Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Toshiba supprime 6 800 postes et s'attend à de très lourdes pertes

Hara-kiri
Economie 2 min
Toshiba supprime 6 800 postes et s'attend à de très lourdes pertes
Crédits : prosot-photography/iStock/Thinkstock

Sale temps chez Toshiba. Suite au scandale comptable révélé en juillet dernier, le conglomérat japonais doit se lancer dans une importante restructuration. Résultat des courses : 4,2 milliards de dollars de pertes nettes attendues cette année, et 6 800 employés laissés sur le carreau.

En juillet dernier, une vague de démissions changeait la face du conseil d'administration de Toshiba. Entre 2008 et 2014, trois des PDG du conglomérat et leurs collaborateurs ont falsifié les comptes afin de gonfler le résultat net de la société pendant ces six années. Au total, leurs manipulations ont fait apparaître pour 1,1 milliard de bénéfices indus sur l'ensemble de la période, et ont forcé Hisao Tanaka et plusieurs membres du conseil d'administration à démissionner. 

Le grand chambardement

Depuis le mois de juillet, la nouvelle direction tente de mettre en place des solutions pour corriger les errements des anciens dirigeants. Cela passe notamment par une importante restructuration qui permettra à l'entreprise de faire fondre significativement sa masse salariale. 

Première étape : la vente d'une usine de fabrication de téléviseurs en Indonésie. Celle-ci compte environ 1 200 salariés et c'est le conglomérat chinois Skyworth qui s'en porte acquéreur, pour un montant estimé à 25 millions de dollars. Pas encore de quoi complètement renflouer Toshiba, mais c'est un début.

D'une manière plus globale, la division Lifestyle de Toshiba, qui regroupe ses activités dans les domaines des ordinateurs individuels, des téléviseurs et des appareils électroménagers, va devoir se séparer de 30 % de ses effectifs, ce qui correspond à un total de 6 800 personnes. En ce qui concerne directement le marché des PC, Toshiba se concentrera sur les machines dédiées aux entreprises, et ne visera les particuliers qu'au Japon et aux États-Unis. La marque fera donc prochainement ses adieux aux étals européens.

Des pertes colossales cette année

Compte tenu de la situation, Toshiba a annoncé des prévisions très sombres pour l'exercice fiscal en cours. Le conglomérat s'attend à un chiffre d'affaires de 6 200 milliards de yens (47 milliards d'euros), en baisse de 7 % sur un an, avec des pertes nettes de 550 milliards de yens, soit environ 4,2 milliards d'euros, contre un déficit de 37,8 milliards de yens (286 millions d'euros) un an auparavant. 

La société qui avait déjà subi une importante claque en juillet suite à la démission de certains de ses dirigeants, vient d'être à nouveau sanctionnée par les marchés boursiers. Aujourd'hui à Tokyo, l'action du groupe perdait 9,8 % de sa valeur, alors que le Nikkei ne reculait que de 0,4 points. En six mois, Toshiba a perdu 40 % de sa valeur, et n'est désormais plus valorisée qu'à 8,2 milliards d'euros sur les marchés, trois fois moins qu'Hitachi, Sony ou Panasonic.

18 commentaires
Avatar de caoua INpactien
Avatar de caouacaoua- 22/12/15 à 07:50:56

De moins en moins de consommateurs peuvent encore se permettre d'acheter du matériel informatique, et vu que les riches sont de plus en plus riche, c'est normal que son concurrent fruitier sans saveurs, face lui des bénéf de ouf, étant donné que ces riches se reconnaissent entre eux par des i-signes communautaires.
:D

Édité par caoua le 22/12/2015 à 07:51
Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 22/12/15 à 07:57:23

Hara-kiri

ou Seppuku?

Avatar de Fenris INpactien
Avatar de FenrisFenris- 22/12/15 à 08:39:45

Cela prouve seulement que la croissance infinie n'est viable à long terme que si on reste dans le peloton de tête... Et que de plus en plus de gens soit ne sont plus séduits par les pc assemblés, soit préfèrent les monter eux-mêmes.

