du 05 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

Skype teste les statuts de lecture

Il n’est jamais trop tard. Après des années passées à se réinventer pour mieux concurrencer des services comme Messenger et WhatsApp (tous deux de Facebook), les testeurs Skype Insider peuvent essayer les statuts de lecture.

Fonction basique des clients de messagerie, ils permettent de savoir si des personnes ont lu les messages envoyés. Messenger et WhatsApp font ainsi la distinction entre un message envoyé et un message lu, selon des repères visuels : avatar du destinataire pour le premier, double check pour le second.

Microsoft a choisi la première option pour Skype. En tête à tête ou dans un groupe de 20 personnes maximum, les avatars des destinataires viennent s’afficher sous le message quand ils l’ont lu. Classique, mais efficace.

Côté vie privée, c’est là encore la même chose que partout ailleurs. L’utilisateur peut désactiver le statut de lecture, pour que ses contacts ne puissent pas savoir quand il lit ses messages. Par ricochet, il ne bénéficiera plus lui-même des statuts des autres.

La fonction est en test dans les versions Android, iOS et remaniée pour Linux, macOS et Windows. Comme souvent, la mouture Windows 10, pourtant largement modernisée dans la dernière préversion du système, est mise de côté.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'opérateur précise que Londres, Cardiff, Edinburgh, Belfast, Birmingham et Manchester seront les premières à en profiter. Bien évidemment, les zones les plus fréquentées seront principalement ciblées : Hyde Park à Londres, Manchester Arena, l'aéroport de Belfast, etc.

Dans un second temps, mais toujours en 2019, dix autres villes auront elles aussi droit à la 5G : Glasgow, Newcastle, Liverpool, Leeds, Hull, Sheffield, Nottingham, Leicester, Coventry et Bristol.

EE affirme qu'il se lancera avec plusieurs « smartphones partenaires » et un routeur 5G à antenne externe pour profiter d'une connexion 5G fixe. « Les 1 500 premiers sites 5G d'EE en 2019 transporteront 25 % de l'ensemble des données du réseau, mais ne couvriront que 15 % de la population du Royaume-Uni », explique l'opérateur.

Copié dans le presse-papier !

Cette puce exploite des cœurs CPU maison de quatrième génération, une unité de traitement neuronal améliorée (NPU) et un nouveau modem 4G (4x4 MIMO et eLAA).

Ce dernier est capable d'atteindre les 2 Gb/s via l'agrégation de huit bandes de fréquences… encore faut-il trouver des réseaux proposant un tel débit. En upload, le débit est de 316 Mb/s maximum.

Selon le fabricant, le NPU du Exynos 9 Series 9820 « effectue des tâches d'intelligence artificielle environ sept fois plus rapidement que son prédécesseur ». De son côté, un cœur CPU devrait être 20 % plus rapide ou 40 % plus économe qu'un cœur de troisième génération. La partie GPU est confiée au Mali-G76 annoncé début juin été par ARM.

La production de masse du Exynos 9 Series 9820 devrait débuter d'ici la fin de l'année. Il pourrait équiper le Galaxy S10 de Samsung, mais rien n'est confirmé par le fabricant pour le moment.

Copié dans le presse-papier !

Nintendo et le couple propriétaire des sites LoveROMS.com et LoveRETRO.co ont conclu un arrangement amiable afin de mettre fin au différend judiciaire qui les oppose.

Selon les documents obtenus par TorrentFreak, le couple a accepté de régler 12,230 millions de dollars de dommages et intérêts au fabricant japonais, et de signer une injonction lui interdisant de contrevenir au copyright de Nintendo à nouveau.

Toujours selon nos confrères, si le montant des dommages peut sembler très élevé à première vue, il est également possible que les propriétaires des sites n'aient pas à la régler entièrement, le chiffre pouvant dissuader de futurs contrevenants.

Copié dans le presse-papier !

Le Centre national de la recherche scientifique annonce la mise en place d'un « référent intégrité scientifique » : Rémy Mosseri. L'intéressé détaille son poste :

« Mon premier rôle est de recevoir les allégations de méconduites scientifiques, de les traiter, d’évaluer la réalité de la méconduite par une enquête et le cas échéant de la qualifier plus précisément. Tous les personnels travaillant dans des entités CNRS, mais également les personnes extérieures au CNRS, peuvent adresser des allégations ».

Le CNRS publié également les modalités d'actions de la Mission à l’Intégrité Scientifique (MIS). Il ne s'agit pour le moment que d'un document de travail, susceptible d’être modifié d’ici sa présentation au Conseil d’administration du CNRS le 13 décembre.

Pour rappel, ce plan est la suite du groupe de travail chargé « des propositions et des recommandations sur le traitement par le CNRS des questions de méconduite et de fraude scientifique », lancé Antoine Petit (président du CNRS) au début de l'année.

Cette annonce arrivait après la convocation mi-janvier d'Anne Peyroche (ex-présidente par intérim du CNRS) par sa hiérarchie « pour un entretien destiné à l’éclairer sur des anomalies constatées dans certains de ses articles ».

Copié dans le presse-papier !

Sans aucune surprise, le revendeur annonce officiellement que son prochain quartier général (nom de code HQ2) sera divisé en deux entre New York et Arlington.

Une décision motivée par la possibilité de recruter plus de « talents » et limiter la flambée des prix de l'immobilier (Seattle, où se trouve l'actuel siège, connaît bien ce problème). Chaque emplacement accueillera plus de 25 000 employés à terme et la société affirme qu'elle investira 5 milliards de dollars.

Enfin, un centre opérationnel pour la logistique ouvrira ses portes à Nashville dans le Tennessee, avec plus de 230 millions de dollars d'investissement. Plus de 5 000 emplois y seront créés.

La société bénéficiera d'aides fiscales et « d'incitations économiques » de la part des trois villes (elles sont détaillées dans des documents accessibles en bas de cette page). Les recrutements débuteront l'année prochaine, aussi bien pour New York, Arlington et Nashville.