Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Linky, Gazpar : la CNIL revient sur la collecte des données par les compteurs communicants

Ni amis, ni ennemis, bien au contraire
Tech 6 min
Linky, Gazpar : la CNIL revient sur la collecte des données par les compteurs communicants
Crédits : ERDF

La CNIL détaille les conditions de collecte de données et de transmission au gestionnaire de distribution par les compteurs communicants Linky et Gazpar. Si certaines informations sont envoyées par défaut, d'autres nécessitent l'accord explicite de l'abonné en amont.

Cela fait deux ans que les déploiements des compteurs communicants Linky (électricité) et Gazpar (gaz) ont commencé en France. Leur installation a soulevé de nombreuses craintes de la part de certains, notamment sur les risques liés aux émissions d'ondes, mais balayés par plusieurs études (nous y reviendrons).

Alors que plus de 7 millions de compteurs sont d'ores et déjà installés dans l'Hexagone – l'objectif est d'en poser 35 millions d'ici 2021) – la CNIL revient sur les questions de récupération et d'utilisation des données liées à la consommation des foyers.

Une collecte journalière par défaut

« Ces compteurs communicants sont capables de relever à distance des données de consommation plus fines que les compteurs traditionnels (données de consommation quotidiennes, horaires, voire à la demi-heure pour l’électricité) » rappelle la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Elle ajoute que cela ne concerne évidemment que la consommation globale du foyer, sans le détail de chaque appareil.

De plus, l'utilisation des données produites par Linky et Gazpar est strictement encadrée par le code de l'énergie. Ainsi, par défaut, Enedis et GRDF peuvent les récupérer par journée entière et les mettre gratuitement à disposition de l'abonné afin qu'il puisse avoir un historique.

Enedis (anciennement ERDF) précise de son côté que ces informations « sont envoyées une fois par mois uniquement à votre fournisseur d’électricité afin d’établir votre facture ».

Des données plus fines et/ou un transfert à des tiers après accord

A contrario, la collecte de données plus fine (par heure ou demi-heure) « n’est pas automatique » et ne peut se faire qu'avec l'accord de l'usager. Néanmoins, le gestionnaire du réseau de distribution peut ponctuellement les récupérer « lorsqu’elles sont nécessaires à l’accomplissement des missions de service public » précise la commission des libertés. Par exemple pour planifier l'entretien du réseau ou y intégrer des énergies renouvelables.

De même, la transmission de données à un tiers ne peut se faire qu'après accord du consommateur. Dans tous les cas, l'abonné peut consulter ses relevés, activer ou supprimer la collecte horaire et suspendre la transmission à des tiers depuis son espace client. Ces options peuvent être modifiées aussi souvent que nécessaire.

Linky compteurs communiquants cnil

Un stockage des données local arrive sur Linky

Si le code de l'énergie prévoit que les données peuvent être stockées en local sur le compteur, ce service « n’est pas encore mis en place par Enedis pour des raisons techniques » précise la CNIL, sans plus de détails. Lorsque ce service sera en place, l'abonné pourra alors garder l'ensemble des données de consommation dans son compteur, sans les transmettre au gestionnaire de réseau ou à un tiers.

« L’abonné devra pouvoir faire ce choix à tout moment, sans avoir à justifier sa décision » ajoute la CNIL. De plus, l'ensemble des relevés pourra être supprimé du compteur par l'abonné s'il le souhaite, pratique en cas déménagement par exemple.

La CNIL rappelle enfin que les données envoyées par les compteurs communicants sont chiffrées et qu'elles « ne contiennent pas de données directement identifiantes (nom, adresse, etc.) : l’affectation de la donnée au client est faite dans les systèmes d’information du gestionnaire du réseau de distribution ».

Faible exposition aux ondes pour l'ANFR, « risques sanitaires peu probables » pour l'ANSES

Pour rappel, au cours des derniers mois, plusieurs agences se sont penchées sur le cas des compteurs Linky et Gazpar concernant les ondes émises. En mai de l'année dernière, l'ANFR était la première à ouvrir le feu et annonçait une exposition très faible pour les consommateurs.

