Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Canal+ se met au Binge watching et à la diffusion (presque) simultanée

Netflix arrive ? Sans rire

L'arrivée prochaine de Netflix en France forcerait-elle les acteurs locaux à changer leurs habitudes un peu plus rapidement pour éviter le massacre ? On pourrait le croire en voyant les deux dernières initiatives prises par Canal+ en terme de diffusion de certaines de ses séries.

Regarder les épisodes d'une série chaque semaine, les uns après les autres, à raison de 24 semaines par saison... en 2014 ? Cela existe encore. Eh oui, alors que la consommation de ces contenus a largement explosé ces dernières années, et que le piratage a déjà fait des ravages dans les habitudes françaises en la matière, on trouve quelques chaînes pour continuer à s'enfermer dans ce genre de modèle, au nom de la maximisation des revenus publicitaires générés, parfois à grands coups de rediffusions.

La diffusion des séries en France : un archaïsme qui a la peau dure

Si M6 est encore l'un des spécialistes du genre, notamment avec NCIS, d'autres ont commencé à largement changer leurs habitudes. Ce n'était pourtant pas gagné, tant on part parfois de loin. Même des chaînes où les séries constituent une large part des diffusions, comme TF1 ou Canal+, se sont encore retrouvés l'année dernière à couper des séries comme Person of Interest ou Scandal à la hache, lorsque ce n'était pas tout simplement les épisodes qui étaient diffusés dans le mauvais ordre, règles du CSA obligent. Si l'on ajoute à ça les diffusions plusieurs mois après les USA, on commence à comprendre pourquoi les fans cherchent des solutions alternatives.

 

Le marché de la vidéo à la demande aurait pu être une bonne solution, mais là aussi nous avons déjà noté de nombreux abus. TF1 est largement en tête en la matière avec les tarifs plus que prohibitifs pratiqués sur son service, qui se paie le luxe de facturer certaines séries près de 50 € la saison, sans possibilité pour le fan de disposer de la moindre réduction, par pack ou par abonnement par exemple. 

 

MyTF1 VoD Location VOST US+24

Non, vous ne rêvez pas

La diffusion US+24 à la rescousse

Avec le temps, on a tout de même vu quelques initiatives intéressantes. Canal+ et OCS se sont ainsi mis à diffuser via leur service de « replay » des séries américaines en version originale sous-titrée 24 heures après leur diffusion outre-Atlantique. Si dans le premier cas, le tarif mensuel imposé par Canal+ est encore souvent jugé prohibitif, c'est différent dans le second. Il est ainsi question de seulement 12 euros par mois, malgré un catalogue plutôt complet notamment grâce au partenariat avec HBO, d'une large diffusion, d'une ouverture des applications mobiles à venir et même de la mise en place d'une lecture hors-ligne il y a quelques mois.

 

Mais même avec toutes ces initiatives, et le développement d'exclusivités pour des services de SVOD tels que Canal Play Infinity, l'arrivée du tourbillon Netflix pourrait bien faire des dégâts, surtout s'il opère non pas depuis la France, mais depuis l'étranger. Chacun cherche donc à se renforcer, et Canal+ a récemment lancé deux initiatives qui devraient plaire aux inconditionnels de séries.

 

OCS Game of Thrones Compagnon

 HBO et Game of Thrones ont largement contribué au développement d'OCS en France

Canal+ accélère le rythme et multiplie les essais

La première concerne la nouvelle saison de la série 24 : Live another day, avec le célèbre Jack Bauer, dont on vient d'apprendre qu'elle sera diffusée non pas 24 heures après les USA, mais 40 minutes seulement, histoire de s'assurer d'une bonne qualité du flux et d'éviter les déboires techniques. Un principe qui n'est pas totalement nouveau puisque France 4 avait par exemple mis en place avec la BBC une diffusion simultanée d'un épisode important de la série Doctor Who. Une pratique qui n'a malheureusement pas été généralisée à l'ensemble de la saison ou des épisodes spéciaux.  Ici aussi, cela ne concernera que les deux premiers épisodes.

 

La seconde initiative a été mise en place un peu plus tôt dans le mois et concerne Mafiosa, une production maison. En effet, Canal+ a décidé de permettre à ses abonnés de pratiquer le « Binge watching » et donc de regarder l'intégralité de la saison sans attendre quatre semaines, comme le fait Netflix avec House of Cards par exemple. À raison de deux épisodes par semaines et de huit épisodes par saison, il faut dire que le risque n'est pas énorme puisque cela n'aurait de toute façon pas été au-delà d'un mois. Une telle série n'est donc pas destinée à garder captif l'abonné sur le long terme. C'est autre chose pour celles disposant d'une vingtaine d'épisodes par saison, que les chaînes raisonnables diffusent par pack de deux ou trois. 

 

On note d'ailleurs que les habitudes marquent parfois les esprits. On a en effet vu le community manager du compte Twitter dédié aux séries du groupe vanter la diffusion des épisodes 3 et 4 de la dernière saison de Mafiosa à l'ancienne, pour ceux qui savourent plus qu'ils ne gloutonnent. Mais que l'on soit rassuré, il n'y a là aucun jugement de valeur. Il faut sans doute que les chaînes françaises finissent de comprendre que leurs téléspectateurs ou clients sont aussi des gloutons qu'il va falloir apprendre à satisfaire et non plus à frustrer, au risque de voir d'autres s'en occuper.

 

69 commentaires
Avatar de seboquoi Abonné
Avatar de seboquoiseboquoi- 24/04/14 à 16:23:24

Satisfaire les gloutons en les abreuvant comme ils (semblent) le vouloir?

D'ailleurs qui a dit que tout le monde réclamait la disponibilité des saisons d'un coup?

