#Replay : nos gènes, animaux mythiques et les Vikings en Amérique

Louis de Funès en casque à cornes 18
Accès libre
image dediée
Crédits : JuSun/iStock
Télévision
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, le petit écran s'est alerté des vidéos conspirationnistes. Il s'est demandé si nos gènes expliquent notre comportement, quelle part de vérité existe dans les créatures mythiques... et comment les Vikings ont traversé l'Atlantique.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos idées, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Conspirations, cyberguerre russe et dessins animés

Cette semaine, Le Tube de Canal+ se penche sur la guerre contre les vidéos conspirationnistes. Sur France 5, C à Vous est revenu sur le conflit qui a opposé Canal+ et TF1, avec les journalistes Sandrine Cassini et Philippe Vandel. Pour mémoire, TF1 réclame des dizaines de millions d'euros aux fournisseurs d'accès et distributeurs en échange de nouveaux services, en mettant la diffusion de ses chaines en balance. Un jeu risqué.

Pour sa part, l'Info du vrai sur Canal+ a lancé un débat subtilement nommé « Russie : la cyberguerre froide », sur les récentes attaques attribuées au Kremlin. En invités : le (très médiatique) spécialiste Nicolas Arpagian et Fabrice Epelboin, cofondateur de Yogosha, société spécialisée dans les contrats de recherche de bugs.

RMC Découverte a lancé une soirée catastrophe spéciale Japon, avec « Hors de contrôle : séisme à Fukushima » qui revient sur le désastre nucléaire de 2011 et « Sauver Tokyo », sur les risques naturels nombreux pour la capitale japonaise. Les deux documentaires sont en ligne jusqu'au 13 mars.

Jusqu'au 12 mars, France 5 propose « Opération girafes », sur le déplacement d'un groupe de girafes menacées en Ouganda. En parallèle, la chaine poursuit les séries « 24 heures dans la nature », cette fois sur la Tasmanie, « Histoires de chats » ici consacrée aux incroyables félins et « L'Europe sauvage », ici dédiée aux rivières, fleuves et océans. Ces épisodes sont visionnables jusqu'au 14 mars.

France 5 s'intéresse, enfin, aux plus beaux ponts du monde (jusqu'au 15 mars). Dans Xenius, Arte s'émerveille des ciseaux génétiques en médecine, la chaine revenant dans BiTS sur les dessins animés pour adultes (un genre oublié après la vague Disney, en plein retour).

L'identité à travers les gènes (jusqu'au 30 mars)

Dans un documentaire, Arte explore nos cellules et notre environnement, pour comprendre leur influence sur notre comportement. L'une des questions de l'émission est la part de l'hérédité dans notre caractère. Elle suit la quête de la journaliste danoise Lone Frank, qui tente de comprendre sa propre attitude, introvertie, voire « agressive ».

Notre comportement serait bien le fruit de la rencontre entre l'inné et l'acquis, soit notre patrimoine génétique et notre environnement. La quête de Lone Frank est des plus intéressantes, en alimentant (à l'image) sa réflexion avec la nôtre. 

Le protéome, « matériau de construction du corps » (jusqu'au 25 mars)

Ces derniers jours, Arte a aussi consacré un documentaire au protéome et à leurs capacités thérapeutiques. Selon l'émission, ils peuvent aider à comprendre les derniers secrets du corps humain. Des équipes de chercheurs dans de nombreux pays travaillent en parallèle à percer leurs mystères.

Le documentaire évoque notamment les difficultés à traiter toutes les données que génèrent ces études, amenant à un recours croissant à de grandes puissances de calcul. Les promesses sont importantes, comme la prévention de certaines maladies ou la protection des protéines (pour ralentir le vieillissement), avec les questions éthiques qui vont avec.

D'où viennent les créatures des mythes ? (jusqu'au 25 mars)

La chaine franco-allemande se demande également pourquoi des monstres mythiques apparaissent dans différentes cultures éloignées. Voire s'il n'y aurait pas un fond de vérité dans ces écrits et légendes. Des spécialistes sont donc partis en quête des origines de certaines de ces histoires.

Dragons, licornes, vampires... Leurs légendes ont traversé les époques et les océans. L'émission se penche aussi sur les représentations qui y sont associées, des plus positives aux plus négatives. Dans cette sélection d'émissions très scientifiques, ce morceau d'Histoire fantastique pourrait vous reposer quelque peu.

Nos amis les Vikings outre-Atlantique (jusqu'au 13 mars)

Sur France 5, Science grand format revient sur l'histoire des Vikings, entre le 8e et le 11e siècle. De nombreux clichés leur sont associés, comme les casques à corne et une férocité sans égale, mais qu'en est-il vraiment ? Deux spécialistes tentent de répondre à cette question, en suivant notamment ces « pirates » en Amérique du Nord.

Par des reconstitutions et l'utilisation de techniques modernes, entre autres l'imagerie satellite, l'émission lève le voile sur leurs escales en Écosse et en Islande. De nouvelles méthodes de fouilles sont aussi explorées, permettant d'expliquer avec grands détails la vie des Vikings.


chargement
Chargement des commentaires...