L'opérateur américain Comcast rachète DreamWorks pour 3,8 milliards de dollars

Kung Fu Panda contre les Minions
Economie 2 min
L'opérateur américain Comcast rachète DreamWorks pour 3,8 milliards de dollars

Le câblo-opérateur américain Comcast, vient d'annoncer l'acquisition du studio d'animation DreamWorks, via sa filiale NBCUniversal. Une opération évaluée à plus de 3,8 milliards de dollars.

La grande marotte du moment pour les fournisseurs d'accès à internet et les opérateurs téléphoniques consiste à mettre la main sur des entreprises spécialisées dans la production de contenus. En France on peut observer le phénomène du côté de chez SFR avec Zive et ses investissements dans la presse, tandis qu'aux États-Unis Verizon s'est illustré en rachetant AOL et en cherchant à croquer Yahoo.

360 millions de dollars de pertes en deux ans

Comcast, l'un des principaux câblo-opérateurs américains, n'est pas en reste et vient de mettre la main sur le studio DreamWorks, à qui l'on doit Shrek, Madagascar ou Kung Fu Panda. Montant de l'opération : 3,8 milliards de dollars, pour une entreprise dont le chiffre d'affaires en 2015 était de 915 millions de dollars, et a cumulé plus de 360 millions de dollars de pertes ces deux dernières années.

Ce montant est supérieur de 27 % à la capitalisation boursière du studio avant l'annonce (41 dollars par action) et sera entièrement réglé en cash par le géant américain. Le premier bénéficiaire n'est autre que Jeffrey Katzenberg, le patron de DreamWorks, qui détenait jusqu'ici 60 % du capital de son entreprise et empochera environ 2,3 milliards de dollars, en plus d'une éventuelle indemnité de départ. L'opération doit être validée avant la fin de l'année, le temps pour les autorités de la concurrence de rendre leur avis sur ce rachat.

Comcast veut étoffer son catalogue de contenus et de produits dérivés

L'opérateur compte rapprocher DreamWorks de son studio d'animation maison, Illumination Entertainment, rendue célèbre par le film Moi, moche et méchant, mais surtout par les Minions, omniprésents dans les rayons jouets ou les parcs d'attractions. Comcast s'appuie en effet assez largement sur les produits dérivés et ses parcs à thème sous la marque Universal Studios, pour rentabiliser ses diverses franchises.

Comcast n'évoque pas pour l'instant de synergies, mais il est peu probable que l'entreprise ne profite pas de l'opération pour réorganiser ses studios de production, d'autant plus qu'en l'état, DreamWorks n'est pas rentable. Il ne reste donc plus qu'à espérer que les coupes ne seront pas trop franches.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !