NVIDIA et Samsung trouvent un terrain d'entente sur leurs brevets

The Final Countdown
Droit 2 min
NVIDIA et Samsung trouvent un terrain d'entente sur leurs brevets
Crédits : serggn/iStock/Thinkstock

Après plus d'un an de disputes autour de quelques poignées de brevets, NVIDIA et Samsung ont fini par se serrer la main et mettre fin à leurs poursuites respectives. Un accord qui permet au caméléon de ne plus risquer de voir ses produits interdits de vente aux États-Unis.

Depuis le mois de septembre 2014, NVIDIA et Samsung s'époumonent dans des procédures concernant la violation supposée de plusieurs brevets. La marque au caméléon estimait ainsi que le géant coréen exploitait plusieurs de ses secrets dans ses SoC Exynos et souhaitait faire interdire à la vente les Galaxy S4, S5 et Galaxy Note sur le territoire américain. Samsung avait répliqué en lançant une autre procédure dans laquelle NVIDIA était accusée de profiter de brevets coréens.

NVIDIA était passé sur la défensive

Dans un avis préliminaire, l'International Trade Commission des États-Unis, avait fait savoir que la procédure du fabricant de puces graphiques n'était pas fondée, soit parce que ses brevets n'étaient pas enfreints, soit parce qu'ils n'étaient pas valides, laissant donc le champ libre à Samsung. 

Quelques mois plus tard, le conglomérat coréen prendra sa revanche grâce au même organisme, qui confirmera que NVIDIA a violé trois de ses brevets et qu'une étude plus approfondie devra fixer le montant des dommages auxquels Samsung peut prétendre. Cette procédure n'est finalement pas allée jusqu'à son terme, et il s'en est fallu de peu.

Un accord pour éviter le procès

À quelques heures seulement de l'annonce de la décision finale de l'International Trade Commission à Washington, les deux entreprises ont conclu un accord transactionnel mettant un terme à toutes les poursuites. Les deux groupes se sont engagés à s'accorder mutuellement des licences d'utilisation pour « un petit nombre de brevets », mais il n'est pas question d'accords à plus grande échelle.

Seule certitude, en cédant ainsi à Samsung, la marque au caméléon s'est épargnée le paiement de lourdes pénalités. Il reste toutefois encore à voir le montant payé par les deux entreprises pour leurs licences, donnée sur laquelle elles ne se sont pas étendues.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !