Asus Zenfone 9 : tout d’un grand, sauf sa taille

Toujours préférer une petite travailleuse à une gros feignasse…
Asus Zenfone 9 : tout d’un grand, sauf sa taille

Asus s’entête dans un format compact pour son nouveau smartphone Zenfone 9… à raison. Si son écran est réduit en taille, c’est bien le seul compromis qui a été fait sur ce mobile haut de gamme, disponible à partir de 799 euros.

Cela fait désormais deux générations qu’Asus a changé son fusil d’épaule pour son smartphone haut de gamme, le Zenfone. Au lieu d’aller jouer dans la cour des Max chez Apple ou des Ultra chez Samsung, avec des écrans toujours plus grands et inutilisables facilement d’une main, le Taiwanais a fait un choix qui va aux antipodes avec un modèle de 5,9 pouces « seulement ».

Asus Zenfone 9Asus Zenfone 9

5,9 pouces, c’est déjà grand

S’il fait petit à côté de nos Honor 8X et Redmi Note 8 Pro, force est de constater que cette perte de taille ne se ressent pas au quotidien. Au contraire, on retrouve un certain plaisir (perdu !) de pouvoir toucher les angles opposés en diagonale depuis notre pouce.

Ce qui renforce aussi ce côté « petit » est qu’il n’y a quasiment plus de bords autour de l’écran, donc autrement dit de place perdue. Asus a de nouveau pioché chez Samsung une dalle AMOLED Full HD+ (2400 x 1080 pixels) certifiée HDR10+ (800 cd/m² et jusqu’à 1100 cd/m² en pic). Le balayage peut aller jusqu’à 120 Hz, ce qui est plutôt agréable pour les films et surtout les jeux compatibles.

Asus Zenfone 9

De gauche à droite : Honor 8X, Zenfone 9, Redmi Note 8 Pro

La fiche technique n’a aucunement à rougir de ce qui est proposé sur un smartphone haut de gamme. En effet, notre modèle d’essai embarque une puce Snapdragon 8 gen 1 qui comprend huit cœurs (1x à 3.2 GHz, 3x à 2,75 GHz et 4x à 2 GHz pour les taches de base). La puce vidéo est un Adreno 730. Asus ayant pris soin de nous envoyer son modèle haut de gamme, on a droit à 16 Go de LPDDR5 et 256 Go de stockage. On vous laisse juge de l’intérêt d’autant de mémoire vive sur un smartphone.

Notez que sur les modèles « autres que pour la presse », on a droit à 8 Go, ce qui nous semble déjà bien ! Lors de sa présentation, le constructeur nous a tout de même indiqué qu'intégrer cette puce Snapdragon de Qualcomm leur a imposé un changement en termes de design sur la partie arrière, car elle prend 30 % de place en plus par rapport au Snapdragon 888 utilisé dans le Zenfone 8. De plus, le constructeur souhaitait augmenter sa batterie (4300 mAh au lieu de 4000 mAh).

D’ailleurs, tant qu’on est sur cette partie design, on va concéder un point : on aime moyen ce dos exploitant un matériau plastique mat. On a peur de la moindre griffe. De toute façon, il y a fort à parier qu’il sera rapidement mis dans une coque de protection. Le constructeur développe des coloris rouge (pardon Sunset Red), bleu (Starry Blue) ou blanc (Moonlight White)… mais qui ne seront proposés que sur le modèle le plus accessible. Pour les autres, ce sera noir... pardon Midnight Black !

Des gros capteurs photo Sony

Asus Zenfone 9

Pour ce Zenfone 9, Asus s’appuie une nouvelle fois sur Sony pour ses capteurs photos qui sont tout sauf discrets sur le dos de ce mobile. Le capteur principal est un IMX 766 affichant 50 mégapixels au compteur. Ce dernier offre tout ce que l’on attend en haut de gamme : capture de vidéo jusqu’en 8K à 24 Hz, 4K à 60 Hz, stabilisation optique… mais Asus l’a intégré dans une rotule à six axes censée compenser et donner des vidéos plus naturelles.

En dessous du principal, le second capteur (IMX 663), grand-angle cette fois, offre 12 mégapixels au compteur. Pour celui en façade (IMX 663) incrusté dans l’écran, il est question de 12 mégapixels et il peut enregistrer les vidéos en 4K à 30 fps ou 1080p à 60 fps.

En pratique, cette grosse cavalerie est assez intéressante et intrigante, notamment le principal car il y a un léger temps de décalage dès lors que l’on bouge avec l’appareil. On reviendra dessus très vite après avoir joué avec en condition réelle. On a peut-être oublié de prévenir le constructeur qu’une séance de rafting pouvait être au programme de nos congés, nous permettant de tester ce capteur, l’étanchéité du terminal (IP68) et retrouver le côté T@LC de nos tests…

Deux haut-parleurs, c’est mieux qu’un

Asus Zenfone 9

Comme sur les générations précédentes, Asus exploite un système audio de qualité et force est de constater que nos premiers essais ont été convaincants. On en prend plein les oreilles et le son généré est suffisamment puissant et surtout bien équilibré. De plus, on a droit à un égaliseur 10 bandes pour l’ajuster aux petits oignons. On pouvait aussi aisément penser que le format compact aurait pu être la bonne occasion de supprimer la prise jack… mais non, Asus l’a bien conservé.

