Microsoft force la migration vers Skype 8.25, la version 7 désactivée le 1er septembre

Une pincée de Signal 53
Accès libre
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Depuis hier soir, Microsoft déploie une nouvelle version de Skype. Les habitués de l’ancienne branche 7.X vont devoir s’y résoudre : place à Skype 8 et son interface revisitée. Cette migration va s’accompagner toutefois de nouvelles fonctionnalités, dont certaines attendues depuis longtemps.

Dire que Microsoft aura tâtonné avec Skype relève de l’euphémisme. Disponible sur de nombreuses plateformes, fixes et mobiles, le client de messagerie et VoIP a disposé pendant longtemps d’ergonomies associées. Depuis environ un an, l’éditeur tâche d’unifier le tout, particulièrement sur Android et iOS. La succession des mises à jour a permis de gommer les principaux soucis de jeunesse, en améliorant notamment la densité de l’information et les performances.

Pour le client « Desktop », autant le dire : c’est le bazar. Sous Linux, on retrouve une application web encapsulée par Electron. Sous macOS, les utilisateurs ont droit à la mouture 8.25. Sous Windows, on a le choix : l’ancienne version 7 (aussi appelée « Classic »), Skype 8.X (pour Windows 7 et 8.1) et la version UWP (Universal Windows Platform) pour Windows 10.

Que fait donc Microsoft ? Migrer tout le monde vers la dernière mouture disponible du client Desktop, la version 8.25. Bien sûr, ceux qui avaient déjà opté pour cette branche ne verront aucune différence. Les autres commencent à recevoir une mise à jour obligatoire et n’ont pas le choix. D’ailleurs, Skype Classic cessera de fonctionner le 1er septembre.

Tout le monde sous Skype 8.25 (ou presque)

Les utilisateurs les plus concernés sont ceux sous Windows 7, 8, 8.1 et 10. Sur ces plateformes, Skype 7 va télécharger automatiquement la mise à jour. Au lancement suivant, il sera remplacé par la mouture 8.25. Le logiciel est toujours 32 bits et peut donc s’installer sur n’importe quelle variante de chaque système.

Sous macOS et Linux, les utilisateurs sont déjà – normalement – sur la version 8.25 de Skype. À l’issue de la migration, toutes les versions Desktop seront donc alignées et Microsoft se sera débarrassé de l’ancienne architecture de communication.

Pour ceux qui seraient encore sur Skype Classic, rappelons que les principales améliorations de la branche 8.0 sont une vidéoconférence en 1080p pour 24 personnes au maximum, l’ajout de réactions aux messages, les mentions des participants via le symbole @, la galerie des médias affichant les fichiers échangés, ou encore l’envoi de fichiers jusqu’à 300 Mo dans les conversations.

Quant à ceux se servant de Skype UWP pour Windows 10, il n'y a rien à signaler pour l'instant.

skypeskype

Accusés de réception, chiffrement de bout en bout, enregistrement des conversations…

Microsoft attendait visiblement cette migration pour mettre en place certaines fonctions, dont certaines très attendues. Par exemple les accusés de réception, déjà évoqués lors de leur arrivée dans le programme Skype Insider. Ils fonctionnent comme sur Messenger (Facebook), les avatars des correspondants s’affichant sous le message envoyé pour signaler sa bonne lecture.

Deux autres nouveautés majeures arriveront pendant l’été. D’une part, la possibilité d’enregistrer une conversation. N’importe quel participant pourra appuyer sur le bouton correspondant. Cependant, les autres participants recevront dans la foulée une alerte « pour qu’il n’y ait aucune surprise ». L’enregistrement fonctionne aussi bien pour les appels audio que vidéo, y compris les partages d’écran.

D’autre part, les versions mobiles de Skype pourront créer des conversations privées, fondées sur le protocole Signal. Elles seront donc chiffrées de bout en bout et interdiront, de fait, certaines manipulations, comme l’édition ou le transfert de messages. Les notifications n’intègreront pas non plus d’aperçu du message. Comme toujours avec une conversation chiffrée de bout en bout, elle sera spécifique à l’appareil. Si vous en démarrez une depuis un smartphone Android, vous ne la verrez donc pas dans Skype 8.25 pour Windows. Idem pour un utilisateur iOS/macOS.

L’ajout fait partie des fonctionnalités les plus réclamées par les utilisateurs. De manière plus prosaïque, il est probable que ce soit la réponse de Microsoft aux accusations portées contre Skype. Le client VoIP a été en effet sévèrement pointé du doigt pour sa porosité sur les écoutes, mettant en danger des journalistes et ressortissants de pays où la liberté d’expression est muselée.

Parmi les autres nouveautés, citons le déploiement en cours de la nouvelle mouture pour iPad, s’alignant enfin sur la version pour iPhone. On se demande d’ailleurs ce qu’attend Microsoft pour proposer directement une application universelle.

Plus tard cet été, les utilisateurs pourront également partager leur profil Skype, créant de fait une invitation à les contacter. De même, lorsque vous créerez un groupe de conversation, le bouton « Inviter » pourra créer un lien. Envoyé à d’autres personnes, il leur permettra de rejoindre d’un clic la conversation.

Nous avons demandé à Microsoft certaines précisions, notamment sur l’enregistrement des conversations. Le sort des utilisateurs de Skype sur d'anciennes versions de Windows, notamment Vista, mérite également d'être éclairci.


chargement
Chargement des commentaires...