Crypto-monnaies : deux Estoniens arrêtés pour une pyramide de Ponzi

Cloud & LinkedIn scams
Droit 2 min
Crypto-monnaies : deux Estoniens arrêtés pour une pyramide de Ponzi
Crédits : archive.org

Deux Estoniens ont été arrêtés et incarcérés pour avoir escroqué 575 millions de dollars à des centaines de milliers de victimes croyant investir dans les crypto-monnaies. Il s'agissait en fait d'une pyramide de Ponzi leur ayant permis d'acquérir « au moins 75 biens immobiliers » et 6 voitures de luxe, notamment.

Sergei Potapenko et Ivan Turõgin (ou Turygin), 37 ans, ont été arrêtés à Tallinn le 20 novembre, à la demande de la justice américaine, sur la base de 17 chefs d'accusation de fraude électronique et d'un autre de blanchiment d'argent. « Chacun de ces crimes est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison », précise le communiqué du Département de la Justice, qui rappelle que les prévenus n'en restent pas moins présumés innocents.

Ils sont accusés d'avoir escroqué plus de 550 millions de dollars à quelques centaines de milliers de victimes pensant investir, entre 2015 et 2019, dans un soi-disant service de minage de cryptoactifs appelé HashFlare puis, en 2017, 25 millions de dollars via une soi-disant banque de monnaie virtuelle intitulée Polybius Bank. 

Ils avaient ensuite utilisé des sociétés écrans pour blanchir le produit de l'escroquerie et acheter « au moins 75 biens immobiliers, 6 véhicules de luxe », ainsi que des portefeuilles de crypto-monnaies et des milliers de machines de minage dans le monde.

« La taille et la portée du système présumé sont vraiment stupéfiantes », a déclaré le procureur américain Nick Brown du district occidental de Washington : « ces accusés ont profité de l'attrait des crypto-monnaies et du mystère entourant l'extraction de ces dernières pour commettre une énorme chaîne de Ponzi ».

« Il s'agit de l'une des plus grandes affaires de fraude que nous ayons jamais eues en Estonie », explique Oskar Gross, chef du bureau de la cybercriminalité de la police criminelle nationale estonienne. « À ce stade, suffisamment de preuves ont été recueillies pour arrêter les suspects ».

Les perquisitions et arrestations ont impliqué plus de 100 policiers, dont une quinzaine d'agents fédéraux américains. Potapenko et Turõgin ont été incarcérés en Estonie en attendant leur extradition vers les États-Unis.

De quoi « financer un style de vie extravagant »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !