La plus longue éclipse de Lune du XXIe siècle approche, avec Mars en opposition

Sortez les jumelles ! 36
Accès libre
image dediée
Crédits : voraorn/iStock
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

Deux événements astronomiques vont se télescoper vendredi 27 juillet. Il y aura une éclipse totale de Lune pendant 1h43, visible (en partie) depuis la France métropolitaine. De plus, Mars sera en opposition à « seulement » 57,6 millions de kilomètres de la Terre. Bref, une soirée à avoir la tête dans les étoiles.

Vendredi 27 juillet au soir, le Soleil, la Terre et la Lune se donnent rendez-vous. Les trois astres seront en effet parfaitement alignés (dans cet ordre), produisant une éclipse totale de Lune. Notre satellite naturel sera intégralement dans le cône d'ombre de la Terre, pendant une durée exceptionnellement longue : près de 103 minutes.

Hasard du calendrier, entre fin juillet et début août, Mars sera en opposition. La planète rouge, la bleue et notre étoile seront également alignées, là encore avec la Terre au milieu. Ce phénomène cyclique revient tous les deux ans, mais la distance entre la Terre et Mars varie grandement suivant les cas. Cette année, elle ne sera que de 57,6 millions de kilomètres, soit l'éloignement le plus faible depuis 15 ans.

L'éclipse la plus longue du XXIe siècle...

Une éclipse de Lune n'est pas un phénomène rare en soi : il y a entre deux et six par an, mais elles peuvent prendre plusieurs formes :

  • Pénombre : la Lune ne passe que dans la pénombre de la Terre, « ces éclipses sont très peu spectaculaires et sont à peine visibles » explique l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE).
  • Partielle : la Lune passe en partie dans le cône d'ombre de la Terre.
  • Totale : la Lune passe entièrement dans le cône d'ombre de la Terre. Une sous-catégorie correspond aux éclipses totales et centrales, lorsque notre satellite passe par le centre du cône d'ombre.

En comptant celle du 27 juillet 2018, 18 éclipses totales ont eu lieu au cours des 18 dernières années, 11 éclipses partielles et 14 éclipses de pénombre. L'IMCCE a répertorié toutes celles se déroulant entre 2000 et 2020, avec des détails sur la zone de visibilité, la magnitude (aussi appelée grandeur, plus le chiffre est élevé plus l'éclipse est importante), l'heure, la durée, etc.

Le 27 juillet, l'éclipse sera totale, centrale et durera précisément 1h 42min et 58,83s ; ce sera la plus longue du XXIe siècle. Dans sa phase totale – la plus intéressante – elle débutera à 21h30 heure française pour se terminer à 23h13. Le « maximum » est prévu pour 22h21. 

Eclipse Lune
Crédits : NASA/ Adaptation : Cité de l’espace

...mais moins importante que celle de juillet 2000

Ce n'est pour autant pas un record absolu. Comme le détaille l'observatoire de Paris, les éclipses les plus longues (de l'an -2344 à 2264) durent un peu plus de 1h46. La dernière en date à dépasser cette barrière n'est pas si vieille : le 16 juillet 2000 (mais nous étions encore au XXe siècle). En plus de 4 500 ans, seulement 21 éclipses totales de cette durée sont répertoriées. 

Toujours selon l'observatoire de Paris, la magnitude ou « grandeur » de l'éclipse sera de 1,601. Là encore, c'est un record pour ce siècle, mais de nouveau dépassé par celle de 2000 avec 1,773. La prochaine éclipse plus longue que celle de juillet 2018 se déroulera au... XXIIe siècle, le 9 juin 2123. Elle durera 1h46 avec une « grandeur » de 1,749 et sera donc très proche de celle de la fin du XXe siècle.

Pour rappel, une importante éclipse totale avait également eu lieu en septembre 2015. Elle était moins longue (près de 1h12) et avec une magnitude de 1,276 seulement, mais la Lune était à son périgée, c'est-à-dire au plus proche du centre de la Terre (356 410 km minimum). Notre satellite semblait alors bien plus gros dans le ciel (avec un diamètre apparent plus gros de 14 % environ).

Ce ne sera pas le cas le 27 juillet puisque la Lune sera au contraire à son apogée à 406 100 km (sur un maximum de 406 740 km). Elle apparaitra donc comme plus petite et sera plus proche de la fin du cône d'ombre. « Ce dernier facteur favorise plutôt une éclipse moins prononcée. Néanmoins, c’est une Lune très assombrie (d’un rouge foncé au moins) qui devrait se produire » explique la Cité de l'espace.

