Intel croque 15 % de HERE pour prendre pied dans les véhicules autonomes

Ça flambe à Las Vegas
Economie 2 min
Intel croque 15 % de HERE pour prendre pied dans les véhicules autonomes
Crédits : 4FR/iStock

Intel poursuit ses efforts dans les domaines de l'automobile et de l'internet des objets. Le géant de Santa Clara vient d'annoncer l'acquisition de 15 % du capital de HERE (ex-Nokia), y rejoignant ainsi d'importants constructeurs automobiles.

Alors que le CES s'apprête à ouvrir ses portes, Intel n'a pas attendu le coup d'envoi du salon pour communiquer sur certaines de ses annonces. Ainsi, le spécialiste des semi-conducteurs déclare avoir racheté 15 % de HERE, une entreprise spécialisée dans la fourniture de cartes et de services de localisation, dans les domaines de l'automobile et de l'Internet des objets. 

Intel veut prendre place dans les voitures

« Les voitures sont en train de devenir un des appareils les plus intelligents et les plus connectés », explique Brian Krzanich, le PDG d'Intel, pour expliquer cette transaction. « Nous voulons travailler avec HERE et ses partenaires automobiles pour proposer une base technique robuste pour les véhicules intelligents et connectés du futur ». Un secteur sur lequel certains de ses concurrents, comme NVIDIA ou Qualcomm, sont déjà très affairés.

En ce moment, HERE planche sur une plateforme de localisation et de cartographie spécifique aux voitures autonomes. Intel pourrait vouloir en profiter pour y glisser plusieurs de ses technologies et pourquoi pas certaines de ses puces, si l'occasion devait se présenter. La présence de groupes tels que Audi, BMW et Daimler au capital de HERE pourrait par ailleurs faciliter les discussions allant dans ce sens. 

Intel est également partenaire de Mobileye aux côtés de BMW et n'en est donc pas à sa première incursion dans le domaine des véhicules autonomes. L'entreprise fournissait il y a encore peu le système de pilotage automatique des Tesla Model S et X actuellement en cicrculation, mais cet accord a été rompu peu après un accident mortel mettant potentiellement en cause le système.

HERE veut disposer d'une plateforme performante

De son côté, HERE met l'accent sur la nécessité de disposer d'une grande puissance de calcul dans les voitures : « disposer d'une représentation en temps-réel, fiable et en haute définition du monde réel revêt une importance critique pour la conduite autonome, et y parvenir nécessite de disposer de plateformes plus performantes dans les véhicules », fait ainsi valoir Edzard Overbeek, le PDG de l'entreprise néerlandaise.

La transaction doit être finalisée au cours du premier trimestre et reste soumise à l'approbation de diverses autorités de la concurrence. Aucun montant n'a été dévoilé, mais on rappellera que l'entreprise a été rachetée par le consortium Audi - BMW - Daimler pour 2,55 milliards d'euros en décembre 2015. La valorisation du groupe doit donc très certainement se situer dans les mêmes environs.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !