Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Zynga rachète un incubateur d'entreprises fondé par son PDG

Seems legit
Economie 2 min
Zynga rachète un incubateur d'entreprises fondé par son PDG

Zynga s'est lancée dans une acquisition peu banale. L'ancienne gloire des jeux sociaux vient en effet d'annoncer le rachat d'un incubateur d'entreprises qui a pour principale particularité d'appartenir à Mark Pincus, son actuel PDG.

Le nom de SuperLabs ne vous dit probablement rien, et c'est bien normal. Il s'agit d'un petit incubateur d'entreprises fondé par Mark Pincus, l'actuel PDG de Zynga. Justement l'ancien géant des jeux sociaux a décidé de croquer SuperLabs en se débarrassant de quelques poignées de ses propres actions. Un formulaire mis en ligne par la Securities and Exchange Commission (ou SEC), l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers a révélé la nouvelle et précisé les termes exacts de l'accord.

Mark Pincus percevra un dollar symbolique en échange de son incubateur, tandis que les neuf employés qui y travaillent recevront un total d'environ 1,1 million d'actions de l'éditeur, soit l'équivalent de 3,3 millions de dollars au cours actuel et 0,14 % du capital de l'éditeur. Une somme qui n'est pas aberrante au regard des 2,2 millions de dollars que Pincus déclare avoir investis. Zynga s'est également engagé à éponger le passif de l'incubateur, pour un montant de 365 000 dollars. 

La société espère bien trouver son compte dans cet investissement, qui survient quelques semaines après sa coûteuse séparation avec Don Mattrick et l'annonce d'un plan de licenciement qui concerne 18 % de ses employés. D'après le document de la SEC, elle estime que « la transaction offre une opportunité d'acquérir les services d'un maximum de neuf professionnels techniques compétents dans un marché compétitif pour l'acquisition de talents [...] Elle permet aussi à Zynga d'obtenir les droits sur des technologies et des propriétés intellectuelles qui, dans le futur, pourraient être bénéfiques pour l'entreprise ». Tout un programme. 

Concrètement, Zynga fait main basse ici soit sur les développeurs d'une technologie qui pourra lui être utile, et pourquoi pas directement sur les bases d'un jeu qui pourrait rejoindre son catalogue dans un avenir proche. Les sommes en jeu étant minimes au regard de la valorisation de l'entreprise (2,7 milliards de dollars, soit plus que Take-Two ou Ubisoft), les marchés n'ont pas significativement réagi à la nouvelle.

4 commentaires
Avatar de shadowfox INpactien
Avatar de shadowfoxshadowfox- 16/06/15 à 13:39:24

Hein, c'est quoi ce montage bizarre ? Pincus moi je rêve.

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 16/06/15 à 13:41:55

Pour le coup on peut pas parler d'enrichissement personnel, l'avenir dira si cela valait le coup.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 16/06/15 à 15:06:45

Hein ? Quoi ? Délit d'initié ? Où ça ? :keskidit:

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 16/06/15 à 15:45:31

Ricard a écrit :

Hein ? Quoi ? Délit d'initié ? Où ça ? :keskidit:

L'incubateur était coté en bourse ? Apparemment non donc où est le problème ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.