Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Windows 10 sur ARM réclamera au minimum un Snapdragon 835

Simple question de performances ?
Logiciel 2 min
Windows 10 sur ARM réclamera au minimum un Snapdragon 835

Microsoft a annoncé mercredi soir une version spéciale de Windows 10 compilée en ARM64 pour un nouveau type de PC que l’éditeur décrit comme « cellulaire ». Cependant, il n’est pas question de mettre à jour les produits existants, et les premiers commenceront avec un Snapdragon 835.

L’annonce en a surpris plus d’un, surtout après l’échec de Windows RT : Microsoft revient sur la plateforme ARM. Techniquement, on pourrait arguer que l’éditeur n’en est jamais vraiment parti, Windows 10 Mobile étant justement une version compilée pour ARM du système. Mais on parle ici de PC qui auraient cette fois la capacité de lancer les applications Win32 tierces, via un émulateur spécifique.

Un Snapdragon 835 au minimum

Microsoft ayant fait la démonstration sur un Snapdragon 820 épaulé par 4 Go de mémoire vive, certains se sont demandé si des produits existants ne pourraient pas être mis à jour avec cette nouvelle version, particulièrement les smartphones. La réponse est non : il faudra impérativement de nouveaux matériels, les premiers modèles embarquant le prochain Snapdragon 835.

La sentence a été confirmée à Neowin. On ne sait pas exactement pourquoi ce modèle en particulier est attendu, mais on peut supposer qu’il s’agit tout simplement d’une question de performances. Même si la démonstration montrait une réactivité honorable pour le lancement des applications Win32, l’émulation est un processus très gourmand en puissance, une bonne partie étant investie dans la conversion des instructions liées à une architecture spécifique.

Le Snapdragon 835, annoncé le mois dernier, possède selon Qualcomm des performances supérieures de 27 % au Snapdragon 821, lui-même 10 % au-dessus du 820. Le nouveau SoC n’est pas attendu avant le printemps prochain, et il faudra donc encore plusieurs mois avant que n’arrivent les premiers PC cellulaires, qui risquent d’entrer en confrontation directe avec les Chromebooks.

Quid des pilotes et des autres fabricants de SoC ?

Notez que Microsoft devra également répondre à certaines questions en suspens. Par exemple, sur la possibilité plus tard que ces PC utilisent des SoC d’autres constructeurs. L’annonce du partenariat avec Qualcomm verrouille de fait le sort des futures machines, mais il n’est pas impossible que Microsoft ouvre la voie à d’autres partenaires, à moins que la technique utilisée ne fasse appel à des extensions spécifiques.

L’autre grande question concerne les pilotes : Microsoft va-t-il fournir la totalité du stock actuel en version ARM64 ? L’éditeur a sans aucun doute prévu une conversion de la base fournie avec le système, mais qu’en est-il de ceux présents sur Windows Update ? Sans parler des équipements spécifiques qui peuvent nécessiter des pilotes adaptés fournis par les constructeurs.

La société devrait cependant aborder ces points dans les mois qui viennent, ne serait-ce que pour préciser ce qui sera possible ou non, par exemple dans une FAQ.

71 commentaires
Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 09/12/16 à 10:49:02

en gros ms va ressortir des tablette avec w10 sous arm, j'ai bon ?

Avatar de tefze1 INpactien
Avatar de tefze1tefze1- 09/12/16 à 10:49:12

Encore une fois ceux qui ont cru en Continuum vont devoir encore changer de terminal...

Sale habitude chez MS

Avatar de t1nt1n INpactien
Avatar de t1nt1nt1nt1n- 09/12/16 à 10:50:24

Quelqu'un peut m'expliquer l'interêt pour Microsoft de proposer l'émulation win32 sur ARM? Les avantages d'ARM face à x86 (la performance énergétique je crois) seraient pas nullifiés par l'émulation qui est gourmande en ressources?

Édité par t1nt1n le 09/12/2016 à 10:50
Avatar de Meewan Abonné
Avatar de MeewanMeewan- 09/12/16 à 10:52:54

Le systeme sst en arm natif (donc peu groumand) et l'emulateur win32 permet d'acceder au tres nombreuses applications tierces. Ensuite ce que tu achetes sur le store est probablement compilé pour arm

Avatar de La Loutre INpactien
Avatar de La LoutreLa Loutre- 09/12/16 à 10:53:27

Donc en gros, la prochaine Surface sera sur ARM ?
Ou il va y avoir 2 types de plateforme, une Intel et une ARM ?

Édité par Aces le 09/12/2016 à 10:53
Avatar de alegui INpactien
Avatar de aleguialegui- 09/12/16 à 10:56:15

Ca permet de faire des machines (plutôt des spartphones) à très faible consommation d'énergie, chose difficile à faire en x86 (surtout vu la dynamique actuelle d'Intel sur ce marché, en plein retrait après des pertes colossales sur ce segment), en supportant les logiciels win32 (vu l'échec cuisant de windows RT), tout en favorisant les applications nativement compatibles (=qui passent par le store).

Faut dire que sinon, le store n'a pas tellement d'intérêt ; pour ma part je m'en suis passé (sauf un test) depuis qu'il a été lancé.

Édité par alegui le 09/12/2016 à 10:56
Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 09/12/16 à 10:58:44

Pas sûr que la sauce prenne. D'une part lancer une app Win32 sur un écran de 5", ben faut en vouloir (testé, c'est inexploitable) et d'autre part, Windows RT est encore assez frais dans les mémoires et UWP ne prend déjà pas spécialement ...

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 09/12/16 à 11:01:19

Reste une grande inconnue : ces futurs PC sous ARM auront-ils un bootloader verrouillé, ou bien on pourra y installer un Linux ?

Avatar de Slash INpactien
Avatar de SlashSlash- 09/12/16 à 11:21:25

A mon avis, dans un premier temps il y aura les deux, ARM pour le bas de gamme et Intel pour le haut de gamme des Surface.
 
Ne pas oublier aussi que Qualcomm s'est récemment lancé dans les puces pour serveurs à base d'architecture ARM, pas sûr que MS n'ait en tête que le mobile/portable en poussant Windows on ARM (qui n'est que RT + Emulateur Win32 au final)

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 09/12/16 à 11:25:46

alex.d. a écrit :

Reste une grande inconnue : ces futurs PC sous ARM auront-ils un bootloader verrouillé, ou bien on pourra y installer un Linux ?

Ou un bsd :yes:
Ou ce qu'on veut, en fait.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8