Donald Trump s'apprêterait à quitter Truth Social pour préparer son retour sur Twitter et FacebookCrédits : Bastiaan Slabbers/iStock

L'ex-président américain aurait informé plusieurs personnes de son entourage qu'il ne souhaitait pas renouveler l'accord d'exclusivité avec Truth Social, le dérivé de Mastodon qu'il avait créé après avoir été banni de Twitter, indiquent deux sources à Rolling Stone. 

Trump avait en effet accepté une « clause d'exclusivité des médias sociaux » qui l'obligeait à « canaliser d'abord toutes les communications sur les médias sociaux » vers son compte Truth Social pendant six heures avant de publier le contenu sur d'autres plateformes, selon les documents déposés auprès de la Security Exchange Commission (SEC).

Or, cette clause d'exclusivité de 18 mois prend fin en juin, « au moment où les primaires républicaines devraient commencer à se réchauffer », souligne Rolling Stone : « après cela, l'exclusivité de Trump sera automatiquement renouvelée pour des périodes de six mois "sauf préavis" » : 

« Selon les documents déposés auprès de la SEC, son accord exempte les messages tant que le contenu est "spécifiquement lié à des messages politiques, à des collectes de fonds politiques ou à des efforts de sortie du vote". »

Lorsque Elon Musk avait rétabli le compte de Donald Trump (entre autres) en novembre dernier, ce dernier avait pourtant « hésité et déclaré qu'il resterait sur Truth Social », rappelle Rolling Stone.

NBC News a par ailleurs et lui aussi rapporté la semaine passée que Donald Trump préparait son retour sur Facebook et Twitter, et « officiellement demandé mardi à la société mère de Facebook de débloquer son compte ». Trump compte en effet « un peu plus de 4,8 millions de followers sur la plateforme, contre près de 88 millions sur Twitter et 34 millions sur Facebook ».

Facebook et Twitter ont banni Trump après qu'une foule de ses partisans, « dont beaucoup ont admis devant un tribunal fédéral qu'ils avaient été attisés par ses mensonges d'une élection volée » avaient pris d'assaut le Capitole et interféré avec le Congrès alors qu'il comptait les votes électoraux pour certifier la victoire présidentielle de Joe Biden en 2020.

Facebook avait alors « décidé d'instituer une interdiction limitée de Trump qui serait réexaminée après deux ans, à compter du 7 janvier de cette année », rappelle NBC News.

« Nous évaluerons les facteurs externes, y compris les cas de violence, les restrictions aux rassemblements pacifiques et d'autres marqueurs de troubles civils. Si nous déterminons qu'il existe toujours un risque sérieux pour la sécurité publique, nous prolongerons la restriction pour une période déterminée et continuerons à réévaluer jusqu'à ce que ce risque ait diminué », avait alors précisé le président des affaires mondiales de Meta, Nick Clegg.

« Trump revient probablement sur Twitter. C'est juste une question de comment et quand », a déclaré à NBC un républicain sous couvert d'anonymat. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !