TV au CES 2019 : 8K Association, OLED enroulable, MicroLED, ULED XD et bien d'autres

Pas encore de 16K RGB, la tristitude 109
Accès libre
image dediée
Télévision CES
Sébastien Gavois

Alors que LG assurait le show avec sa télévision OLED enroulable, Hisense tirait tous azimuts au CES. La concurrence n'était pas en reste avec de nombreux modèles 8K, QLED ou MicroLED. Voici notre bilan des annonces à retenir.

Comme chaque année, les annonces ont été nombreuses durant le CES de Las Vegas dans le petit monde des télévisions. Dans les grandes lignes, le constat est le même : la diagonale, le nombre de pixels et la qualité de l'image augmentent. 

« Attaquée », l'OLED se met en boule

Sans surprise, L'OLED et ses noirs profonds prennent une place toujours plus importante, comme la définition 8K (toutes dalles confondues) qui a désormais droit à son association : la 8KA. Elle regroupe plusieurs fabricants, mais pas (encore ?) de créateurs de contenus. Son but : promouvoir un écosystème autour de cette définition. 

Le salon était aussi l'occasion de revenir sur d'autres technologies comme le MicroLED – annoncé comme plus performant que l'OLED – et le Dual Cell. Selon Hisense cette dernière permettrait à une dalle LCD rétroéclairée d'égaler l'OLED. Mais ce dernier est loin d'avoir dit son dernier mot, comme en atteste LG avec une télévision dont la dalle est... enroulable. 

Comme les années précédentes, Sony mise sur la partie audio pour essayer de se démarquer de ses concurrents. Il  ne délaisse pour autant pas les TV haut de gamme avec une ZG9 8K de 98" sous Android, ce à quoi Samsung répond avec une Q900R QLED (Quantum LED) 8K et 98" également.

LG OLED

Et voici la 8K Association (8KA)

Plusieurs sociétés ont donc décidé de « développer un écosystème autour de la 8K ». Parmi les membres fondateurs de cette 8K Association, nous avons Hisense, Panasonic, Samsung, TCL Electronics et le fabricant de dalles AU Optronics.

Le but de cette association à but non lucratif est de « promouvoir les téléviseurs et les contenus 8K auprès des consommateurs et des professionnels ». En effet, comme lors de l'arrivée de la 4K UHD, rien ne sert d'avoir une meilleure définition si aucun diffuseur et aucun contenu ne l'exploitent.

Plusieurs pistes de travail sont évoquées : sécurisation des contenus, travail sur les codecs, pousser les services OTT à passer à la 8K, faciliter la communication entre tous les acteurs, établir une liste d'exigences techniques, etc. Bref, la 8K Association a du pain sur la planche.  Un constat d'autant plus vrai qu'il manque encore des constructeurs de renom comme LG et Sony, mais les plus grands absents sont certainement les éditeurs et diffuseurs de contenus.

Alors que certains sont en train de migrer vers la 4K, il ne sera pas aisé de les convaincre de passer rapidement à la 8K.

8K Association

Une TV OLED de 65" enroulable, avec trois positions

L'une des annonces les plus visibles de cette édition 2019 du CES était certainement la télévision Signature OLED TV R (65R9) de LG. Après une première présentation l'année dernière, le fabricant revenait exposer son écran OLED enroulable, mais surtout pour annoncer sa disponibilité pour 2019, sans plus de détail sur la date ou le tarif, sans doute élevé.

La télévision propose trois modes de fonctionnement : Full View avec son écran 4K UHD sorti en totalité, Line View avec seulement une bande visible pour afficher l'heure et la météo, jouer de la musique et/ou gérer sa maison connectée par exemple, et enfin Zero View lorsque l'écran est entièrement enroulé dans sa base.

Cette dernière ressemble alors à une simple table basse. Attention tout de même à ne pas y laisser les restes d'une soirée arrosée, sous peine d'une mauvaise surprise lors de sa prochaine sortie.

La Signature OLED TV R reprend ainsi la discrétion d'un écran de vidéoprojecteur, avec l'avantage d'une dalle OLED au niveau du piqué de l'image. Salon après salon, on remarque d'ailleurs que la capacité des télévisions à se fondre dans le décor est une tendance tenace.

La télévision enroulable exploite le dernier processeur α9 Gen 2 de LG pour le traitement des images et du son. Il sera également présent dans les nouveaux téléviseurs OLED Z9 − qui comprendra notamment une version 8K de 88"− W9, E9 et C9 du constructeur, ainsi que sur la TV LCD SM99 de 75", elle aussi en 8K.

Les télévisions 2019 de LG profiteront d'Alexa en plus de Google Assistant. 

LG Signature OLED TV R (65R9)

AirPlay 2 chez plusieurs fabricants

Comme nous l'avons déjà expliqué, il est aussi question d'une compatibilité AirPlay 2. La Signature OLED TV R intègre d'ailleurs un ensemble audio 4.2 certifié Dolby Atmos (100 watts), qui peut être utilisé même lorsque la télévision est éteinte.

