Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[MàJ] Prisons : 3 millions d’euros pour les nouveaux brouilleurs d’ondes

Thales tomber
Droit 3 min
[MàJ] Prisons : 3 millions d’euros pour les nouveaux brouilleurs d’ondes
Crédits : Manuel-F-O/iStock/Thinkstock
Mise à jour :

Contacté, le ministère de la Justice vient de nous indiquer que trois millions d’euros allaient être consacrés aux nouveaux brouilleurs d’ondes « de haute technologie » pour les prisons (voir ci-dessous). « Seize établissements seront équipés avec un engagement à hauteur de 1,44 million d’euros en 2015, 1,26 million en 2016 et 300 000 euros en 2017. » La Place Vendôme souligne également que « le choix de la technologie qui sera retenue n’est pas encore arbitré car l’évaluation de l’expérimentation menée actuellement dans deux établissements est toujours en cours ».

Alors que de récents faits divers ont démontré que certains prisonniers détenaient des téléphones portables leur permettant parfois d’aller sur Internet, le ministère de la Justice vient d’annoncer que de nouveaux brouilleurs « de haute technologie » allaient être déployés dans les établissements pénitentiaires français. Leur coût n'a pas été précisé.

Le ministère de la Justice promet une généralisation de nouveaux brouilleurs

Dans le prolongement des annonces faites par Manuel Valls au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo, Christiane Taubira a dévoilé hier les contours d’un plan intitulé « La justice contre le terrorisme » (PDF). Au total, 181 millions d’euros devraient être débloqués pour les trois prochaines années – dont 110 millions d’euros dès 2015. L’administration pénitentiaire va ainsi bénéficier d’une enveloppe de 43 millions d’euros, dont une partie servira à la « généralisation de brouilleurs de haute technologie de téléphones portables ». Aucun calendrier de déploiement n’a cependant été fourni par la Place Vendôme.

Selon l’AFP, la Garde des Sceaux a expliqué que de nouveaux appareils, conçus par Thales, venaient d’être expérimentés en Ile-de-France. Ceux-ci se montreraient plus efficaces que les brouilleurs utilisés jusqu’ici, dans la mesure où leur champ d’application serait davantage ciblé.

Le mois dernier, la ministre de la Justice affirmait encore au travers d’une réponse à une question parlementaire que les dispositifs de brouillage actuellement utilisés souffraient d’importantes limites, « notamment techniques ». En effet, expliquait Christiane Taubira, « l'évolution rapide des technologies de communication peut rendre rapidement obsolètes certains matériels déjà en place et un brouilleur couvrant une très grande zone n'est pas conforme aux normes sanitaires. De plus, outre la contrainte sanitaire, si la puissance de brouillage est augmentée de manière significative, le risque de brouiller des communications à l'extérieur de l'établissement pénitentiaire est très important et donc, nonobstant la gêne occasionnée pour les citoyens demeurant ou se trouvant à proximité de l'établissement pénitentiaire, l'administration pénitentiaire outrepasserait la réglementation et serait donc dans une situation d'illégalité ». Et ce sans parler du déploiement « très coûteux » de ces brouilleurs...

Il est à noter qu’outre ces brouilleurs, des informaticiens et « spécialistes de veille et contrôle numérique » seront recrutés, toujours sans plus de précisions.

En attendant le projet de loi sur le renseignement...

De leur côté, les services judiciaires vont recevoir une enveloppe de 56 millions d’euros, toujours sur trois ans. Une partie de cette somme devrait être consacrée au renforcement de leurs moyens informatiques, le ministère faisant explicitement référence aux opérations de type « perquisition informatique à distance, captation de données » (telles que prévues notamment au travers de la dernière loi anti-terroriste), ou bien encore de « nouvelles techniques d’analyse génétique et techniques de filatures électroniques ».

Le dossier n’est pas non plus totalement clos, puisque l’exécutif insiste sur le fait que « ces mesures doivent être mises en œuvre dans un contexte législatif adapté aux nouvelles menaces ». Le projet de loi sur le renseignement, qui devrait être déposé le mois prochain devant le Parlement, sera pour rappel l’occasion de revoir la législation sur les interceptions de communications. Des interceptions que certains parlementaires aimeraient bien voir étendues aux téléphones détenus clandestinement par certains prisonniers (voir notre article).

195 commentaires
Avatar de L3 G33K INpactien
Avatar de L3 G33KL3 G33K- 27/02/15 à 13:10:12

Et sinon, interdire l'accès à la prison avec un téléphone, ce ne serait pas plus simple, et moins cher? :reflechis:

Avatar de jethro INpactien
Avatar de jethrojethro- 27/02/15 à 13:12:53

Je ne comprends pas pourquoi la justice interdit l'usage du téléphone portable en prison.

Acharnement ?
 

Édité par jethro le 27/02/2015 à 13:13
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 27/02/15 à 13:14:32

TBirdTheYuri a écrit :

Et sinon, interdire l'accès à la prison avec un téléphone, ce ne serait pas plus simple, et moins cher? :reflechis:

hmmmm dans la mesure où la drogue y est interdite mais que tu en trouves quand même des trafics dans l'enceinte, juste "interdire" ne sert à rien, je pense.

Avatar de kras INpactien
Avatar de kraskras- 27/02/15 à 13:23:25
Édité par Vincent_H le 13/05/2015 à 15:43
Avatar de Avygeil INpactien
Avatar de AvygeilAvygeil- 27/02/15 à 13:24:13

C'est vachement facile d'introduire des objets de petite taille en prison, tu peux pas fouiller intégralement tous les visiteurs et les détenus.

 Et quand à la question de réglementer les communications des prisonniers, ça a quand même du sens là pour une fois...

Avatar de anonyme_1bf5134079a271df707c7f40edc86fdb INpactien

jethro a écrit :

Je ne comprends pas pourquoi la justice interdit l'usage du téléphone portable en prison.

Acharnement ?
 

Pour éviter les communications à l'exterieur justement ?

Faut clairement couper la prison du reste, on évitera un maximum de problemes / fuites

Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 27/02/15 à 13:24:39

C'est pour leur bien. On les empêche de se griller le cerveau avec les ondes.

Avatar de Avygeil INpactien
Avatar de AvygeilAvygeil- 27/02/15 à 13:26:52

Concernant les ordis et consoles (et télés etc...), ce sont les détenus qui se les paye, pas l'administration. Et je vois pas de mal à ça.

La prison c'est pas un endroit où tu aliènes les personnes, c'est juste un endroit où en théorie tu re-discipline, re-socialise et ré-intègre une personne. C'est pas en la traitant comme une merde que t'y arrives.

Après, qui dit ordi, dit clef 3G facilement utilisable, là c'est un autre problème...

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 27/02/15 à 13:27:45
Édité par Vincent_H le 27/02/2015 à 16:51
Avatar de pako31 INpactien
Avatar de pako31pako31- 27/02/15 à 13:27:45

Mais c'est bien sûr ! Pourquoi est-ce que personne n'y avait pensé ?
Oh, wait...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 20