En septembre, l'agence nationale des fréquences persistait dans sa conclusion avec des mesures en conditions réelles : « Ces faibles niveaux d’exposition relevés en laboratoire et chez des particuliers confirment que la transmission des signaux CPL utilisés par le Linky ne conduit pas à une augmentation significative du niveau de champ électromagnétique ambiant ».

En décembre, c'était au tour de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) de rendre son verdict : « Les données disponibles à ce jour amènent l’Agence à conclure à une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants radioélectriques (gaz et eau) et les autres (électricité), dans la configuration de déploiement actuelle, engendre des effets sanitaires à court ou long terme ».

Les opposants restent actifs...

Bref, la CNIL, l'ANFR et l'ANSES ne relèvent pas de soucis particuliers avec les compteurs communicants, mais cela ne suffit pas à apaiser leurs opposants. Certains refusent en effet l'installation des nouveaux compteurs, quand la CNIL explique que « la généralisation des compteurs résulte d’une obligation légale de modernisation des réseaux qui répond à des directives européennes. Vous n’avez donc pas le droit de vous opposer au changement du compteur d’énergie de votre logement ».

Parmi les griefs, la question des ondes revient régulièrement, celle des données personnelles aussi, mais il y a également d'autres sujets de discorde. Par exemple, des utilisateurs s'insurgent que le fournisseur puisse couper le compteur Linky à distance.

L'UFC-Que Choisir fait le point et publie une étude

Cet été, l'UFC-Que choisir s'était penchée sur cette question. L'association explique que, légalement, Enedis ne peut couper l'électricité à distance que dans trois cas : quand un appartement est inoccupé et ne dispose plus d’un contrat de fourniture, pour délester le réseau temporairement et de manière sélective, et à la demande de l’occupant.

Par contre, « Enedis ne peut pas couper l’électricité à distance en cas d’impayé. La procédure prévue par la commission de l’énergie oblige Enedis à faire déplacer un technicien » ajoutait l'association. De plus, « sauf quelques cas fortement médiatisés qui nécessitent une analyse précise, l’UFC-Que Choisir ne dispose pas d’éléments prouvant que le compteur Linky entraîne une augmentation de la consommation et de la facture ».

Enfin, l'association prend les devants et réaffirme malgré tout qu'elle est défavorable à Linky à cause du « manque d’intérêt économique que présente le déploiement du compteur ». Pour rappel, son déploiement sur la France est estimé à 5 milliards d'euros.

Tout n'est pas rose non plus lors de sa mise en place. Selon une étude publiée fin septembre par l'UFC-Que Choisir sur plus de 2 000 de ses lecteurs équipés de Linky, 69 % le trouvent inutile et 26 % constatent au moins un dysfonctionnement. Plus problématique, l'association évoque « une scandaleuse impunité d'Enedis » : « Passage en force, défauts de câblage, refus de prise en charge des problèmes consécutifs à la pose de compteurs Linky. La société Enedis accumule les erreurs sans avoir à rendre de comptes ».

Autant dire que la situation ne va pas se régler d'un coup de baguette magique...

Linky UFC-Que ChoisirLinky UFC-Que Choisir
Crédits : UFC-Que Choisir

99 commentaires
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 22/11/17 à 16:07:07

Ce qui serais cool ça serais de casser les pris sur certains composants électronique du genre récepteur Bluetooth / wifi / relais et de pouvoir avoir une prise intelligente pour chaque appareil et en voir la consommation en temps réèl. Actuellement avec linky c'est global ce qui oblige à allumer les appareil un à un puis de faire l'addition.

D'ailleurs en parlant de ça, il y à pas une api pour linky ? Passé une certaine consommation les plomb saute chez moi, avoir une app qui m'alerte en temps réel sur mon pc / smartphone pour me prévenir avant que ça saute ça serais cool. Dans l'absolu j'aimerais bien un délire domotique ou lorsque j'allume mon four l'inutile s'éteint automatiquement pour ne pas que les plombs sautent.

