Minecraft 1.9 : le « Combat update » est disponible

Il va falloir réapprendre à se battre 40
image dediée
Jeux video

La mise à jour 1.9 de Minecraft est désormais disponible. Le jeu fait une nouvelle fois un bond important dans les nouveautés, après une version 1.8 particulièrement riche. Au programme, un bouclier, des flèches magiques, de nouveaux cubes, de nouveaux ennemis et un dragon revisité.

Le jeu d’aventure et de construction, célèbre pour ses cubes pixellisés, est de retour comme prévu en version 1.9. Une mouture importante tant elle contient de nouveautés, tout en étant la première majeure depuis le rachat de Mojang par Microsoft.

Des ennemis plus difficiles, des coups chargés et un bouclier

La nouvelle version se nomme « Combat update », et à juste titre. Elle commence par proposer la fabrication de boucliers, qui serviront aux joueurs à se défendre par exemple contre les flèches expédiées par les squelettes. Les attaques classiques, notamment à l’épée, s’accompagnent également d’un temps de rechargement. Si l’utilisateur clique en permanence sur sa souris, il ne donnera donc que des coups faibles. Un gameplay qui rappellera des souvenirs aux fans de Secret of Mana.

Certaines armes, comme l’épée ou la hache, disposent également d’une attaque spéciale. Des modifications qui aideront face à une intelligence artificielle remaniée pour les ennemis. Les zombies détectent ainsi la présence des joueurs de nettement plus loin, les squelettes ont une précision et une cadence de tir accrues, ce qui peut les rendre parfois assez pénibles.

Un dragon plus coriace et que l'on peut réinvoquer

The End, zone où réside le dragon, est désormais beaucoup plus grande. Le combat contre ce boss est plus difficile, avec davantage d’œufs à désactiver, certains étant par ailleurs protégés par des cages. Une fois le dragon vaincu, de nouvelles zones sont déverrouillées, permettant de récupérer de nouvelles briques, une nouvelle plante (chorus plants), ou encore de se battre contre un nouveau monstre, le Shulker, qui combat à l’aide de la gravité. Notez également que le dragon peut être réinvoqué à l’infini, notamment pour obtenir sa tête, qui servira alors d’élément de décoration.

Dans le monde classique, un autre ennemi fait son apparition : les cavaliers squelettes. Ils ne peuvent apparaître que durant les orages et ressemblent à des chevaux classiques. Toujours par groupes de quatre, ils ne révèlent leur vraie nature qu’en s’approchant d’eux.

Des flèches magiques, des chemins de terre, des igloos...

Côté inventaire, signalons l’apparition des flèches spectrales, qui permettant de marquer un joueur, qui ne peut alors plus se cacher : ses contours blancs apparaissent à travers le décor. Le chaudron, nécessaire à la confection des potions, nécessite d’ailleurs désormais de la poudre de Blaze pour fonctionner, ce qui les rend bien sûr nettement moins accessibles. De nouveaux enchantements font également leur apparition pour les bottes, notamment Frost Walker qui permet de marcher sur l’eau en la gelant au fur et à mesure.

Plus globalement, le jeu corrige également une très longue liste de problèmes et améliore les performances. Les développeurs en ont profité pour rénover une grande partie des sons, celui de la pluie notamment, moins assourdissant et beaucoup plus net. Les joueurs pourront également créer des chemins de terre, utile en début de partie pour « civiliser » une zone, via des clics droits avec une pelle en main. Ils pourront également trouver des igloos dans les biomes froids.

La nouvelle version s’installera automatiquement depuis le Launcher du jeu ou le site officiel. Ceux qui ont des serveurs personnels pourront récupérer le fichier JAR afin de remplacer l’ancienne version. Attention : cette opération n’est pas censée provoquer de corruption des données, mais une sauvegarde des fichiers s’impose avant une évolution aussi importante du jeu.

Publiée le 29/02/2016 à 18:00
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...