Deezer propose certains articles de Prisma Media à l'écoute

Ren-ta-bi-li-sa-tion 6
En bref
image dediée
Streaming
Guénaël Pépin

Le service de streaming Deezer annonce un partenariat avec l'éditeur Prisma Media, qui lui fournit désormais certains de ses contenus (notamment de Business Insider, Femme Actuelle et Voici). Ils sont proposés sous forme de podcasts.

Après les livres audio, des magazines tentent le passage à l'écoute. Deezer propose désormais certains articles de publications de Prisma Media (Business Insider, Ça m’intéresse, Capital, Femme actuelle, Voici...) sous cette forme. Le groupe de presse ne s'est pas associé qu'au service de streaming pour cette opération, mais a mis à profit son outil Infonity, qui propose une lecture personnalisée de ses titres... Notamment sous forme audio.

Des podcasts supplémentaires pour Deezer

Avec cet accord, Prisma trouve une nouvelle utilité à ses contenus et à son application, quand Deezer enrichit de manière opportune son offre de podcasts. Pour mémoire, les principaux services de streaming musical ont élargi leur horizon en proposant des podcasts à l'écoute.

« Deezer sera le seul service de streaming musical à offrir les principaux articles de tous ces titres plébiscités par des millions de Français. Cette nouvelle intégration s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de développement de podcasts et contenus originaux » s'enthousiasme Alexis de Gemini, directeur général de Deezer en France, dans un communiqué.

Contactée, la société nous affirme appliquer un partage de revenus habituel avec Prisma Media sur cette opération. L'ensemble des utilisateurs, gratuits ou payants, sont concernés. Deezer refuse pour le moment d'indiquer si des discussions ont été engagées avec d'autres éditeurs de presse.

Des partenariats à la chaine

En France, Deezer s'est associé à certaines grandes figures des podcasts pour compléter son catalogue, sans pour autant rémunérer concrètement les écoutes, les émissions étant de toute manière disponibles gratuitement par ailleurs. C'est ce que nous avaient affirmé certains créateurs à l'occasion de notre long dossier sur les podcasts, publié il y a quelques mois. Deezer déclare appliquer un partage de revenus dans ces cas, avec un paiement dès 100 euros de gains.

Le service multiplie d'ailleurs les ponts vers d'autres groupes français. Il vient d'ailleurs de s'associer à Fnac-Darty (voir notre analyse), avec une intégration poussée de ses offres dans les ventes physiques de matériel audio et de musique de ces deux enseignes, surtout via des remises. Elles envisagent d'ailleurs un investissement dans trois ans, selon le succès commercial de ces offres. Deezer reste tout de même à la peine mondialement, avec six millions d'abonnés revendiqués face aux mastodontes mondiaux Spotify (50 millions d'abonnés) et Apple Music (20 millions), à l'énorme force de frappe commerciale.


chargement
Chargement des commentaires...