Une proposition de loi veut imposer l'IPv6 dans les appareils au 30 juin 2015

IP IP IP !
Droit 3 min
Une proposition de loi veut imposer l'IPv6 dans les appareils au 30 juin 2015
Crédits : slavemotion/iStock/Thinkstock

Plus d'une vingtaine de députés français viennent de dévoiler une proposition de loi visant à « accélérer le passage à la norme IPv6 », ceci du fait de la pénurie d'adresses IPv4. Leur but est simple : forcer tous les appareils connectés à être adaptés pour l'IPv6 à compter du 30 juin 2015.

« Force est de constater que la France n’est pas prête techniquement, aujourd’hui »

Depuis de longues années, le débat fait rage. Face à l'explosion des appareils pouvant se connecter à Internet, les adresses IPv4 commencent à manquer, ce qui a incité à la création de l'IPv6, encore faut-il que ce protocole soit exploité. Il faut dire qu'il n'y a que 4,3 milliards d'adresses IPv4 possibles, et quand on sait que de nombreuses personnes ont plusieurs appareils connectés, sans même prendre en compte les entreprises, on se doute que la pénurie sur le globe n'est qu'une question de temps. Nous en parlions d'ailleurs en 2008. Il y a deux ans, l'Europe avait déjà épuisé la quasi-totalité de ses adresses, et d'autres continents sont aujourd'hui concernés.

 

L'IPv6, pour sa part, ne devrait guère poser de problème dès lors qu'en théorie, le nombre d'adresses est de 667 132 000 milliards par millimètre carré de surface terrestre. Dans la pratique, ce nombre devrait être bien plus faible, néanmoins, la pénurie parait hypothétique, quand bien même tous nos objets environnants viendraient à être connectés et donc à nécessiter une adresse spécifique.

 

Mais si le débat est sur la table depuis de nombreuses années, l'IPv6 ne s'est pas encore imposé partout. « En dépit d’appels pressants à accélérer la migration vers l’IPv6, force est de constater que la France n’est pas prête techniquement, aujourd’hui, à fonctionner avec cette norme » notent ainsi les députés à l'origine de la proposition de loi.

« Obligation de mise à la norme d’adressage IPv6 de tous les matériels »

En France, certains opérateurs ont depuis longtemps passé le cap de l'IPv6. C'est le cas de Free et SFR par exemple et depuis plusieurs années. Orange et Bouygues Telecom trainent par contre des pieds, même si des tests internes commencent enfin à être réalisés. Rajoutons que selon l'AFNIC, en 2012, 59,6 % des noms de domaines en .fr étaient compatibles IPv6, en hausse de 19 points en à peine douze mois. Un pourcentage qui doit être plus élevé aujourd'hui, même si en novembre dernier, l'AFNIC notait un fort ralentissement de la croissance, avec seulement 61,3 % des noms de domaines compatibles avec cette norme. Nous apprenions d'ailleurs que les serveurs Web sont à la traîne avec seulement 7,4 % d'entre eux compatibles IPv6, tandis que les serveurs de messagerie ne sont que 10,75% à être concernés.

 

L'Hexagone doit donc faire des efforts. Afin d'accélérer le processus, les députés souhaitent donc que tout le monde, constructeurs de périphériques comme les opérateurs, passe à la vitesse supérieure, « faute de quoi notre économie tout entière risque d’être mise à mal en cas d’épuisement total du stock d’adresses IPV4 ». Un simple article a ainsi été présenté devant les autres députés. Il vise en une « obligation de mise à la norme d’adressage IPv6 de tous les matériels (au sens large) vendus pour être connectés à Internet à partir du 30 juin 2015, mais également des périphériques destinés à la location ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !