaines en live, mais avec seulement 220 chaines incluses dans l’offre de base. Outre le design, la principale nouveauté d’Oqee est le startover, ou la possibilité de recommencer un programme à son début lorsque vous le prenez en cours de route. D’autres FAI le proposent déjà. Il nous a été confirmé que Molotov n'avait pas été impliqué dans ce projet.

On attend maintenant de voir si Oqee sera proposée sur d’autres box de Free et via des applications pour d'autres écosystèmes. Selon nos informations, cela sera le cas mais dans un second temps.

  • Freebox Pop
  • Freebox Pop
  • Freebox Pop

100 heures d’enregistrements, « les meilleurs moments » de la Ligue 1

La Freebox Pop passe aussi à l’enregistrement de vos programmes dans le « cloud », avec 100 heures « offertes ». Le partenariat avec Canal+ est reconduit pour la boutique de VoD et l’accès à certains contenus.

L'accès à Netflix et Amazon Prime Video (des boutons leur sont d’ailleurs dédiés sur la nouvelle télécommande) est possible, mais en option, aucun des deux ne semble en effet inclus par défaut. Sur la télécommande justement, Xavier Niel insiste sur sa simplicité… comme pour faire oublier le raté de la fameuse seconde télécommande tactile  de la Delta.

Venant jouer sur les plates-bandes d’Altice et de SFR, Free veut séduire les amateurs de football : « si aujourd’hui en France vous voulez voir 100 % des buts de la Ligue 1 cela vous coute environ 40 euros par mois […] l’année prochaine, ce sera autour de 50 euros ». Avec sa Freebox Pop, Free affirme qu’il propose un « moyen moderne de profiter du football » avec une « intégration naturelle » dans les autres contenus.

Le FAI propose ainsi non pas d’accéder à l’intégralité des matchs, mais des buts : « Avec la Freebox Pop vous pourrez voir la totalité des buts et les meilleurs moments de 100 % des matchs de la ligue 1, ce sera inclus ». En fait, lorsque vous regardez un contenu et qu’un but est marqué, une notification vous permettra de le revoir (vous pouvez activer ou non cette fonctionnalité, choisir les équipes, etc.). En petit, il est indiqué : « diffusion d’extraits des matches en quasi-direct ».

Cette annonce était attendue, puisqu’Iliad avait remporté en 2018 le lot 6 pour la diffusion de la Ligue 1 : « Pour chaque journée de Ligue 1, Iliad proposera en quasi-direct sur ses plateformes fixe et mobile les buts, les plus beaux arrêts et les meilleurs moments de chaque match. À l’issue de chaque journée et pendant toute la saison, un magazine permettra de retrouver le résumé des matchs, les buts, le résumé de la journée et les meilleurs moments », expliquait le groupe. 

Les saisons 2020/2021 à 2023/2024 sont concernées.

Freebox Pop

Freebox Pop serait 40 % plus économe que les Révolution et Mini 4K

Dernier point abordé durant la conférence, l’écologie. Le FAI affirme avoir « travaillé pour réduire la consommation énergétique » de sa box, qui consommerait « 40 % d’énergie de moins que la Freebox Révolution/Mini 4K », mais sans préciser s’il s’agit de la partie modem, multimédia ou des deux.

Xavier Niel annonce « une durée de vie minimale de 10 ans pour lutter contre l’obsolescence programmée », une réduction au maximum des box et des emballages (à base de carton kraft) afin d’optimiser « sa chaine logistique de transport »… et donc ses coûts aussi au passage. Orange avait pour rappel adopté la même approche avec sa Livebox 5.

39,99 euros par mois, un forfait Free 4G+ illimitée à 9,99 euros par mois

Le prix de cette nouvelle Freebox est de 39,99 euros par mois, mais la première année le tarif est réduit à 29,99 euros. Elle se place donc exactement au même prix que la Freebox One, mais cette dernière inclut Netflix dans son prix. « On revient aux fondamentaux avec une offre sans engagement », affirme Xavier Niel… qui semble oublier que les fondamentaux étaient aussi avec un tarif de moins de 30 euros par mois et une offre simple à comprendre.

Bonne nouvelle par contre : la « possibilité de composer votre offre et de prendre les éléments dont vous avez besoin » : vous ne prenez que ce dont vous avez besoin (boitier TV et/ou répéteur Wi-Fi non obligatoire), mais la question du tarif n’a pas été évoquée ; nous ne savons donc pas si des réductions sont appliquées. Seule certitude, « plus tard sans supplément de prix » vous pouvez demander les autres éléments si besoin (ce qui laisse penser que le prix de l’abonnement sera le même).

Freebox PopFreebox Pop

Pour faire grimper le suspense, Xavier annonce une dernière chose, « du jamais vu ». En fait, il s’agit d’une réduction sur le forfait Free tout compris à 19,99 euros par mois. Au lieu de 15,99 euros comme sur les autres Freebox, il passe à 9,99 euros par mois « à vie », toujours sans engagement, mais pour un seul forfait. Il faudra se méfier des « à vie » car les opérateurs ont, comme les chats, souvent plusieurs vies.

La Freebox Pop est « disponible dès aujourd’hui pour tous les nouveaux abonnés et très vite pour les existants », ajoute le patron d’Iliad. À l’heure actuelle, le site n’est pas encore mis à jour.

Enfin, Xavier Niel annonce des « améliorations » dans « toutes les offres existantes », sans augmentation de prix. Pour le moment, ces changements n’ont pas été répercutés sur le site, mais on peut déjà supposer que la hausse du débit à 700 Mb/s en upload soit présente. Le FAI est en effet le seul à ne pas segmenter ses forfaits en fonction des débits. 

Nous aurons l’occasion d’y revenir lorsque les offres seront mises à jour (en espérant une simplification au passage).


chargement
Chargement des commentaires...