Smartphones : toutes les annonces et les tendances du CES 2016

De 49 à... 599 euros 26
image dediée
Nouvelle Techno CES

Lors de notre passage au CES de Las Vegas, nous avons remarqué que Windows 10 Mobile n'était que (très) peu présent chez les fabricants, tandis que les modèles d'entrée de gamme (entre 50 et 150 euros) avaient la côte. Afin de mieux s'y retrouver, voici un tour d'horizon des tendances du salon.

Lors du CES de Las Vegas, de nombreux fabricants de smartphones ont dévoilé leurs nouveautés, certains avant même l'ouverture du salon via un communiqué de presse. Nous avons décidé de faire le point sur les annonces, mais aussi sur les tendances du salon lors de notre passage sur le salon. 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, on notera que les plusieurs constructeurs comme Samsung, Sony et HTC préfèrent visiblement garder leurs grosses annonces pour le MWC (Mobile World Congress) qui se tiendra à la fin du mois à Barcelone. Là encore, nous serons sur place afin de rencontrer les constructeurs et suivre l'évolution et les tendances du marché.

Windows 10 Mobile chez Acer et Alcatel OneTouch

La première chose que l'on remarque, c'est que Windows 10 Mobile n'attire pas vraiment les foules et, apparemment, seuls deux constructeurs ont exposé et/ou annoncé des smartphones avec le nouveau système d'exploitation de Microsoft : Acer et Alcatel OneTouch.

Dans le premier cas, il s'agit du Liquid Jade Primo PC. Il dispose d'un écran AMOLED de 5,5 pouces (1080p). Le fabricant vante la qualité de sa finition et le fait qu'il dispose d'un connecteur USB Type-C (réversible). À l'intérieur, un Snapdragon 808 de Qualcomm est aux commandes, épaulé par 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Le Wi-Fi 802.11ac ainsi que la 4G de catégorie 6 (jusqu'à 300 Mb/s) sont également de la partie, tandis que les capteurs optiques affichent 8 et 21 Mpixels.

Liquid Jade Primo

Le Liquid Jade Primo PC sera disponible dans le courant du mois de janvier pour 599 euros, ce qui le placera donc juste en face du Lumia 950, mais avec un écran un petit peu plus grand (5,5 contre 5,2 pouces). Il sera intéressant de les comparer afin de voir si la qualité, les fonctionnalités et les performances sont ou non les mêmes.

De son côté, Alcatel OneTouch exposait une nouvelle version de son Fierce XL, avec Windows 10 Mobile aux commandes à la place d'Android. Comme sur le Jade Primo PC, l'écran mesure 5,5 pouces, mais la définition n'est plus que de 1280 x 720 pixels, tandis qu'un Snapdragon 210 est aux commandes. 2 Go de mémoire vive et 16 de stockage (extensibles via un lecteur de carte) sont de la partie. Il est compatible 4G, jusqu'à 150 Mb/s. Le prix et la disponibilité pour la France ne sont par contre pas encore connus. 

CES Smartphones
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 3.0)

Android : de l'entrée de gamme à partir de 49,99 euros chez Archos

De manière générale, les autres fabricants se sont focalisés sur Android, mais avec deux orientations différentes suivant les marques. D'un côté Archos, Alcatel OneTouch et ZTE se battent sur le prix avec des smartphones d'entrée de gamme. C'est notamment le cas d'Archos avec les 40 et 50 Power, dont les caractéristiques semblent venues d'un autre temps.

Le premier propose un écran de 4 pouces (480 x 800 pixels) et un vieillissant SoC SC7731C Cortex-A7 avec 512 Mo de mémoire vive seulement et 8 Go de stockage. Cela s'améliore avec le 50 Power qui dispose d'un écran de 5 pouces (1280 x 720 pixels) et d'un SoC MTK6735 épaulé par 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage. Contrairement à son petit frère qui se limite à de la 3G+, celui-ci prend en charge la 4G

Le fabricant indique que sur gamme Power il augmente « considérablement » la taille de la batterie. Le 40 Power affiche ainsi 1 900 mAh, contre 4 000 mAh pour le 50 Power. Reste à voir ce qu'il en sera de l'autonomie dans la pratique. Dans les deux cas, Android 5.1 est aux commandes et il faudra attendre le mois de mai pour qu'ils arrivent tous les deux dans le commerce, à respectivement 49,99 et 129,99 euros.

Chez Archos, on retrouve aussi deux autres smartphones d'entrée de gamme : les 50 Cobalt et 55 Cobalt Plus de respectivement 5 et 5,5 pouces avec une définition de 1280 x 720 pixels dans les deux cas. Tous les deux sont animés par un Mediatek MT6535P comprenant quatre cœurs à 1 GHz et respectivement 1 et 2 Go de mémoire vive. Le 50 Cobalt intègre 8 Go de stockage, contre 16 Go pour le 55 Cobalt Plus, extensibles via une carte microSD dans les deux cas (64 Go maximum). Il fonctionne également sous Android 5.1.

Le 50 Cobalt sera vendu 99 euros, contre 149 euros pour son grand frère, avec une disponibilité pour le mois d'avril dans les deux cas.

Archos gamme PowerArchos gamme CobaltArchos Power et Cobalt

Alcatel OneTouch et ZTE misent aussi sur l'entrée de gamme

Comme Archos, Alcatel OneTouch mise sur l'entrée de gamme avec ses Pixi 4 de 3,5, 4 et 6 pouces, dont on ne sait quasiment rien côté caractéristiques pour le moment. Le fabricant se contente en effet d'annoncer qu'il s'agit d'appareils « d'entrée de gamme premium » qui offrent « le meilleur sur le marché d'entrée de gamme ». De belles promesses qu'il conviendra de vérifier dans la pratique, lorsque de plus amples informations seront dévoilées.

