Présidentielle : le nom des parrains sera progressivement mis en ligne, en Open Data

On connait le premier : Don Vito Corleone 59
image dediée
Crédits : saintho/iStock/Thinkstock
Web PRÉSIDENTIELLE

Pour la première fois dans l’histoire de la cinquième République, le nom des élus parrainant un candidat à la présidentielle sera rendu public par le Conseil constitutionnel, deux fois par semaine, avant même que l’on sache qui a finalement réussi à obtenir ses 500 signatures. Ces informations seront mises en ligne (et même publiées en Open Data).

En application des récentes lois de modernisation de l’élection présidentielle, plusieurs réformes entreront en vigueur les dimanches 23 avril et 7 mai prochains. Pour lutter par exemple contre le phénomène « #RadioLondres », les bureaux de vote fermeront à 19 heures au plus tôt (contre 18h jusqu’ici). Cette évolution ne vaudra par contre pas pour les autres échéances électorales – et notamment pour les législatives, qui suivront dès le mois de juin.

Un nouveau site dédié aux parrainages des candidats à la présidentielle

L’autre évolution concerne les fameuses « présentations » d’élus que doivent recevoir les prétendants à l’Élysée pour se lancer officiellement dans la course. « Après vérification par les services du Conseil constitutionnel, les parrainages validés – par une décision du Conseil – seront désormais publiés intégralement et en continu, alors qu'auparavant seuls 500 parrainages tirés au sort étaient publiés, et cela après l'établissement de la liste définitive des candidats », a rappelé hier Laurent Fabius, le président du Conseil constitutionnel, lors d’un point presse.

L’institution a présenté à cette occasion un site Internet dédié à l’élection présidentielle, qui servira justement à l’actualisation progressive des signatures recueillies par les candidats. Deux fois par semaine, « chaque mardi et chaque vendredi, pendant les trois semaines de recueil officiel des parrainages [soit du 23 février au 17 mars, nldr] », le Conseil constitutionnel mettra en ligne le nom de chaque nouveau parrain, ainsi que celui du candidat choisi.

parrainages conseil constitutionnel présidentielle

Contrairement à une idée souvent répandue, il n’y pas que les maires qui peuvent apporter leur parrainage à ceux qui se lancent dans la course pour l’Élysée : députés, sénateurs, conseillers régionaux et départementaux, eurodéputés français peuvent eux aussi soutenir un candidat. Laurent Fabius a précisé hier qu’ils étaient environ 42 000 élus à pouvoir ainsi offrir leur précieuse signature.

Des données qui seront aussi disponibles sur « data.gouv.fr »

« La première mise en ligne aura lieu le mardi 28 février en fin d'après-midi », a annoncé le président du Conseil constitutionnel. Chacun devrait ainsi pouvoir savoir en quelques clics quel élu a parrainé quel candidat, même si ce dernier n’arrive finalement pas à obtenir ses 500 signatures. « Des recherches seront possibles selon différents critères : par candidat, par parrain, par région, par département, par ville, a-t-il poursuivi. Une page spéciale présentera la totalisation des parrainages validés, avec tableaux et graphiques. »

Laurent Fabius a surtout promis que « l'ensemble de ces données » serait mis à disposition du public en Open Data sur la plateforme gouvernementale « data.gouv.fr ». Il devrait ainsi être bien plus facile de réexploiter ces informations, pourquoi pas pour vérifier de manière automatisée qu’aucun doublon n’ait échappé au juge...

On se souvient néanmoins que lors débats parlementaires, cette réforme en faveur de la transparence avait été décrite par certains comme un cadeau empoisonné, les petits partis craignant qu’il leur soit plus difficile d’obtenir des soutiens.

Autre nouveauté entrant en vigueur cette année : les candidats devront fournir pour la première fois une déclaration de patrimoine  alors que ce n’était jusqu’ici le cas que pour le président élu. Ces documents seront mis en ligne par la Haute Autorité pour la transparence (HATPV).

La liste définitive des candidats à l'élection présidentielle devrait quant à elle être publiquement proclamée aux alentours du 20 mars.

Publiée le 11/01/2017 à 10:10
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...