Jawbone lève 165 millions de dollars, mais en divisant sa valorisation par deux

Direct dans la machoire 0
image dediée
Finances

Jawbone enchaine les hauts et les bas. Après avoir licencié 15 % de ses effectifs en novembre, le fabricant de traqueurs d'activité vient de boucler une levée de fonds de 165 millions de dollars, avec une valorisation divisée par deux.

Après Foursquare c'est au tour de Jawbone de se sortir d'une douloureuse levée de fonds. Le fabricant californien de bracelets connectés, jadis chouchou des investisseurs, vient de boucler un tour de table à 165 millions de dollars, ce qui à première vue semble plus qu'honnête, mais plusieurs loups se cachent derrière cette annonce. 

Un seul gros investisseur à bord

Jusqu'ici, Jawbone avait cumulé un peu plus de 800 millions de dollars lors d'une douzaine de tours de table, ayant pris place entre fin 2006 et avril 2015. Le dernier en date avait d'ailleurs permis à la société de débloquer un prêt de 300 millions de dollars auprès du fonds BlackRock, en l'échange d'un peu de son capital. Une opération qui valorisait alors l'entreprise à environ 3 milliards de dollars. 

Selon Re/Code, un seul investisseur aurait apporté la majeure partie des fonds lors du dernier tour de table : la Kuwait Investment Authority, diluant ainsi mécaniquement la participation des autres fonds d'investissement au sein de l'entreprise. En d'autres termes, les investisseurs actuels, à l'exception notable de Sequoia Capital, n'ont pas souhaité rallonger leur participation afin de garder la même représentation dans le capital de la société.

Autre point important, la valorisation de Jawbone a fondu dans l'opération, passant de 3 milliards de dollars à seulement 1,5 milliard, ce qui correspond à celle enregistrée lors de ses levées de fonds en 2011. Une baisse que l'on peut certainement attribuer à la récente vague de licenciements dans la société.

Le président se fait la malle

Parallèlement, Sameer Samat, l'ex « Vice President of Product Management » de Google qui avait rejoint Jawbone en mai 2015 au poste de président, est retourné dans les rangs de la firme de Mountain View. Toujours selon Re/Code, le géant de la recherche en ligne a confirmé la nouvelle en expliquant qu'il allait désormais s'occuper de Google Play et que la société est « ravie de l'accueillir à nouveau ».

Avant de partir, Sameer Samat aurait pris soin de participer au dernier tour de table en investissant à titre personnel un montant qui n'est pour l'heure encore inconnu. L'actuel PDG et co-fondateur de Jawbone, Hosain Raman, récupèrera une partie des attributions de son ancien président, tout comme Jason Child, le directeur financier de l'entreprise, débauché de chez Groupon en juin dernier.

Publiée le 19/01/2016 à 14:30
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...