Il y a certes Netflix qui diffuse tout d'un coup mais.. c'est tout. Ce n'est pas un exemple c'est un cas à ce niveau !

Je n'ai pas l'impression que Showtime, AMC ou HBO s'y soient mis. Ce sont surement des chaines rétrogrades comme Canal +. :roll:

Avatar de baldodo INpactien
Avatar de baldodobaldodo- 24/04/14 à 16:36:28

seboquoi a écrit :

Je n'ai pas l'impression que Showtime, AMC ou HBO s'y soient mis. Ce sont surement des chaines rétrogrades comme Canal +. :roll:

c'est surtout que Netflix est un "pure player" là où Showtime, AMC et HBO restent des chaines "normales" de TV

Avatar de Gab& INpactien
Avatar de Gab&Gab&- 24/04/14 à 16:38:21

12 euro par mois sur un an, c'est quasiment le montant de cette chère redevance permettant le financement de nos chaines publiques... à quand une loi pour cannibaliser ces revenus à venir ? :windu:

Avatar de Tohrnoriac Abonné
Avatar de TohrnoriacTohrnoriac- 24/04/14 à 16:41:05

la différence, c'est que NetFlix c'est un site de VOD, donc lorsqu'il crée sa propre série, il est à même de la diffuser d'un coup (House of Cards par ex)
Showtime, AMC et cie, c'est des chaines TV, donc programmation oblige, c'est du épisode par épisode, tout mettre a dispo d'un coup sur le net, c'est se couper l'herbe sous le pied....

en france, ce qui change c'est que lorsqu'une chaine va passer une série US, elle a déjà été diffusée en entier la majeure partie des cas (vu le retard qu'elles ont, encore que ça a tendance a diminuer), et pareil diffusion des épisodes petits à petits

séries canal+, ça m'a l'air d'un netflix fr, en gros un service de VOD, donc pas de chaine TV, et possibilité de tout rendre disponible d'un coup.

L'inconvénient, c'est lorsqu'une série très attendue est mise en ligne, ça peut te coucher les serveurs :transpi: HBOGO + GoT 401 INside :D

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 24/04/14 à 16:50:43

seboquoi a écrit :

Satisfaire les gloutons en les abreuvant comme ils (semblent) le vouloir?

Tu peux aussi considérer que ça te donne le choix de regarder la saison comme bon te semble, et non pas être lié à une volonté de diffusion, avec des épisodes mis en replay pour un temps donné (oui parce que des fois ils ne restent qu'une semaine ou deux et après DTC).

Le côté retrograde ne vient pas tant de la volonté de favoriser ou non le binge watching, mais de considérer que ton "client" est un veau que tu te dois de guider, plutôt que de le laisser décider comment exploiter le contenu pour lequel il te paie afin de l'avoir à sa disposition.

Avatar de alexia_gossa INpactien
Avatar de alexia_gossaalexia_gossa- 24/04/14 à 17:00:01

Le VOD/replay de Canal+ / CanalSat, c'est juste une vaste blague !

Au hasard :

  • La durée limitée de la diffusion/rediffusion (dont on ne connait pas la date de fin de diffusion !!!)
  • Le nombre de visionnage limité (à 3)
  • La suppression d'anciens épisodes, émissions, documentaires parfois 5 à 7 jours après la diffusion
  • Tout ce qui passe à l'antenne n'est pas toujours dans le replay/vod
  • Le moteur de recherche d'un autre âge... Et dont les résultats sont.... à jeter !
  • La qualité d'image/son plus mauvaise que Youtube en SD
  • Le tarif totalement abusif du service...
  • ...
Avatar de Dude76 Abonné
Avatar de Dude76Dude76- 24/04/14 à 17:04:09

lorsque ce n'était pas tout simplement les épisodes qui étaient diffusés dans le mauvais ordre, règles du CSA obligent.

Je ne perçois pas le lien entre les deux.:keskidit:
Je sais qu'il y a des règles CSA, mais je ne savais pas que cela pouvait influer sur l'ordre des épisodes.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 24/04/14 à 17:05:31

Dude76 a écrit :

Je ne perçois pas le lien entre les deux.:keskidit:
Je sais qu'il y a des règles CSA, mais je ne savais pas que cela pouvait influer sur l'ordre des épisodes.

Si trop violent, doit être diffusé à telle ou telle heure. C'est en général l'excuse servie. Est-ce la seule, et est-ce vraiment toujours sur une demande du CSA... c'est une autre question.

Avatar de baldodo INpactien
Avatar de baldodobaldodo- 24/04/14 à 17:06:14

Il faut sans doute que les chaînes françaises finissent de comprendre que leurs téléspectateurs ou clients sont aussi des gloutons qu'il va falloir apprendre à satisfaire et non plus à frustrer, au risque de voir d'autres s'en occuper.

Les clients de chaînes françaises sont les annonceurs, les téléspectateurs ne sont que des proies. La VoD ça n'est qu'un moyen de limiter la casse.

Pour un netflix la logique est inverse : la VoD est le but premier, la pub n'est qu'un bonus.

Avatar de spidy Abonné
Avatar de spidyspidy- 24/04/14 à 17:07:29

Dammit Chloé !!

Jack is Back :8

désolé...

lorsque ce n'était pas tout simplement les épisodes qui étaient diffusés dans le mauvais ordre, règles du CSA obligent.

:keskidit: le CSA oblige la diffusion des séries dans le désordre ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7
  • Introduction
  • La diffusion des séries en France : un archaïsme qui a la peau dure
  • La diffusion US+24 à la rescousse
  • Canal+ accélère le rythme et multiplie les essais
S'abonner à partir de 3,75 €