Avatar de xhark INpactien
Avatar de xharkxhark- 22/11/17 à 16:10:08

Ce que tu évoques c'est du délestage, et ça peut se faire sur tout tableau électrique moyennant une modification des éléments. Pour ta conso tu peux te connecter sur la prise téléinfo avec Domoticz (ou d'autres), ainsi tu as une conso en temps réel.

Avatar de Call999 INpactien
Avatar de Call999Call999- 22/11/17 à 16:20:37

Depuis qu'ils me l'ont installer, mon ballon d'eau chaude ne se met plus en route tout seul en heure creuse. :censored:
 
Obligé de le mettre en forçage avant d'aller dormir (quand je n'oublie pas...) et comme mes heures creuses sont a partir de 00:07 ma facture a augmenter car en + j'oublie aussi de l’éteindre le matin, du coup la journée a la moindre utilisation de l'eau chaude bam il se met en route.

J'ai bien sûr appelé ERDF mais soi disant ils ne peuvent(veulent) rien faire :censored: 

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 22/11/17 à 16:23:08

« Passage en force, défauts de câblage, refus de prise en charge des
problèmes consécutifs à la pose de compteurs Linky. La société Enedis
accumule les erreurs sans avoir à rendre de comptes ».

A leur décharge, j'ai lu ailleurs qu'ils avaient pas mal de prestataires, quelque chose comme une trentaine différents, parce qu'ils ont des délais de fou à tenir, donc ils délèguent par territoires. Et ce sont certaines sociétés, pas toutes, qui causent ces problèmes. Donc il faut s'adresser à Enedis si on a des soucis, mais il ne faut pas croire que ce sont ses agents qui mettent la merde.

 Sinon, l'article cite la CNIL affirmant qu'on ne peut s'opposer à la pose de Linky. J'ai oublié les raisons mais il en existe. Notamment un jugement en faveur d'une personne sensible aux ondes, qui a le droit de garder son ancien compteur.

Et j'ai beau chercher sur le site d'EDF, je ne vois pas les options qui permettent de refuser l'envoi aux partenaires. J'espère que c'est désactivé par défaut, c'est bien beau de tout faire à distance, mais on n'a plus aucun interlocuteur direct au moment de l'intervention. Et j'espère aussi qu'ils ont blindé leur SI, j'imagine déjà l'actu dans quelques mois, "c'était activé par défaut, Enedis s'excuse et vous fait des bisous", mais c'est comme Uber et compagnie, c'est toujours découvert trop tard quand les données se promènent dans la nature, ou chez des "partenaires" véreux...

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 22/11/17 à 16:25:37

La prise téléinfo, c'est de l'ethernet ?
Mon compteur est dans le placard de la cage d'escalier, ça veut dire qu'on peut lire ma consommation en ouvrant la porte du placard ?

Avatar de xhark INpactien
Avatar de xharkxhark- 22/11/17 à 16:28:37

non ce n'est pas de l'ethernet, tu as juste 2 fils :http://faire-ca-soi-meme.fr/domotique/2016/09/12/module-teleinformation-tic/

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 22/11/17 à 16:30:17

ArchangeBlandin a écrit :

ça veut dire qu'on peut lire ma consommation en ouvrant la porte du placard ?

si tu as une roue qui tourne et des chiffres sur un cadran, oui, c'est ta conso
 

Avatar de xhark INpactien
Avatar de xharkxhark- 22/11/17 à 16:30:47

Si tu refuses le compteur Linky certaines régies facturent la relève à pied ensuite (forcément tu pètes leur modèle économique...)

Avatar de Burn2 Abonné
Avatar de Burn2Burn2- 22/11/17 à 16:39:53

Punaise. Je compatis.
C'est honteux ce genre de régression.
Tu es sûr qu'il n'y a rien à "reconfigurer" côté chauffe eau?

Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 22/11/17 à 16:45:22

Tu peux aussi installer une horloge sur ton tableau électrique, et la configurer aux heures creuses, pour remédier à la perte du signal.
Je sais que ce n'est pas à toi de le faire en théorie, mais ça reste toujours plus sûr que de dépendre du signal envoyé sur le réseau :)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10