TF1 One : de l'information courte et brute en vidéo, pour les réseaux sociaux

Tout reste à faire 18
Accès libre
image dediée
Reseaux Sociaux
David Legrand

TF1 vient de lancer une nouvelle page Facebook où l'on devrait retrouver de l'information courte sous forme de vidéo, à destination des jeunes. Une nouvelle initiative française dans ce secteur, qui n'est pas sans faire penser à Brut.

La course à l'info pensée pour les réseaux sociaux continue. Si le terrain est déjà bien occupé outre-Atlantique, elle arrive tout juste en France. On avait vu de nombreux médias s'essayer à la publication de vidéos, parfois orientée food, parfois sur des sujets plus sérieux, pas toujours avec un grand succès.

Pas simple lorsqu'il faut constamment coller à la dernière tendance à la mode sur Facebook. C'est pour cela que des structures dédiées se mettent en place, sans site.

Brut, précurseur en France

Récemment, Brut a été lancé par Renaud Le Van Kim (Le Grand Journal) et Guillaume Lacroix (Studio Bagel). L'idée est de diffuser des formats courts, mais percutants, liés à l'actualité. De simple montages à de petits reportages, Brut se veut multiplateforme et 100 % vidéo. La page Facebook compte déjà 228 000 « J'aime », contre dix fois moins sur Twitter.

Un modèle qui dépend encore beaucoup des géants américains, mais qui veut se construire aussi grâce à l'audience énorme que ces derniers permettent d'atteindre assez rapidement. L'objectif est sans doute d'imprimer la marque et de devenir une référence, afin de savoir garder une audience même lorsque les priorités de Facebook ou Snapchat changeront.

TF1 se lance dans la course, reste à convaincre

Quoi qu'il en soit, ce modèle aiguise les appétits. Derniers venus en date sur le marché français : TF1. Nos confrères de Mind ont en effet repéré la page Facebook du projet TF1 One, en ligne depuis le début de la semaine. Elle compte actuellement 507 « J'aime ». On retrouve aussi un équivalent sur Twitter par exemple.

Pour rappel, le groupe avait récemment pris une participation majoritaire dans Minutebuzz, notamment pour s'étendre sur ce terrain. Le contenu reste néanmoins assez pauvre pour le moment, avec une publication par jour, parfois en réaction à l'actualité politique. Elles se composent essentiellement d'une « blague » accompagnée d'une vidéo sous-titrée au format 480p, comme on peut en trouver sur chaque page gérée par un Community Manager impliqué. 

L'idée est de réutiliser les contenus du groupe sous une forme plus « fun » et efficace pour le public visé, les jeunes. Il sera intéressant de voir dans quelle direction TF1 et ses équipes veulent aller dans les prochains jours, leur slogan étant pour le moment assez peu évocateur : « Pour vous, par nous, partout ».

Un modèle économique qui doit faire ses preuves

Un autre élément manque encore souvent à l'appel : le modèle économique, qui va devoir se mettre en place et faire ses preuves. Les plateformes ne rémunérant pas ou assez peu les contenus diffusés, il faut en général de développer le contenu sponsorisé, déjà assez largement utilisé par les YouTubeurs auprès de leur public assez jeune. 

Pour rappel, Brut a récemment décidé de travailler avec la régie publicitaire de France Télévisions, le groupe public étant aussi un client pour certains de ses formats, notamment via Franceinfo.


chargement
Chargement des commentaires...