Du côté de ZTE, on a pu apercevoir les Avid Plus et Grand X3, deux smartphones différents, mais qui visent là encore le même segment : l'entrée de gamme. Le premier dispose d'un écran de 5 pouces de 854 x 480 pixels et il est animé par un SoC Qualcomm comprenant quatre cœurs à 1,1 GHz, 1 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage. 

Son grand frère exploite un écran 720p de 5,5 pouces avec un SoC à 1,3 GHz cette fois-ci (toujours quatre cœurs), 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage. Les deux smartphones sont annoncés à 115 et 130 dollars respectivement, mais ils ne devraient être disponibles qu'aux États-Unis. 

ZTE Avid PlusZTE Grand X3
ZTE Avid Plus et Grand X3


LG joue la carte de l'embrouille avec sa série K 

Passons ensuite à LG qui a décidé de brouiller les pistes avec sa nouvelle série K. Les deux premiers représentants K7 et K10 annoncés à l'occasion du CES sont en effet surprenants sur certains points.

Le premier dispose d'un écran de 5 pouces de 854 x 480 pixels, comme bon nombre de smartphones d'entrée de gamme finalement. Là où les choses se corsent, c'est sur les caractéristiques techniques : le SoC comprend quatre cœurs, mais cadencés à 1,1 GHz pour la version 4G ou bien à 1,33 GHz pour celle en 3G. Même chose pour la mémoire vive qui peut être de 1 ou 1,5 Go, tandis que le capteur arrière affiche entre 5 et 8 Mpixels suivant les cas.

Mais ce n'est pas fini et la situation empire avec le K10 de 5,3 pouces (720p). En version 4G, le SoC peut disposer de quatre cœurs à 1,2 ou 1,3 GHz, ou bien de huit cœurs à 1,14 GHz. En 3G, ce sera obligatoirement quatre cœurs à 1,3 GHz. La mémoire vive est de 1, 1,5 ou 2 Go, tandis que les capteurs optiques avant et arrière oscillent entre 5/8 et 8/13 Mpixels. Bref, c'est tout sauf simple de s'y retrouver, d'autant plus que le fabricant n'explique pas comment il compte différencier les déclinaisons d'un même modèle.

CES SmartphonesCES Smartphones
Crédits : Sébastien Gavois (licence: 
CC by SA 3.0)

Dans tous les cas, la star du salon chez LG était le V10, qui était en effet présent un peu partout sur son stand. Pour rappel, celui-ci n'est pas nouveau puisqu'il avait été annoncé en octobre dernier, mais il n'est toujours pas disponible en France et le fabricant ne semble avoir pour le moment aucune intention de le commercialiser dans l'Hexagone.

Huawei et Haier misent sur le milieu/haut de gamme

On monte un peu en gamme avec Haier qui présentait trois smartphones, de 159 à 329 euros, tous avec Android 5.1 seulement, alors qu'Android 6.0 est disponible depuis plusieurs mois. Le moins cher est le HaierPhone L56 de 5 pouces (720p) qui propose des prestations qui semblent en adéquation avec son prix : SoC avec quatre cœurs à 1,3 GHz, 2 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage (extensibles), capteurs de 5 et 13 Mpixels, etc. Il sera disponible dans le courant du mois de février pour 159 euros.

Passons ensuite au HaierPhone V4 annoncé à 299 euros. L'écran affiche désormais une diagonale de 5,5 pouces (1920 x 1080 pixels), tandis que le SoC comporte huit cœurs à 1,3 GHz. On note également la présence d'un lecteur d'empreintes digitales.

Le troisième smartphone n'est autre que le HaierPhone V5 qui avait déjà été présenté sur d'autres salons. Il reprend dans les grandes lignes les caractéristiques techniques du V4, sans lecteur d'empreintes, mais avec un SoC plus puissant (huit cœurs jusqu'à 1,4 GHz) et la présence d'un module infrarouge.

HaierPhoneHaierPhoneHaierPhone

De son côté, Huawei profitait du CES de Las Vegas pour lancer la commercialisation de son Mate 8 de 6 pouces (1080p). Il vient remplacer le Mate 7 et dispose d'une fiche technique relativement intéressante : SoC Kirin 950 (quatre cœurs à 1,8 et quatre autres à 2,3 GHz), 3 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage, 4G, Wi-Fi 802.11ac, lecteur d'empreintes digitales, etc. Tous les détails se trouvent par ici. Il est d'ores et déjà disponible pour 599 euros avec Android 6.0 et la surcouche maison EMUI 4.0.

ZTE Axon Mini : un écran tactile qui prend en compte la pression

On terminera enfin avec un retour chez ZTE qui ne proposait pas que des smartphones d'entrée de gamme, mais également son Axon Mini (qui avait déjà été annoncé). À l'instar des iPhone 6s (Plus) d'Apple, il a la particularité de disposer d'un écran capable de prendre en compte différents niveaux de pression. Il sera intéressant de voir si ce genre de technologie aura le vent en poupe au MWC de Barcelone.

Parmi les autres points à surveiller lors du salon espagnol, il y aura le projet Tango de Google. Lenovo profitait du CES pour faire quelques annonces, mais sans rien dévoiler de concret pour le moment. Lors d'une conférence de presse, Lenovo et Google ont annoncé qu'un premier smartphone était en préparation. Il mesurera moins de 6,5 pouces et sera vendu moins de 500 dollars avec un SoC Snapdragon, sans plus de détails.

Publiée le 06/02/2016 à 15:30
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...