Pour Alain Weill (SFR), la neutralité du Net est un problème face à Google et Netflix

Bouc émissaire - définition. 69
image dediée
FAI
Guénaël Pépin

Pour le PDG de SFR, les géants du Net ne contribuent pas assez au financement du réseau. Un reproche connu, qui amène une nouvelle critique de la neutralité du Net. En parallèle, Xavier Bertrand plaide pour un démantèlement de Google.

Du 6 au 8 juillet, les Rencontres économiques d'Aix-en-Provence ont été l'occasion d'attaques en règles contre les géants américains du numérique, que la « naïveté » européenne aiderait à conquérir le Vieux Continent. Parmi les coupables, coincée entre la fiscalité et les lois audiovisuelles, figure la neutralité du Net. Selon Alain Weill, le président de SFR, elle empêcherait d'obtenir une juste rémunération des GAFAM pour financer les réseaux.

Il vise surtout Google et Netflix, les deux premiers pourvoyeurs de trafic et de contenus sortant de la chronologie des médias, deux sujets auquel le groupe Altice est particulièrement attaché. Pour autant, il reste encore à déterminer en quoi la neutralité du Net empêcherait les opérateurs d'obtenir un financement des services en ligne.

La neutralité du Net, « un vrai problème » pour SFR

Lisez la suite : 84 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...