Du génome aux nouveaux modes de transport, retour sur 20 ans de découvertes scientifiques

Mais on attend toujours les voitures volantes 24
image dediée
Crédits : SilviaJansen/iStock
Science
Sébastien Gavois

En l’espace de quinze ans, la science et l’informatique ont fait des pas de géants dans certains domaines, et les quinze prochaines années promettent d’être au moins aussi chargées. Il s’agit bien souvent de valider et/ou d’exploiter des postulats faits des années auparavant. Première partie de notre retour sur 20 ans de découvertes.

Le séquençage du génome humain est un bon exemple puisqu'il s'agit de l’aboutissement de plusieurs années de travail. Dans le cas de l’espace, il s’agissait en général de raviver un ancien rêve de l’homme : coloniser le système solaire.

Après la Lune de 1969 à 1972, et un possible retour dans les prochaines années, les yeux sont tournés vers Mars. Nous, les humains, pourrions bien avoir foulé la planète rouge dans les 15 prochaines années. Des sociétés privées (comme SpaceX) et les grosses agences spatiales (NASA, ESA, etc.) planchent sur le sujet et une course à l’échalote se met en place.

L’intelligence artificielle et le machine learning ont le vent en poupe grâce à la montée en puissance des processeurs et des cartes graphiques. La médecine et les moyens de transport font feu de tout bois en surfant sur l’IA, la robotique, la 5G, etc. L’hôpital de demain sera, selon certains spécialistes, totalement différent de celui d’aujourd’hui. Le transhumanisme et la robotique sont aussi des pistes à explorer, même si on est encore très (très) loin des films de science-fiction pour l’instant.

Notre dossier sur les découvertes scientifiques, les promesses pour l'avenir :

Mais avant de se lancer dans des conjectures sur ce que nous réserve l’avenir, commençons par un coup d’œil dans le rétroviseur. Ce classement a forcément une part de subjectivité, réduite autant que possible.

Ces découvertes peuvent avoir une réelle portée sur le quotidien, provoquer des changements en profondeur dans notre société, ou bien seulement être la confirmation d’une théorie. Elles n’ont alors pas forcément de débouchés immédiats et concrets pour le grand public, mais permettent d’ouvrir/fermer des portes, ce qui n’est pas anodin.

La course au séquençage du génome humain

Lisez la suite : 89 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...