Vivendi : stabilisation des abonnements à Canal et carton du streaming musical

Merci Drake ! 2
image dediée
Société
Par
le vendredi 17 novembre 2017 à 17:40
Kevin Hottot

Vivendi a présenté hier soir ses résultats pour le troisième trimestre 2017. Malgré les errements de Canal+, le groupe se porte relativement bien et a vu ses revenus progresser, notamment grâce à Universal Music, qui profite pleinement de l'essor du streaming.

La présentation des derniers résultats de Vivendi fut riche d'enseignements. Outre l'annonce d'un cessez-le-feu avec Ubisoft, l'entreprise de Vincent Bolloré a dévoilé quelques données intéressantes, notamment sur la croissance du streaming musical dans ses revenus, ou sur le timide rebond entamé par Canal+ en France

L'intégration d'Havas gonfle les résultats

Le chiffre d'affaires de Vivendi au troisième trimestre s'élève à 3,184 milliards d'euros, soit une augmentation de 19,3 % (ou de 516 millions d'euros) par rapport à l'an passé. Toutefois, il faut préciser que cette progression n'est que le fruit de l'intégration de Havas au groupe. L'agence publicitaire a en effet enregistré 525 millions d'euros de recettes au troisième trimestre.

Le résultat opérationnel s'établit quant à lui à 293 millions d'euros, soit 16 millions de mieux que l'an dernier (+5,7 %). Là encore l'effet de l'intégration d'Havas est prépondérant dans cette évolution, puisque l'agence apporte avec elle 34 millions d'euros sur cette ligne. 

Concernant le résultat net, il est calculé sur le cumul des neuf premiers mois de l'année et s'établit à 399 millions d'euros, contre 1,175 milliard d'euros en 2016 sur la même période. La différence, bien que colossale, se justifie assez simplement par plusieurs évènements exceptionnels survenus l'an dernier : la reprise de provision de 240 millions d'euros suite à la résolution d'un litige avec Liberty Media, ou la cession pour 576 millions d'euros de la participation résiduelle dans Activision Blizzard. 

Comme souvent, la tendance générale des résultats ne raconte pas toute l'histoire, et il convient de se pencher en détail sur les différentes branches du groupe pour en prendre la température.

Le cas Canal : recrutements nets en légère croissance

Lisez la suite : 68 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...