Notez que, contrairement à Samsung et Vizio (entre autres), le fabricant réserve cette fonctionnalité à ses modèles de 2019. Une pétition a été lancée pour qu'une mise à jour logicielle soit aussi proposée aux TV OLED à partir de 2016. 

Sur son stand, LG exposait un mur composé de pas moins de 260 écrans OLED de 55" avec des formes diverses afin de recréer une cascade ou un envol de lampions : 76 dalles concaves, 72 convexes et enfin 112 plus classiques (plates). Nul doute que l'avenir nous réservera certainement encore d'autres produits OLED avec des dalles pliables ou ayant une forme particulière : télévisions, smartphones, montres, etc. 

Il faudra surveiller de près le MWC de Barcelone et l'IFA de Berlin cette année. Enfin, LG présentait aussi de nouvelles barres de son réalisées en partenariat avec Meridian Audio : les SL10YG, SL9YG et SL8YG. Elles sont toutes les trois certifiées Dolby Atmos et DTS:X.

MicroLED de 75 à 219" chez Samsung et Hisense

Après son écran The Wall de 146" au CES de l'année dernière, Samsung est revenu en 2019 avec deux nouvelles versions de 75" en 4K UHD et de... 219" (définition non précisée). Toutes exploitent la technologie MicroLED. 

Pour rappel, elle est assez proche de l'OLED avec des diodes disposant de leur propre source de lumière, contrairement aux écrans LCD qui nécessitent un rétroéclairage. Ainsi, lorsqu'on éteint un pixel, le résultat obtenu est un vrai point noir alors qu'avec un écran LCD de la lumière résiduelle du rétroéclairage peut quand même passer.

De plus, le MicroLED ne vieillit pas aussi rapidement que l'OLED et n'a pas de phénomène de « marquage » de la dalle. 

Samsung rappelle que « vous pouvez également rendre l’écran de télévision aussi grand que vous le souhaitez. Il vous suffit d’ajouter des modules MicroLED. Les écrans MicroLED étant dépourvus d’encadrement, aucune frontière ne marque la transition entre modules, même en présence de modules ajoutés. Le résultat rappelle les étonnantes piscines sans bord et s’intègre avec élégance dans tous les intérieurs ». L'écran de 219" en est un bon exemple.

Le constructeur n'était par contre pas seul sur le segment du MicroLED, Hisense répondait aussi présent avec son téléviseur Adonis MD (Modular Design) de 145"... mais sans donner le moindre détail supplémentaire.

Pour rappel, Sony aussi travaille sur le sujet avec on Cledis.

Samsung MicroLEDSamsung MicroLED

ULED XD (Dual Cell) et ULED chez Hisense

TCL présentait aussi une TV ULED XD exploitant sa technologie maison Dual Cell. Pour rappel, elle consiste à mettre deux dalles devant le rétroéclairage : la première en 1080p pour gérer la luminosité uniquement (et donc avec une précision largement supérieure au local dimming), la seconde QLED (Quantum Dot) en 4K UHD pour afficher les couleurs.

Selon le fabricant, le Dual Cell permettrait d'augmenter la profondeur des noirs pour se rapprocher de l'OLED.

Des démonstrations étaient proposées au CES, permettant aussi d'obtenir des informations supplémentaires. L'ULED XD (avec Dual Cell) exploitait ainsi un rétroéclairage Direct LED et intégrait une barre de son. Elle devrait arriver en Asie cette année, mais aucun tarif (même indicatif) n'est précisé.

Selon les constatations de plusieurs de nos confrères sur place, le résultat est en effet bien meilleur qu'un LCD classique. Il faudra néanmoins attendre des tests indépendants dans un environnement maitrisé pour le confirmer.

Duall Cell Hisense

D'autres télévisions ULED sont également en approche chez Hisense (cette gamme ULED existe déjà depuis longtemps, pour rappel). Si le fabricant tente de jouer sur les mots en se rapprochant de l'OLED avec sa dénomination, il s'agit toujours d'une technologie LCD. « Couleur, contraste, luminosité et mouvement, tout est désormais sublimé » avec l'ULED affirme Hisense, qui n'a visiblement pas peur de sortir les superlatifs. 

Nous avons donc l'U9F de 75" en 4K UHD avec une luminosité de 2 200 nits et un rétroéclairage sur 1 000 zones qui arrivera outre-Atlantique pour 3 500 dollars.  Citons également une version de 65" avec une luminosité de 1 000 nits pour 1 000 dollars. Enfin, une version de 55"  sera également proposée pour 700 dollars, comme l'indique XDA Developers

Deux dernières annonces pour finir, et pas des moindres. « En 2019, les TV Hisense seront compatibles avec tous les standards HDR du marché : HLG, HDR10+ et HDR Dolby Vision ». Nous n'avons pas plus de détails pour le moment.

