Opera 43 disponible : meilleures performances et préchargement des pages

Il n'y a pas de petit profit 28
En bref
image dediée
Navigateurs
Par
le mercredi 08 février 2017 à 09:30
Vincent Hermann

Opera 43 est maintenant disponible au téléchargement pour les ordinateurs. Ses nouveautés se concentrent pour la plupart sur les performances, notamment avec le chargement prédictif des pages web et l’arrivée des PGO.

Opera 43 veut aller vite. L’éditeur présente sa dernière version comme la plus rapide jamais produite, mais le contraire serait étonnant. Elle présente cependant des améliorations importantes, qui n’auront pas toutes le même impact.

Précharger les résultats les plus évidents

Le chargement prédictif avait été expliqué durant la phase bêta du navigateur, la société parlant alors de « préchargement spéculatif ». Il s’agit en fait de charger en arrière-plan les pages qui ont le plus de chances d’être la cible de l’internaute quand il écrit une adresse ou lance une recherche. Le travail est réalisé essentiellement dans la barre d’adresses, la fonction devenant plus « intelligente » avec le temps.

Opera évoque dans son billet un chargement instantané des pages. Effectivement, quand la fonction prend le relai, le site apparaît très rapidement. Parler de chargement instantané est cependant un peu trompeur, dans le sens où l’opération n’est en elle-même pas plus rapide : elle est réalisée quelques secondes avant, donnant le sentiment – efficace – que le site s’affiche à la vitesse de l’éclair. Si bien sûr Opera ne s’est pas trompé dans son choix.

Notons que depuis quelques années, Chrome propose les « pages instantanées », une fonction qui précharge automatiquement les premiers résultats de recherche sur Google. De quoi également gagner quelques secondes dans la navigation.

PGO : pour quelques pourcents de plus

Parallèlement, la version Windows prend en charge les PGO (Profile Guided Optimizations). Cette option fournie par le compilateur de Visual Studio permet d’analyser la manière dont un programme est utilisé, afin de mettre l’accent sur ses éléments les plus importants. Google les utilise également depuis peu.

Opera indique que le navigateur y gagne sur tous les plans. Dans ses tests, le navigateur démarre en moyenne 13 % plus rapidement que la version précédente. Des gains plus ou moins importants sont également à noter dans d’autres benchmarks : 60,3 % de mieux sur Speedometer, 7,7 % sur Jetstream et 3,35 % sur Octane. Ce ne sont bien sûr que des tests de synthèse, et chacun prendra la mesure de l'amélioration sur sa machine en fonction des pages à charger. Notez que les machines plus anciennes sont davantage concernées, notamment quand elles possèdent un disque dur.

Retour de la sélection du texte dans les liens

Opera 43 remet également en place un comportement plus classique dans la sélection des liens. Désormais, l’utilisateur peut cliquer et déplacer la souris horizontalement pour sélectionner du texte, tandis qu’un déplacement vertical permet de faire bouger le lien lui-même. Il n’était jusqu’à présent plus possible d’aller sélectionner du texte à l’intérieur d’un lien sans activer ce dernier au passage.

Comme d’habitude, Opera est disponible pour Linux, macOS et Windows.


chargement
Chargement des commentaires...