L’Assemblée adopte de nouvelles mesures visant les trottinettes électriques

La goutte qui a fait overboardé le vase 140
image dediée
Crédits : martin-dm/iStock
Loi
Xavier Berne

Alors que les trottinettes électriques s’invitent de plus en plus souvent dans l’actualité (tantôt en raison d’un nouvel accident, tantôt pour des problèmes d’occupation du domaine public), l’Assemblée nationale vient d’adopter différentes mesures visant à mieux réguler ces appareils en plein essor.

« Si les statistiques de la sécurité routière de l’année 2017 font état de 5 tués et 284 blessés par l’usage de ces engins, la forte expansion de leur usage fait redouter une croissance significative de l’accidentalité et la mortalité liée à l’utilisation des EDP motorisés », s’inquiétait il y a peu le gouvernement auprès de la Commission européenne.

Le projet de loi « d’orientation des mobilités », actuellement en débat à l’Assemblée nationale, devrait toutefois permettre d’apporter une première réponse aux préoccupations exprimées de part et d’autre au sujet des nouveaux « engins de déplacement personnels » (EDP) motorisés.

Il faut dire que les trottinettes et autres véhicules électriques en libre-service font régulièrement parler d’eux depuis quelques mois – et pas vraiment pour leurs vertus écologiques : encombrement des trottoirs, notamment à Paris, accidents de la circulation, actes de sabotage, etc.

Les villes mieux armées pour réguler les services de « free-floating »

Lisez la suite : 83 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...