Jupiter : la NASA renonce à modifier la trajectoire de la sonde Juno

Ça serait dommage de tout perdre 93
En bref
image dediée
Crédits : inhauscreative/iStock
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

Après plusieurs reports et quelques inquiétudes, la NASA a décidé de ne pas utiliser le moteur principal de Juno afin de réduire la période orbitale de la sonde. Cela chamboule les plans initiaux, mais les mesures scientifiques continuent évidemment.

Depuis le mois de juillet de l'année dernière, la sonde Juno est en orbite autour de Jupiter, une opération délicate après 2,7 milliards de kilomètres parcourus dans l'espace. La période orbitale était alors d'un peu moins de deux mois, mais il était prévu de la réduire à deux semaines seulement.

Pas de changement de trajectoire pour Juno

L'opération devait se dérouler le 19 octobre, mais elle a dû être décalée en raison d'un problème technique : « La télémétrie indique que les deux vannes anti-retour d'hélium, qui jouent un rôle important dans la mise à feu du moteur principal de la sonde, n'ont pas fonctionné comme prévu lors d'une séquence de commandes ». Partie remise donc puisque la trajectoire peut être ajustée lors de chaque survol de la planète, tous les deux mois donc.

Mais les reports se sont succédé et la NASA vient de donner le coup de grâce : la sonde « restera sur son orbite actuelle de 53 jours pour le reste de la mission » affirme l'agence. Elle explique que la mise à feu du moteur principal représente un risque qu'elle ne souhaite pas prendre, d'autant qu'elle peut quand même récupérer des données avec cette orbite. Elle joue donc la carte de la prudence.

12 rotations au programme, plus si affinité

Au lieu d'un survol toutes les deux semaines, il faut donc attendre un peu moins de deux mois. La NASA tente de se rassurer en expliquant que ce bug permettra « d'explorer les confins de la magnétosphère jovienne », tout en restant moins longtemps exposé aux radiations de la planète lors de passages à proximité. Tous les instruments scientifiques sont opérationnels précise la NASA.

Néanmoins, de 36 rotations prévues autour de Jupiter, il n'est désormais plus question que de 12, ce qui ne devrait pas permettre de cartographier entièrement la planète (la NASA jugeait qu'il en fallait au moins 33). La mission devrait continuer au moins jusqu'en juillet 2018 (sauf prolongation et rallonge budgétaire) alors qu'elle devait s'achever en février 2018. 

Dans tous les cas, Juno donne de superbes images de Jupiter lors de ses survols. Vous en trouverez quelques autres par ici.

Jupiter
Crédits : NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/John Landino

chargement
Chargement des commentaires...