Enfin, voici le Sonic One, un téléviseur qui « diffuse du son directement à travers sa dalle » grâce à l'intégration de haut-parleurs piézoélectriques. Là encore, on repassera pour les détails techniques.

Des TV QLED 8K de 75 à 98" chez Hisense, TCL et Samsung

Hisense était décidément bien en forme puisqu'il dévoilait également son premier téléviseur QLED avec une définition 8K : l'UE9. Il est juste au-dessus de l'U9D (4K UHD) dévoilé au MWC de Barcelone l'année dernière, mais avec une définition supérieure. Comme son prédécesseur, sa dalle de 75" dispose d'un rétroéclairage avec pas moins de 5 376 zones, capables de procurer à l'écran une luminosité pouvant atteindre 2 000 nits.

Samsung aussi a une nouvelle télévision 8K QLED (Quantum LED) Q900R d'une diagonale de... 98", en plus des 65", 75" et 85" qui existaient déjà. Pas de prix pour l'instant, mais l'addition sera salée puisque la Q900R de 85" est actuellement vendue pas moins de 15 000 euros.

TCL avait de son côté une télévision QLED 8K de 75" dans ses cartons : la X10 sous Android TV avec certification Dolby Vision et Atmos. Son lancement en Europe est prévu pour le second semestre de l'année. Signalons au passage l'arrivée sur le vieux continent des ES56 (32") ES58 (40") en Full HD avec Android TV. 

Enfin, le fabricant lance deux nouvelles barres de son : Alto 5 pour les TV de 43" et plus, et Alto 7 pour celles de 55" ou plus. Elles sont livrées avec un caisson de basse sans-fil et disponibles au printemps. 

TCL X10
TCL X10

8K aussi chez Sony, qui mise aussi sur l'audio pour se démarquer

Changeons de crémerie avec la série Bravia Master ZG9/Z9G, le premier téléviseur 8K de Sony (85" et 98"). Il exploite le processeur X1 Ultimate, un rétroéclairage Backlight Master Drive, un « module de LED développé spécifiquement pour téléviseur » et la technologie Sony Acoustic Multi-Audio.

Cette dernière doit donner l'impression que le son sort directement de l'écran ; il sera donc intéressant de la comparer au Sonic One de Hisense. Tous les détails sont disponibles par ici.

Du côté de l'OLED, la gamme Bravia Master AG9 qui, selon le fabricant, est « deux fois moins épaisse que le modèle précédent une fois fixée au mur ». Elle aussi dispose d'un processeur X1 Ultimate, de la certification Dolby Atmos, de l'« Acoustic Surface Audio+ et du mode enceinte centrale délivrant un son ultra réaliste qui sort de l’écran ». Rien de nouveau pour autant puisque l'Acoustic Surface Audio+ avait été annoncé lors de l'IFA de Berlin.

Le fabricant en profitait pour remettre une couche avec sa fonction « Netflix Calibrated Mode ». Pour rappel, elle avait déjà été présentée l'année dernière et veut « retransmettre la même qualité d'image qu'un moniteur de studio utilisé pour la télévision afin de préserver la vision et l'intention créative des artistes ».

Deux barres de son étaient aussi à l'honneur : la HT-X8500 certifiée Dolby Atmos et DTS-X et la HT-S350, plus entrée de gamme. La première est vendue 450 euros, contre 300 euros pour la seconde. 

Sony présente aussi le 360 Reality Audio, une technologie de spatialisation audio orientée objet :  

« Elle peut ajouter des informations de distance, d'angle et d'autres informations de positionnement à une source sonore comme les voix, les chœurs ou les instruments, pour produire un champ sonore tridimensionnel. Les différents sons et éléments musicaux peuvent ainsi être projetés n'importe où à 360 degrés autour de l'auditeur : riche et immersif, l’effet musical donne alors l'impression d'assister à un concert en direct »

Des contenus compatibles arriveront prochainement.

Vidéoprojecteurs laser à focale courte chez LG et Hisense

Pour ceux qui préfèrent les vidéoprojecteurs, LG a dévoilé la seconde génération de vidéoprojecteur CineBeam Laser 4K avec une focale courte : le HU85L, qui vient donc au-dessus du HU80L. À 5 cm du mur, il peut projeter une image de 2,3 m, contre 3 m à 18 cm de distance. LG annonce une luminosité de 2 500 lumens.

Hisense répondait aussi présent avec un vidéoprojecteur à « triple lasers rouge, vert et bleu » : le TriChroma Laser TV 4K. Cette technologie lui permet d'afficher « près de 100 % » du vaste espace colorimétrique Rec.2020, avec une luminosité de 3 000 lumens et une durée de vie de plus de 20 000 heures. L'image projetée mesure de 70 à 150", sans plus de précision sur le recul nécessaire. Le fabricant affirme simplement qu'il s'agit d'une focale courte permettant d'afficher « une image immense » avec « moins de 20 cm de recul ».

CINEBEAM LASER 4K PROJECTOR LG


chargement
Chargement des commentaires...