La France prendra l'éclipse en cours de route

Avec l'entrée de la Lune dans l'ombre de la Terre à partir de 20h24, il ne sera pas possible de profiter du début du spectacle en France métropolitaine (le Soleil ne sera pas encore couché). En effet, « la Lune se lèvera le 27 juillet alors qu’elle sera déjà rentrée dans l’ombre. Par exemple à Toulouse, elle dépasse l’horizon vers 21h19, mais elle reste très difficile à apercevoir sans disposer d’une vue totalement dégagée », détaille le centre spatial toulousain.

De son côté, l'Association française d'astronomie (Afa) donne l'heure de lever de Lune pour plusieurs autres villes : 20h53 à Nice, 21h06 à Strasbourg, 21h08 à Perpignan, 21h28 à Bordeaux, 21h29 à Paris et 21h56 à Brest. Enfin, le Soleil se couchera à 21h37 à Paris.

Même si le début de l'éclipse totale ne sera pas bien visible, il ne faut pour autant pas « bouder » cet événement : « la suite du phénomène est visible en France métropolitaine et vaut de s’y attarder [...] La sortie de l’ombre, parfaitement visible sur le territoire métropolitain, se produira lorsque la Lune sera bien plus haute dans le ciel favorisant son observation. Voir le disque lunaire redevenir brillant "par tranches" garantit de beaux moments » s'enthousiasme la Cité de l'espace.

Aucune précaution à prendre, des événements partout en France

Contrairement à une éclipse de Soleil, aucune précaution n’est nécessaire pour en profiter pleinement : sortez, trouvez-vous un endroit le plus dégagé possible et profitez de l'éclipse avec vos yeux. Si vous avez des jumelles ou un télescope, c'est encore mieux. Bien évidemment, des événements sont organisés un peu partout en France par des astronomes et/ou des institutions.

Les membres de l’Afa proposent des manifestations un peu partout en France (voir la carte) et d'autres événements sont certainement organisés par des astronomes amateurs. De son côté, la Cité de l'espace (à Toulouse) proposera une soirée gratuite dès 19h avec l'accès aux jardins, au planétarium, au stellarium et à la Coupole de l’Astronome (dans la limite des places disponibles).

Des télescopes seront également à disposition du public pour observer la voûte céleste... et pas seulement pour observer l'éclipse de Lune.

Le même jour : Mars sera en opposition à 57,6 millions de kilomètres

Cette nuit du 27 juillet promet en effet d'être passionnante pour un second événement : Mars sera en opposition : la Terre viendra s'intercaler entre le Soleil et notre lointaine cousine, un événement cyclique se produisant tous les deux ans environ. Les deux planètes seront alors séparées par un peu moins de 58 millions de kilomètres, contre 76 millions de km lors de la précédente opposition en 2016.

Ce n'est là encore pas un record puisque la distance minimum est de 55,6 millions de kilomètres, alors qu'il est possible d'atteindre les 100 millions lors d'autres oppositions bien moins favorables. À ce petit jeu, 2003 fut une année exceptionnelle avec 55,7 millions de kilomètres seulement. Là encore il faudra être patient pour dépasser ce record puisqu'il ne sera pas battu avant... 2287. 

Pour vous donner un ordre d'idée, voici deux images avec les différences du diamètre apparent de Mars entre les oppositions de 2016/2018, puis celle historique de 2003 :

Mars Opposition 2018 2016Mars Opposition 2018 2016

Mars brillera dans le ciel et sera visible à l'œil nu

Sur son blog, Laurent Ferrero (astronome, auteur et blogueur) explique que Mars sera « très facile à distinguer à l’œil nu même en pleine ville où la pollution lumineuse éteint la plupart des étoiles. Elle surpassera même l’éclat apparent de la brillante planète Jupiter de juillet à septembre ».

Depuis le 14 juin, il suit régulièrement la planète rouge et nous propose des photos (avec des explications) afin de se rendre compte de l'évolution de son diamètre apparent. « Malheureusement, la tempête de sable qui sévit là-bas gâche un peu le spectacle, car sa surface se révèle au premier abord parfaitement uniforme ».

Mars opposition 2018
Mars sera vers l’horizon Sud le 27 juillet peu après minuit. Crédits : Sky Safari / Cité de l’espace.

chargement
Chargement des commentaires...