Intel Optane : un fantôme aux exigences bien importantes

Drame du marketing d'Intel, 1337ème édition 50
En bref
image dediée
Stockage
David Legrand

SI Optane était attendu pour ce début d'année, il ne s'agit toujours que d'une technologie au stade de la promesse. Pour autant, Intel continue de communiquer sur le sujet et livre une liste des exigences que doit satisfaire un adepte de la marque afin de pouvoir en profiter.

Cela fait maintenant plusieurs années qu'Intel nous parle de sa technologie 3D Xpoint, qui a mené plus récemment à l'annonce des produits de la gamme Optane. Pour rappel, il s'agit ici de proposer du stockage avec la densité des SSD mais la rapidité de la mémoire. Le tout, à un tarif intermédiaire.

Optane : beaucoup d'annonces, pas de disponibilité

Lors de la préparation du lancement de la plateforme « Desktop » de Kaby Lake (Processeurs Core de 7e génération), une seule question était sur les lèvres des testeurs : est-ce qu'un SSD Optane sera livré ? Il semblerait en effet que cela était prévu au départ, mais finalement, cela n'a pas été le cas.

Au CES de Las Vegas qui a suivi, Intel n'avait presque qu'un mot à la bouche : VR. Pour autant, le fondeur a fait quelques annonces intéressantes, mais sans mentionner Optane. Finalement, ce sont des constructeurs tiers comme Lenovo qui en ont parlé le plus. Ce dernier a en effet dévoilé plusieurs ThinkPad intégrant la technologie (ThinkPad L470, T570 et L570), qui ne sont toujours pas disponibles sur le marché.

Ici, il n'était ni question de SSD, ni de module mémoire... mais d'un simple cache de quelques Go. Autant dire que l'on était loin de la promesse de départ, et que le soufflé commençait à retomber. Mais les mauvaises nouvelles n'allaient pas s'arrêter là. En effet, lors de l'annonce de Kaby Lake, on a cru comprendre qu'Optane ne serait supporté que sur cette nouvelle plateforme. Pour quelle raison technique ? Ne comptez pas sur Intel pour s'en expliquer.

Kaby Lake et Chipset de la série 200 obligatoire

Il faut dire que les différences entre un processeur Kaby Lake et Sky Lake, ainsi qu'entre un chipset de la série 100 ou de la série 200 sont assez minces. Cette nouvelle génération n'a en effet qu'une raison d'être : il fallait une nouveauté à annoncer pour la fin 2016 en attendant d'avoir réellement du concret à se mettre sous la dent. Ce qui explique la déception au niveau des évolutions proposées.

Il y a peu, une nouvelle page est apparue sur le site d'Intel. Elle vient confirmer les craintes de ce support limité : Optane exige de disposer d'un processeur Kaby Lake Core i3 au minimum et d'un chipset de la série 200. Une manière de forcer les utilisateurs à se mettre à jour et de ne pas aller voir ailleurs ? Sans aucun doute. Notez qu'il faut aussi un connecteur M.2 (2242 ou 2280), mais cela est déjà plus logique puisque les modules sont proposés dans ce format. 

Intel Optane Compatibilité

Le symbole de la dérive d'Intel

Malheureusement pour Intel, il est compliqué pour un produit n'existant pas sur le marché et n'ayant pas fait ses preuves d'avoir tant d'exigences, surtout lorsque celles-ci paraissent si peu légitimes.

Mais cette décision reflète plutôt bien la stratégie du fondeur depuis de (trop) nombreuses années : la segmentation à outrance. Celle-là même qui le pousse à continuer à proposer des processeurs dotés de seulement deux cœurs à près de 200 euros, sous prétexte qu'ils sont débloqués pour l'overclocking, tels que le Core i3 7350K.

Mais ce support limité pourrait surtout desservir le succès d'Optane, qui va devoir faire face à l'arrivée des processeurs Ryzen d'AMD et leur rapport performances / prix imbattable. De quoi, sans doute, inciter Intel à se remettre en question et à changer son fusil d'épaule concernant certaines pratiques qui n'ont que trop duré. Tout du moins, espérons-le. 


chargement
Chargement des commentaires...