Primaires et présidentielle : pourquoi tous nos articles seront en accès libre

Premium is freedom 46
En bref
image dediée
Crédits : Thomas Faivre-Duboz (CC BY-SA 2.0)
Annonces
L’équipe de Next INpact

Alors que de grandes échéances électorales approchent en France, nous avons décidé de mettre notre rédaction un peu plus au service des citoyens pour les prochains mois. Exceptionnellement, tous nos articles traitant des primaires et de la présidentielle seront en accès libre.

Cela fait maintenant plus de trois ans que nous avons décidé de revoir notre modèle économique et de réserver une partie de nos contenus à nos abonnés Premium. Un choix couronné de succès puisque depuis, nous avons plus que triplé notre nombre d'abonnés, ce qui représente désormais près du quart de notre chiffre d'affaires.

Des contenus réservés aux abonnés, mais une large place à l'accès libre

Néanmoins, si nous avons pris ce virage, c'était avant tout pour disposer d'une alternative à la publicité et aux contenus sponsorisés, qui se font de plus en plus présents sur les sites. Ce qui n'empêche pour autant pas nombre de nos confrères de changer de propriétaire ou de se trouver dans une situation économique difficile.

Nous avons toujours eu la volonté de rendre nos articles accessibles à tous. Par défaut, ceux réservés aux Premium le sont au bout d'un mois. Une durée qui peut être réduite à une semaine, au choix de la rédaction. Depuis le départ, nous avons aussi décidé de ne pas imposer d'accès restreint sur certains sujets qui nous semblaient avoir une importance particulière pour le citoyen qui se trouve derrière chacun de nos lecteurs.

Quelques exemples ces derniers mois : notre traitement de différentes lois comme celle sur le renseignement, celle sur la surveillance internationnale ou encore les textes touchant à la lutte contre le terrorisme.

Next INpact : la presse dédiée au numérique peut aussi informer le citoyen

Ce sont notamment ces analyses qui nous ont permis d'être reconnu cette année comme titre de presse « consacré pour une large part à l’information politique et générale » (IPG 39Bis A). Un fait rare pour un site de presse en ligne spécialisé comme le nôtre, mais qui distingue ceux qui préfèrent chercher à informer le citoyen plus qu'à détendre l'internaute.

Alors que l'on rentre dans les premières échéances des différentes primaires, et que la présidentielle se tiendra dans un peu plus de six mois, nous avons décidé de prendre un engagement supplémentaire : celui de diffuser en accès libre toutes nos analyses à venir qui traiteront de ces élections.

Nous pensons effectivement qu'elles doivent pouvoir être lues par le plus grand nombre, afin que la question du numérique puisse être traitée et analysée sur le fond dans cette élection, et surtout pas à travers le seul prisme des échanges de tweets et autres vidéos « buzz » mises en ligne.

L'actuel mandat a montré sans mal que le numérique concernait des enjeux vitaux pour notre nation, du développement de la French Tech aux questions de sécurité en passant par le blocage administratif des sites ou la mise en œuvre du chiffrement par tous. Le choix du prochain président, de son premier ministre et des députés seront donc essentiels, aussi sur ces sujets-là.

Bien entendu, ceux qui veulent nous soutenir dans cette démarche peuvent le faire de trois manières :


chargement
Chargement des commentaires...