Le ministre de l’Éducation nationale face au défi de l’interdiction des mobiles au collège

Non mais allô quoi 132
image dediée
Crédits : skynesher/iStock
Loi
Par
le jeudi 14 septembre 2017 à 10:34
Xavier Berne

Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, vient de confirmer qu’il travaillait à la mise en œuvre d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron : l’interdiction des téléphones portables au collège. Un dossier sensible tant sur le plan politique que technique, à l’heure où le numérique investit de plus en plus de salles de classe.

« Nous interdirons l’usage des téléphones portables dans l’enceinte des écoles primaires et des collèges. » Tel fut l’engagement pris par le candidat En Marche durant la course à la présidentielle.

Un chantier qui pouvait paraître plus qu’aisé, dans la mesure où l’article L511-5 du Code de l’éducation prévoit déjà (et ce depuis 2010) que « dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l'utilisation durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d'un téléphone mobile est interdite ».

Jean-Michel Blanquer promet de « faire respecter les règles et le droit » actuels

Lisez la suite : 77 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...