Bouygues Telecom prépare du « bitstream » en fibre pour la fin d'année

Bouygues shot first 30
Accès libre
image dediée
Crédits : Brian Stanback/iStock
FAI
Guénaël Pépin

Les groupes télécoms se bousculent sur la fibre pour professionnels. Bouygues Telecom nous confirme qu'il mettra son réseau en fibre jusqu'à l'abonné (FTTH) à disposition des opérateurs tiers. Un pas en avant, sur un marché de plus en plus chargé.

En France, très peu d'entreprises sont connectées en fibre. La raison : un marché très concentré entre Orange et SFR, centré sur des offres haut de gamme, avec une ligne fibre tirée pour chaque client. Cette architecture, appelée FTTO, implique un haut niveau de service, mais un prix prohibitif pour bien des entreprises.

Il faut donc en baisser les coûts. La solution : passer par le réseau fibre grand public (FTTH), en construction partout sur le territoire.

Selon nos informations, Bouygues Telecom s'apprête à dégainer une offre de gros « bitstream », qui ouvrira son réseau aux opérateurs tiers. Une telle proposition est réclamée de longue date par des opérateurs régionaux, dont ceux réunis au sein de l'AOTA, qui y voient un moyen de concurrencer les mastodontes nationaux sur l'accès Internet pour professionnels.

Interrogée, la filiale de Bouygues nous répond : « Nous allons effectivement lancer une offre FTTH wholesale d’ici à fin 2018. Il s’agira d’une offre FTTH, soit en accès internet direct, soit avec livraison du trafic sur une porte IP (mutualisée avec porte DSL) ».

Du « bitstream » pro sur toute l'empreinte FTTH

Deux modes sont décrits ici. L'accès Internet direct est une offre en marque blanche, où l'opérateur client appose simplement son nom sur un forfait de Bouygues Telecom, qui gère le service.

La livraison de trafic sur une porte IP, elle, correspond au « bitstream ». Dans cette configuration, l'opérateur client se connecte à Bouygues Telecom par un point unique national (une porte de collecte). Le groupe BTP se charge ensuite de faire transiter le trafic sur son réseau jusqu'à l'abonné, via une box fournie par l'opérateur client.

C'est l'une des techniques les plus simples pour des opérateurs qui voudraient se lancer sur des millions de lignes fibre, sans construire leur propre réseau.

Elle évite surtout au fournisseur d'accès client de tirer sa propre fibre jusqu'à la boucle locale d'un autre opérateur (le dernier kilomètre de fibre avant l'abonné final). Un tel dégroupage demande d'importants moyens pour mailler le territoire, hors de portée de l'immense majorité des opérateurs.

Bouygues Telecom nous déclare que cette future offre sera réservée aux clients professionnels et concernera bien l'ensemble de son empreinte FTTH. Sur 4,7 millions de prises commercialisées au premier trimestre 2018, la société dispose de 4,6 millions de lignes en propre (hors réseaux d'initiative publique), construites pour bonne part par Orange et SFR. C'est donc sur ce réseau hors RIP que Bouygues Telecom devrait commercialiser son offre.

Un secteur de plus en plus concurrentiel

Selon nos informations, Bouygues aurait déjà transmis des éléments techniques et contrats à d'autres opérateurs. Nous n'avons pas encore pu obtenir plus de détails sur leur contenu.

Le groupe se lance dans un secteur porteur, où la concurrence s'exacerbe de mois en mois. Pour démocratiser la fibre, l'État promeut depuis 2015 les réseaux fibre grand public (FTTH) pour connecter les entreprises. Moins de déploiements, qualité de service moindre, mais un prix qui devient bien plus accessible.

Une société s'est montée pour connecter les entreprises à tous ces réseaux grand public, Kosc. Elle compte connecter tous les nœuds de raccordement optique (le point d'accès vers la boucle locale) de l'ensemble des opérateurs des zones denses, pour fournir un point de commande unique aux opérateurs indépendants. Soutenue par OVH, elle a connu des débuts difficiles, avant de recevoir un investissement de la Caisse des Dépôts le mois dernier (nous y reviendrons bientôt).

Cette approche est née de l'absence de « bitstream » des deux géants français de la fibre, Orange et SFR. Or, comme s'y attendait Kosc fin janvier, les deux opérateurs fourbiraient bien leurs armes sur le sujet. Selon nos informations, les deux groupes se prépareraient à sortir leurs catalogues dans les prochains mois. Une annonce de SFR est attendue d'ici la fin d'année. Contactés, les deux opérateurs n'ont pas répondu à nos questions.


chargement
Chargement des commentaires...