Au CERN, le Grand collisionneur de Hadrons s’améliore avant de reprendre du service

Les scientifiques dans les starting-blocks
Tech 1 min
Au CERN, le Grand collisionneur de Hadrons s’améliore avant de reprendre du service
Crédits : CERN

Alors que la troisième période d’exploitation du Grand collisionneur de hadrons va débuter, les travaux continuent bon train. De nombreuses améliorations ont été apportées au cours des derniers mois, certaines plus délicates que d’autres. Même si les travaux ne sont pas encore terminés, la haute luminosité est déjà en ligne de mire.

Depuis fin 2018, le Grand collisionneur de Hadron (LHC) du CERN est dans son deuxième long arrêt technique (LS2)… et quand on parle d’un arrêt long ce n’est pas galvaudé. Après plusieurs reports pour cause de pandémie mondiale, « le nouveau calendrier du LS2 prévoit ainsi la circulation dans le LHC des premiers faisceaux tests fin septembre 2021 ».

Mais il faudra encore attendre plusieurs mois pour que les expériences du LHC – ATLAS, CMS, ALICE et LHCb – « puissent, elles aussi, mener à bien leur programme d’améliorations ». Ainsi, la troisième période d’exploitation du LHC devrait débuter en mars 2022.

Du « vieux » Synchrotron à protons au tout jeune FASER

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !