Quatre vice-présidents de Twitter ont démissionné

Pour votre CV @Jack vous êtes plutôt 140 ou 10 000 caractères ? 28
image dediée
Crédits : VladSt/iStock
Société

Trois semaines avant la présentation de ses résultats pour le quatrième trimestre 2015, l'organisation de Twitter connait d'importants changements et plusieurs cadres quittent la société. De son côté, Jack Dorsey, son PDG, tente de minimiser la portée de cet évènement.

Il n'y a pas que sur le plan technique que Twitter a des problèmes à résoudre. Après la panne de la semaine dernière qui a causé d'importantes perturbations sur le réseau social, la société doit faire face au départ simultané et présenté comme volontaire de quatre de ses cadres clés : Alex Roetter, Skip Schipper, Katie Stanton et Kevin Weil.

Si ces noms ne vous disent rien, sachez qu'ils faisaient partie des neuf membres de l'équipe exécutive de l'entreprise cités sur le site institutionnel de Twitter.

Des départs significatifs

Alex Roetter, « vice-président senior en charge de l'ingénierie » et Kevin Weil, le « vice-président senior en charge du produit » étaient tous deux présents au sein de l'entreprise depuis plus de cinq ans. Jack Dorsey explique sur Twitter que tous deux sont partis de zéro et « ont permis la formation d'une équipe d'ingénieurs qui ont fait évoluer nos produits publicitaires d'un stade où ils ne dégageaient aucun revenu, aux 2 milliards de dollars par an qu'ils génèrent aujourd'hui ». 

Katie Stanton, elle aussi présente depuis plus de cinq ans chez Twitter officiait quant à elle en tant que « vice-présidente en charge des médias internationaux » et est à l'origine de l'installation de bureaux internationaux au Japon, en Irlande et au Royaume-Uni. Dernier arrivé, Skip Schipper, le « vice-président en charge des ressources humaines » a quant à lui « joué un rôle clé dans l'évolution des services de ressources humaines et de notre recrutement global », affirme Jack Dorsey. 

Trois d'entre eux ont évoqué leur volonté de se consacrer à leur famille, Katie Jacobs Stanton (aussi membre du Conseil de surveillance de Vivendi) s'étant par exemple fendue d'un billet sur Medium où elle détaille ce qu'elle présente comme un « choix de carrière ». 

Quatre à la suite

De son côté, Jack Dorsey explique que deux personnes récupéreront l'ensemble des charges qui revenaient aux démissionnaires. Adam Bain, le directeur exécutif de Twitter fera l'intérim pour tout ce qui concerne les équipes produits, les équipes médias et les ressources humaines. Adam Messinger, le directeur technique de l'entreprise chapeautera un nouveau groupe comprenant l'ingénierie, le design, la recherche, les services aux utilisateurs et l'équipe « Fabric », qu'il gardera à sa charge.

Le PDG précise qu'il sera « aux côtés [d'Adam Messinger] jour et nuit pour être certain que nous fabriquerons les bonnes expériences ». Une tâche chronophage qui risque certainement de déplaire aux actionnaires de Square, l'autre société cotée dirigée par le PDG de Twitter, qui peine aussi à générer des bénéfices, malgré sa récente introduction en bourse.

Publiée le 25/01/2016 à 17:42
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...