iPhone (dé)verrouillé : résumé et épilogue de l’imbroglio San Bernardino

900 000 dollars pour… rien
Mobilité 1 min
iPhone (dé)verrouillé : résumé et épilogue de l’imbroglio San Bernardino

En décembre 2015, une fusillade déclenchait un affrontement brûlant entre Apple et le FBI. Au cœur du conflit, un iPhone retrouvé sur le terroriste. Le Bureau souhaitait que l’entreprise perce ses propres défenses, ce qu’elle refusait. Une faille fut finalement trouvée, au grand dam d’Apple. On connait désormais ce qui serait le fin mot de l'histoire.

La fusillade de San Bernardino, en Californie, est restée dans les mémoires. Elle est déclenchée par un couple, Sayed Rizwan Farook et Tashfeen Malik, et menée au nom de Daech. Elle fait 14 morts et 21 blessés non loin de Los Angeles à l’Inland Regional Center, organisme à but non lucratif dédié aux personnes en situation de handicap, physique ou mental.

Après la mort des deux terroristes, le FBI récupère sur le corps de Farook un iPhone 5c et l’enquête commence. À leur domicile, des preuves sont retrouvées sur leur appartenance à Daech et le smartphone devient un enjeu crucial : les données qu’ils renferment pourraient mener à d’autres membres du groupe.

L'iPhone étant verrouillé, le FBI demande l’aide d’Apple. À cette époque, iOS est en effet doté depuis peu d’une option permettant d’effacer le contenu intégral du téléphone si on enchaine dix codes erronés de verrouillage. La société se met au travail, mais le ton va très vite monter.

Le problème technique posé par le verrouillage

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !