Bouygues Telecom va racheter Euro-Information Telecom (Cdiscount, NRJ, Crédit Mutuel, CIC, Auchan)

Martin on fire ! 62
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

Coup de tonnerre ce matin dans le petit monde des opérateurs : Bouygues Telecom veut racheter 100 % d’Euro-Information Telecom (EIT), premier opérateur alternatif du marché avec plus de deux millions de clients sur le mobile.

Bouygues Telecom explique « avoir signé un protocole d’exclusivité avec Euro-Information, société du groupe Crédit Mutuel, en vue d’acquérir 100 % du capital de sa filiale Euro-Information Telecom (EIT) et de conclure un partenariat de distribution exclusif ». Un opérateur existant depuis 2005 mais peu connu du grand public. Pourtant, il commercialise ses forfaits sous des marques telles que Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, NRJ Mobile, Auchan Telecom ou Cdiscount Mobile.

Il dispose de son propre cœur de réseau et d’accords en tant qu’opérateur virtuel avec Bouygues Telecom, Orange et SFR. Il peut donc piocher chez l’un ou l’autre en fonction de ses besoins. Et il n'hésite pas à se servir de cette capacité. Fin 2019, il lançait par exemple une « offre Entreprise avec choix du réseau à la souscription ».

2 millions de clients, une présence nationale via les banques

Cet accord, « s’inscrit pleinement dans la stratégie de croissance de Bouygues Telecom » qui passe ainsi à la vitesse supérieure, EIT étant le premier opérateur alternatif français, avec un réseau de distribution de « plus de 4 200 caisses locales du Crédit Mutuel et agences bancaires CIC », avec « 30 000 conseillers de clientèle » et un service client de plus de 550 personnes.

Pour rappel, le groupe de BTP revendiquait un parc de forfaits mobile hors MtoM de « 11,7 millions de clients à fin mars 2020 » dans son dernier bilan comptable. Fin novembre 2019, Euro-Information Telecom annonçait de son côté avoir officiellement dépassé « le cap des 2 millions de clients ». Cet achat pourrait donc permettre à Bouygues Telecom de revenir au coude à coude avec Free Mobile et ses 13, 3 millions d’abonnés. 

L'opérateur compte bien aussi profiter des atouts de sa nouvelle acquisition qui « pourrait accroître sa base de clients et renforcer son empreinte commerciale en proposant ses offres aux caisses locales du Crédit Mutuel et agences bancaires du CIC, réparties sur tout le territoire », indique Richard Viel, directeur général de Bouygues Telecom.

Entre 670 et 855 millions d’euros

Dans le communiqué, il est précisé que « le prix d’acquisition comprend une part fixe de 530 millions d’euros payable au closing et une part complémentaire comprise entre 140 et 325 millions d’euros, conditionnée à l’atteinte de critères de performance économique et payable sur plusieurs années ».

L’opération devrait être finalisée d’ici fin 2020, sous réserve d’obtenir les accords des autorités compétentes. Cette opération reste également « soumise au processus de consultation des instances représentatives du personnel ».


chargement
Chargement des commentaires...