Chargeur 30 watts inclus

Le constructeur continue d’intégrer un chargeur avec son smartphone, ici un modèle de 30 watts (3,3-11 V, 3 A). Si ce n’est pas aussi rapide que ce que certains font, il offre déjà de la charge rapide et a l'avantage d'être inclus dans la boite.

Android 12 à bord et customisation légère

Asus Zenfone 9Asus Zenfone 9

À bord de ce Zenfone 9, Android 12 est aux commandes et Asus a pris soin d’avoir la main légère sur les retouches de l’interface. Le constructeur ajoute sa patte sur l’interface de l’application photo pour tenir compte de ses capteurs. Il y a aussi le Genie du jeu qui regroupe toutes les fonctionnalités dédiées au jeu sur mobile mais aussi toutes les interactions possibles autour (stream, partages, etc.). Enfin Netflix et Instagram sont installés par défaut.

Le constructeur s’engage à un suivi régulier d’Android pendant une durée de deux ans. Pour rappel, Android 13 est encore en bêta, la version finale étant attendue d'ici quelques semaines. Hormis sur les Pixel, il faudra ensuite que les fabricants l’adaptent à leurs smartphones avant que les clients puissent en profiter. 

Les prix et disponibilité

Asus dégaine donc ce Zenfone 9 à partir de 799 euros dans une configuration 8 Go de mémoire avec 128 Go de stockage, et donc dans 4 coloris. Avec 8/256 Go, le smartphone passe à 899 euros tandis que le (l’inutile) fleuron avec 16/256 Go est à 999 euros. Une offre de précommande est annoncée entre aujourd’hui et le 28 août avec un support de sac à dos offert (valeur 99 euros)

Asus Zenfone 9
Le rendu de cette coque de protection nous semble tout droit sorti d’une imprimante 3D

Asus Zenfone 9

Le support pour sac à dos est l'accessoire le plus intéressant car on peut lâcher le téléphone et continuer à filmer, pratique !

Le constructeur décline une flopée d’accessoires comme une coque Connex de protection permettant d’arrimer un porte-carte ou une béquille pour 49,99 euros, Support pour sac à dos (99 euros !), Protection d’écran ou coque RhinoShield pour 24,99 euros respectivement, Devil Case pour 39,99 euros.

L’avis de la Génération Z

Ayant des adolescents ou jeunes adultes à la maison, nous leur soumettons régulièrement les produits que nous recevons en test. Leurs usages peuvent être différents des nôtres et leur perception aussi. Ce Zenfone que nous avons tendance à aimer pour son coté compact pose un problème à notre jury de la Gen Z.

Ils ont pris des habitudes avec de plus grands écrans. Du coup, l’argument « compact » les laisse de marbre. Ils ont tendance à trouver ce terminal lourd (169 grammes pourtant) et trop épais (9,1 mm). La possibilité d’utiliser le smartphone à une main leur semble bien moins intéressante que de pouvoir profiter de YouTube, Twitch, Netflix ou surtout leurs jeux (en mode horizontal et donc à deux mains) sur un plus grand écran.

La stéréo sur ce Zenfone ? Ça ne prend pas non plus, ils préfèrent leur casque ou une enceinte Bluetooth, plus efficace. La taille des capteurs ? C’est trop gros et l’intégration n’est pas belle. Surtout, ils ont l’habitude d’avoir le capteur d’empreintes digitales à cet endroit : ils collent naturellement leur index dessus. Cependant, ils reconnaissent que ces fameux capteurs font un boulot intéressant après avoir joué avec une poignée de minutes.

Étonnamment, dès lors qu’on leur permet de jouer avec ce smartphone, leur discours assez radical jusqu’ici se veut nettement plus positif. L’écran est « trop bien » et on a même entendu « t’es sûr qu’il n’est pas gamer ce tel ? ». Le prix est évidemment rédhibitoire pour eux. En effet, ils ont l’habitude d’acheter leurs mobiles eux-mêmes (avec une aide financière) en dehors des opérateurs.

Avant d’aller plus loin, votre avis m’intéresse

J’emploie le « je » un instant au moment de clore cette page. Je vais aller plus loin avec ce Zenfone 9 lors de son test final puisqu’ici il ne s’agit que d’une mise en bouche. Il me semble bien plus intéressant de répondre à vos attentes et questions, Next INpact étant avant tout votre journal.

Est-ce que je garde l’avis de « mes Gen Z » par la suite ? N’hésitez pas à utiliser les commentaires ci-dessous pour nous dire ce que vous attendez du test à venir de ce mobile, ce que vous souhaiteriez idéalement y voir/lire. J’essaierai de m’ajuster en conséquence.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !