Dell finalisera le rachat d'EMC le 7 septembre, pour 67 milliards de dollars

Dell a la dalle 23
En bref
image dediée
Crédits : Ximagination/iStock/Thinkstock
Société
Kevin Hottot

Tout est bien qui finit bien pour Dell et EMC. Les autorités chinoises de la concurrence ont enfin donné leur feu vert pour le rapprochement à 67 milliards de dollars entre les deux groupes, qui sera finalisé dès le 7 septembre prochain.

C'est la fin d'un feuilleton qui aura duré presque toute une année. En octobre 2015, Dell annonçait le rachat de l'ensemble des parts d'EMC et de 85 % de celles de VMware, pour un montant avoisinant les 67 milliards de dollars. Une transaction colossale entre deux géants de l'informatique, qui n'a pas manqué d'attirer le regard des autorités de la concurrence dans le monde entier. 

Un an d'attente et de compromis

À la base, ce rachat ne devait être qu'une formalité pour Dell, qui espérait finaliser l'opération au troisième trimestre de son exercice fiscal se terminant en février 2017, c'est-à-dire avant la fin du mois de novembre 2016. Les premiers obstacles légaux se sont rapidement levés, avec d'abord le feu vert des autorités américaines à la fin du mois de février, suivi quelques jours plus par un avis positif de la part de la Commission européenne.

Celle-ci ne voyait aucun souci de concentration dans le domaine des systèmes de stockage pour entreprise, ni dans celui des logiciels de virtualisation. Elle estimait dans ce dernier cas que « l’entité issue de la concentration n’aurait ni la capacité ni l’envie d'évincer la concurrence ». 

Il ne restait que le volet légal chinois à lever, et Pékin a fini par donner son accord le 30 août dernier, laissant le champ libre aux deux entreprises pour regrouper leurs activités. Entretemps, Dell a dû se séparer de quelques-unes de ses filiales afin d'alimenter ses comptes en vue du rachat d'EMC. 

En mars, Dell a ainsi vendu sa branche IT Services à NTT pour 3,05 milliards de dollars, alors que Dell l'avait acquise pour 850 millions de dollars de plus en 2009. En juin, c'est sa division logicielle qui a été bradée pour 2 milliards de dollars à deux fonds d'investissement, alors qu'elle avait coûté près du double à Dell il y a quatre ans. 

Rendez-vous le 7 septembre

Dell assure que le rachat sera finalisé dès le 7 septembre prochain, 98 % des suffrages exprimés lors de la dernière assemblée générale des actionnaires d'EMC ayant été en faveur du rapprochement entre les deux entreprises. Un moment que Michael Dell qualifie « d'historique » pour les deux entreprises. 

Le nouvel ensemble portera le nom de Dell Technologies et regroupera environ 140 000 salariés. Un nombre qui pourrait potentiellement varier à la baisse dans les trimestres à venir, au fil de la mise en place des synergies entre les deux groupes. Dell s'attend en effet à pouvoir réduire les dépenses des deux entreprises de 1,5 à 2 milliards de dollars par an, dès les deux premières années. Le géant de l'informatique espère également voir ses revenus augmenter significativement en regroupant à la vente les produits des deux sociétés. 

Prochaine étape pour Dell Technologies : restructurer rapidement sa dette, les 40 milliards de dollars empruntés sur les marchés risquant de peser très lourd sur les comptes de l'entreprise. 


chargement
Chargement des commentaires...