MesInfos : Cozy Cloud et la Fing veulent concrétiser la portabilité des données du RGPD

À moi ! À moi ! 4
image dediée
Crédits : Jwyg - Flickr (CC BY-SA 2.0)
Services
Par
le jeudi 28 décembre 2017 à 14:40
Guénaël Pépin

Alors que le droit européen consacrera bientôt le droit à la portabilité des données, la Fing travaille avec de grands acteurs français sur la réutilisation de ces futures données libérées. Elle s'appuie sur Cozy Cloud, une start-up de la nouvelle vague française misant sur le respect de la vie privée.

En mai, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) chamboulera le traitement des données personnelles par les services en ligne. Les entreprises mènent une course contre la montre pour s'y conformer dans les grandes lignes.

Parmi l'un des futurs droits des citoyens figure la portabilité des données (article 20). Chaque service sera tenu de leur fournir les informations dont il dispose sur eux, dans un format exploitable. Ils devront aussi permettre le transfert de ces données vers un service tiers. Cette portabilité a été anticipée par la loi Numérique en 2016, via son article 48.

Depuis cinq ans, la Fondation Internet Nouvelle Génération (Fing) travaille la question du « self data » via le projet MesInfos. L'idée : répondre à la « crise de confiance » causée par l'asymétrie de l'information entre organisations et citoyens, en replaçant les données dans les mains de ces derniers. « Nous avons réuni de nombreux partenaires privés et publics qui souhaitent explorer avec nous cette piste » nous répond l'association par e-mail.

Depuis 2016, elle mène un pilote avec de grands comptes et Cozy Cloud, une jeune pousse derrière un outil d'hébergement de données personnelles. 3 000 testeurs, dont des sociétaires de la MAIF (investisseur de Cozy) sont inscrits au programme. Le Grand Lyon s'est engagé comme territoire pilote, alors que des organisations se rassemblent dans le monde.

La réappropriation des données, à grande échelle

Lisez la suite : 81 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...