Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Google : les voitures autonomes, les cyclistes et l'intelligence artificielle

Courtoisie et anticipation sont les maitres mots
Tech 2 min
Google : les voitures autonomes, les cyclistes et l'intelligence artificielle
Crédits : jurvetson (CC BY 2.0)

Les cyclistes ne sont pas des usagers de la route comme les autres. Les voitures autonomes doivent les prendre en compte afin de les protéger correctement. Google donne des détails sur la manière dont sa flotte les gère.

Tous les mois, Google publie un bilan d'activité de ses voitures autonomes qui sont en circulation. L'occasion de faire le point sur les petits accrochages, mais aussi de donner quelques détails côté fonctionnalités. En ce mois de juillet, le géant du Net revient sur le cas particulier des cyclistes.

Les cyclistes, des usagers particuliers de la route

« Les cyclistes sont rapides et agiles — se déplaçant parfois aussi rapidement que les voitures —, mais cela signifie aussi qu'il est difficile pour les autres d'anticiper leurs mouvements. Nos voitures identifient les cyclistes comme des utilisateurs particuliers de la route, et elles sont programmées pour conduire de manière conservatrice autour d'eux », explique Google. 

Un exemple parmi d'autres : lorsqu'une voiture est arrêtée sur le côté avec la portière ouverte, la voiture autonome ralentira ou bien se décalera afin de laisser suffisamment de place au cycliste pour qu'il puisse passer en toute sécurité, malgré cet obstacle imprévu.

Dans un registre différent, si un cycliste se place au milieu d'une voie, les voitures de Google « respectent cette indication » et restent derrière le vélo, même s'il y a suffisamment de place pour le doubler (sauf à changer de voie évidemment). Lors d'une conférence SXSW au mois de mars, Google donnait un exemple en vidéo d'une situation à risque qu'une voiture autonome doit pouvoir détecter rapidement.

L'intelligence artificielle à la rescousse pour les détecter

De manière plus générale, les voitures sont également capables de comprendre certains signaux envoyés par les cyclistes, comme lorsqu'ils lèvent une main pour signaler leur intention de changer de direction. Mais, bien souvent, la main est levée avant l'intersection et remise sur le guidon lorsqu'il s'agit de commencer à tourner pour éviter une chute dans le virage. Ce comportement est également pris en compte par les Google Car qui se souviennent qu'un cycliste avait levé la main il y a peu.

Google CarGoogle Car

De bonnes intentions, encore faut-il réussir à identifier les vélos sur la route. Pour cela, l'intelligence artificielle est entrainée avec de l'apprentissage profond. Les voitures ont analysé des milliers de vélos de différentes tailles, couleurs et avec des sièges divers et variés. Cela comprend aussi les tandems, les vélos-conférence, les monocycles, etc.

Deux accidents mineurs en juin, sans que les voitures de Google soient en cause

Quoi qu'il en soit, Google en profite pour indiquer que deux accidents impliquant une de ses voitures autonomes se sont déroulés dans le mois de juin. Dans les deux cas, il ne s'agit que d'un peu de tôle abimée, sans aucune conséquence pour les passagers de la voiture, contrairement à l'accident mortel de la Tesla Model S avec le pilotage automatique activé. Selon le rapport de Google, ses deux voitures n'étaient pas en tort.

128 commentaires
Avatar de le hollandais volant Abonné
Avatar de le hollandais volantle hollandais volant- 05/07/16 à 10:10:56

Idéalement, c’est à l’infrastructure d’être faite de telle façon que les piétons et cyclistes n’aient jamais à croiser une voie automobile (un inversement). Une piste cyclable et un trottoir séparée par une barrière ou un terre-plein ferait l’affaire.

Édité par le hollandais volant le 05/07/2016 à 10:11
Avatar de MaiEolia INpactien
Avatar de MaiEoliaMaiEolia- 05/07/16 à 10:16:26

C'est moi ou sur la vidéo le mec en face coupe complètement le virage avec son vélo :fou:

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 05/07/16 à 10:24:20

Mouais enfin si c'est comme la tesla soit disant infaillible, on a déjà un mort parce que la voiture n'a pas fait la différence entre une remorque de camion et le ciel.

Avatar de Just1_ Abonné
Avatar de Just1_Just1_- 05/07/16 à 10:29:53

Les véhicules Tesla sont équipés du minimum syndicale en terme de capteur surtout comparé à une google car par exemple.

Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 05/07/16 à 10:31:37

Le truc c'est que ca implique de détruire quasi tous les centre villes, en particulier les plus anciens.

Pour la Tesla, elle n'a jamais été annoncée comme infaillible, mais suffisamment sure.
Un accident sur des centaines de  millions de km cumulé parcouru, c'est assez faible.

a l'heure actuelle, y'a environ 0,44 accident / 100 millions de km voyageur pour les voitures
et un peu moins de 0,2 accident / 100 milions de km voyageur  pour la Tesla

 

Édité par Northernlights le 05/07/2016 à 10:36
Avatar de seb2411 INpactien
Avatar de seb2411seb2411- 05/07/16 à 10:38:52

darkbeast a écrit :

Mouais enfin si c'est comme la tesla soit disant infaillible, on a déjà un mort parce que la voiture n'a pas fait la différence entre une remorque de camion et le ciel.

Personne n'a jamais dit que c’était infaillible. Et il y a une grosse différence de techno entre les Google Car et les Tesla. De plus Google, au moins, ne vend pas encore ces voitures et toutes celle qui roulent sont en expérimentation.

Avatar de Folgore INpactien
Avatar de FolgoreFolgore- 05/07/16 à 10:40:53

Ca reste quand meme des véhicules intéressants pour les handicapés :yes:

Avatar de GierrePattaz INpactien
Avatar de GierrePattazGierrePattaz- 05/07/16 à 10:45:39

les vélos-conférence

Autrement, nommé "Rosalie" (Je ne connaissais d'ailleurs pas le terme de vélo-conférence) .. :)

Avatar de versgui Abonné
Avatar de versguiversgui- 05/07/16 à 10:51:51

Je ne crois pas qu'ils aient jamais présenté le truc comme "infaillible", jamais un constructeur ne s'y risquera.
Le conducteur reste maitre de son véhicule et doit pouvoir reprendre la main à tout instant, c'est juste une assistance à la conduite.
 Apparemment, le conducteur mort était en train de regarder un DVD...

Édité par versgui le 05/07/2016 à 10:53
Avatar de JustMe INpactien
Avatar de JustMeJustMe- 05/07/16 à 10:53:42

Visiblement tu es mal informé, Tesla depuis le début insiste sur le fait qu il s agit d une conduite assisté et non autonome qui nécessite que le conducteur soit pleinement actif (déjà eu des maj de la voiture pour obliger le conducteur a s impliquer dans la conduite)

Si je dis pas de bêtise au USA, la tesla est catégorie 2 et la Google car cat 4.
Ce qui implique aux yeux de la loi et du conducteur pas du tout les même limitées et obligations

Niveau capteurs et algo la tesla et la Google car n ont rien en commun... comme beaucoup dit dans l actu du mort, la tesla n à pas la variété de capteurs suffisant pour detecter certain obstacles.
Avant le mort en volant, il y avait eu aussi le cas d une voiture qui s était encastré dans un camion alors que son conducteur avait utilisé à distance la fonction de stationnement automatique de la tesla

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 13
  • Introduction
  • Les cyclistes, des usagers particuliers de la route
  • L'intelligence artificielle à la rescousse pour les détecter
  • Deux accidents mineurs en juin, sans que les voitures de Google soient en cause
S'abonner à partir de 3,75 €