Très haut débit : la Firip exclut SFR, qui « menace les réseaux publics »

SFR ne se laisse pas faire 46
image dediée
FAI
Par
le vendredi 03 novembre 2017 à 15:14
Guénaël Pépin

La fédération des industriels des réseaux publics se sépare de l'un de ses plus importants membres, accusé de fragiliser les projets des collectivités. Le signal est important, au moment où le gouvernement négocie une nouvelle répartition du déploiement de la fibre en France.

SFR promet de fibrer seul la France d'ici 2025, et ça ne plaît pas à tout le monde. Les Échos révèlent que l'entreprise a été exclue de la Fédération des industriels des réseaux d'initiative publique (Firip), un jeune lobby devenu la voix des principaux acteurs privés des réseaux de collectivités locales.

Pourquoi cette exclusion ? « Les annonces tonitruantes de fibrer la totalité de notre pays, même si ce n'est pas crédible. Il menace les investissements de réseaux d'initiative publique » nous répond Étienne Dugas, le président de la Firip. La décision a été actée le 18 octobre en conseil d'administration, et SFR prévenu dans la foulée.

Contacté, l'opérateur estime ce choix « regrettable » et appelle à « arrêter d'opposer zone privée et publique dans l'aménagement du territoire ». Les grandes manœuvres qu'il entreprend depuis l'été inquiètent pourtant les réseaux publics, censés amener le très haut débit dans les zones rurales oubliées des opérateurs privés.

Une exclusion qui n'a « rien d'inévitable »

Lisez la suite : 74 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...