Sans parler des merdes que Toshiba devait foutre comme les autres sur ses systèmes pré-installés, mais les clients qui s'en soucient doivent à mon avis être bien minoritaires.

Après pour les appareils EM je ne connais pas l'audience, mais bon il y a tellement de concurrence dans ces produits qu'il semble normal qu'un acteur finisse pas décrocher, à un moment ou un autre...

Ce qui est le plus navrant reste les licenciements massifs : si personne ne s'inquiète de préparer des plans de replacement, ça fait quand même un paquet de salariés à la rue au final...
D'autant que les types qui travaillent dans les chaînes de montage, je sais pas s'ils pourront retrouver rapidement un emploi (là aussi la concurrence doit être rude, étant donné la faible qualification nécessaire).

Édité par Fenris le 22/12/2015 à 08:42
Avatar de Inpacteur d'occasion Abonné
Avatar de Inpacteur d'occasionInpacteur d'occasion- 22/12/15 à 09:04:50

En sous titre j'aurais bien vu toshi boit la tasse.

Avatar de jeje07bis INpactien
Avatar de jeje07bisjeje07bis- 22/12/15 à 09:12:33

Fenris a écrit :

Et que de plus en plus de gens soit ne sont plus séduits par les pc assemblés, soit préfèrent les monter eux-mêmes.

ça reste à démontrer.

Avatar de darkandy INpactien
Avatar de darkandydarkandy- 22/12/15 à 09:23:37

Ouais bah mon LCD Toshiba REGZA de 107cm (et non 102 cm) vieux de 7 ans fonctionne toujours à merveille, et le son est bon (Dolby Digital Plus et SRS) comparé à d'autre LCD d'aujourd'hui ultra fin et leur bout de papier en guise de son ^^ De la bonne came à l'époque.

Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 22/12/15 à 09:36:05

gokudomatic a écrit :

ou Seppuku?

tu seppu?

Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 22/12/15 à 09:51:40

MuadJC a écrit :

tu seppu?

yama memoaru ki fulanchu.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 22/12/15 à 10:41:26

Fenris a écrit :

(...)

Oui mais non (enfin pas seulement)
Fukushima a aussi fait mal à Toshiba (c'est eux qui ont fourni le réacteur qui a fondu après le tsunami).

Ils ont alors choisi de mentir sur quasi tous leurs chiffres pour maintenir la confiance des investisseurs/de la bourse.
On rajoute à ça le rachat d'OCZ dont je ne sais pas s'il a été rentabilisé/rentable et plein de mauvaises pratiques qui courent probablement sur plusieurs années dans plusieurs de leurs département.

Ce qui arrive aujourd'hui est malheureusement logique : la boite est trop grosse pour l'activité qu'elle représente (pas le secteur hein, le business) et c'est l'emploi qui sert de première variable d'ajustement (je parie pour quelques cession d'actifs aussi à court/moyen terme) :/

gokudomatic a écrit :

yama memoaru ki fulanchu.

joli :neuf:

Édité par WereWindle le 22/12/2015 à 10:42
Avatar de GérardMansoif Abonné
Avatar de GérardMansoifGérardMansoif- 22/12/15 à 11:12:44

Toshiba paie surtout ses erreurs de management. Dans un autre article trouvé sur le net, il y est expliqué que les employés doivent à tout prix réussir sous peine de déshonneur. Cela a entraîné les falsifications volontaires citées ci-dessus.

Je vais me permettre de refaire le monde. Mais si Toshiba avait agité avec plus de lucidité, de précaution et de transparence depuis 2008, la gangrène n'aurait pas gagné l'entreprise comme c'est le cas aujourd'hui.

Il est même prévu de vendre la société par appartement tellement le travail de reconstruction est impossible. Toshiba va ainsi vendre ses "assets" usine, brevets... Et qui sait soit conserver ce qui marche bien, soit réapparaître sous une forme.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2