Le député Martin-Lalande insiste pour renommer « Internet » en « l'internet »

Pourquoi pas une touche de clavier nommée « l'internet » ? 119
image dediée
Crédits : Marc Rees (licence C-BY-SA 2.0)
Loi

Après une vaine tentative en commission des lois, le député Patrice Martin-Lalande revient à la charge pour les débats en séance au projet de loi Numérique. Objectif ? Renommer officiellement « Internet » en « l’internet ».

Début janvier, afin de mettre à jour « la logique de la langue française » par le biais législatif, le député LR avait tenté de remplacer cette expression par un premier amendement en commission. « Je propose donc que le mot « internet » soit écrit sans majuscule et en étant précédé de l’article défini élidé, conformément à la position sur ce point des instances compétentes. »

L’idée avait cependant fait choux-blanc le 13 janvier dernier. Le rapporteur Luc Belot (PS) lui avait expliqué « qu’une telle mesure n’a pas vocation à figurer dans le présent texte, mais relève plutôt des prérogatives de l’Académie française ». Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique, avait reconnu certes un objectif « louable », mais trop hors des clous de la loi. « S’il s’agit simplement de procéder à un lissage relevant de la terminologie cosmétique, cela doit être fait dans tous les cas concernés par le texte, et je suggère que ce travail d’harmonisation soit fait dans les semaines qui viennent, avant la séance publique. »

Une seule expression dans les textes de la République française

Après rejet de sa proposition, le député Patrice Martin-Lalande est donc revenu à la charge en préparation des débats dans l’hémicycle. « Donner un nom propre (Internet ou l’Internet) ou les apparences d’un nom propre (“internet”) pouvait se justifier à sa création aux États-Unis à la fin des années 1960, lorsque le réseau était exclusivement dédié aux échanges entre des universités des deux côtes américaines et au maintien d’un réseau américain de télécommunications en cas de guerre nucléaire. Aujourd’hui cette technologie est devenue un réseau mondial public, comme “le téléphone” ou “la télévision”. »

Dans son amendement 53, il propose à nouveau que « dans l'ensemble des textes officiels de la République française, les mots : "Internet", "l’Internet" et "internet" sont remplacés par les mots : "l’internet" ». Son article additionnel a été quelque peu modifié puisque dans la version initiale, il suggérait que « le réseau mondial de communication entre les terminaux numériques connectés porte la dénomination de "l’internet" », ce qui revient plus ou moins au même.

Publiée le 18/01/2016 à 14:20
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef Droit, LCEN, copie privée, terrorisme, données personnelles, surveillance, vie privée, et toutes ces choses...

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...